Nocturnal Business [PV Tina]

Aller en bas

Nocturnal Business [PV Tina]

Message par Kaarasu Takami le Dim 5 Nov - 0:10

Kaarasu verrouille la porte de son loft en se glissant comme une ombre sur le pallier. Nô est endormi depuis quelques heures déjà, et le brun espère ne pas le réveiller avec sa petite escapade. Depuis la fin de la soirée au domaine Jadziah, il a été extrêmement occupé. Ses trois téléphones n’ont pas cessé de sonner et ses boites de réception débordent de messages. Tout le monde veut en savoir plus et s’il existe bien une personne réputée pour tout savoir dans cette ville, c’est bien Kaarasu Takami. Naturellement, il s’est changé depuis la fête et porte maintenant un jeans sombre et une simple veste à capuche, rabattue sur ses cheveux en bataille. Les mains enfoncées dans ses poches, il marche rapidement, d’un pas sûr, certain de ne pas trop attirer l’attention. Dans le pire des cas, on le croira impliqué dans un traffic illégal, ce qui n’est pas absolument faux. Seulement, ce n’est pas de la drogue qu’il est sur le point de vendre.

Il monte dans le train de nuit, peu peuplé à cette heure, et se rend dans les entrailles de Baoshì Town, véritable petit empire de feu monsieur Jadziah. Il traverse les rues sous les milles yeux des lanternes rouges et s’arrête devant la porte d’un salon de massage à la façade décrépie. De là, il envoie un message texte et frappe doucement contre la porte. Une grande femme en bottes de cuir vient lui ouvrir.

— Je peux vous aider ?

— Je viens pour la vente, dit-il, timidement. J’ai été invité par… Nezumi.

La femme le juge de la tête aux pieds, puis lui demande de rabattre sa capuche. Ne reconnaissant pas cette petite tête brune aux yeux cernés, elle le laisse passer. Kaarasu sourit en retournant se cacher sous le tissu. Il a l’avantage de rarement rencontrer ses clients en personne et très peu connaissent son vrai visage.

Il descend une série de marches humides et se retrouve devant une des nombreuses entrées menant au réseau souterrain de la ville. Dans une salle reculée, derrière une porte aux allures de cellules, une quinzaine de personnes sont déjà rassemblées, installées sur des chaises pliantes, dans un semblant d’audience. La tension est palpable dans la salle uniquement éclairée par des lanternes. Kaarasu s’installe dans une chaise près de l’allée, en retrait. Il est impatient de voir débuter le spectacle.

Sur une sorte d’estrade en avant, un homme est installé, silencieux, les yeux rougis par les larmes. Il a l’allure d’un père de famille tout à fait banal et tient un téléphone serré entre ses doigts. Lorsque tout le monde est installé, il s’éclaircit la gorge et commence à lire les mots qui apparaissent à son écran.

— Bonsoir. Je suis Nezumi. J’ai emprunté cette voix par soucis de s-sécurité… Sachez que cet homme est équipé d’un… d’un dispositif explosif que je peux déclencher à tous moments. Alors au moindre accroc… boum.

Dissimulé sous sa capuche, Kaarasu tape au fur et à mesure le texte lu par l’homme sur son téléphone. La plupart de ses « invités » sont trop préoccupés pour faire attention à lui, mais au final, qu’on le remarque ou non lui est plutôt égal. Il est un homme de mise en scène. Quoiqu’il arrive, the show must go on.

— Quoiqu’il en soit… mes soirées se passent généralement bien. Je compte sur vous. Les règles sont plutôt s-simples. Quand un lot vous intéresse, envoyez votre prix au numéro qui… vous a envoyé l’invitation. Il sera annoncé et l’information sera adjugée au plus offrant… Le lot vous sera envoyé aussitôt l’argent transférée à mon c-compte bancaire… Des questions ?


Personne ne s’impose. Kaarasu remarque alors la présence d’une jeune femme qui attire spécialement son attention. Il la reconnait à ses cheveux toujours un peu bouclés, comme celle qui accompagnait Nô à la mascarade. Souriant maintenant, il tape les indications du premier lot.

— Nous avons, tout d’abord… une photo de la scène de crime. On peut y voir le cadavre juste après le décès. C’est t-tout ce que vous devez savoir. À combien commençons-nous ?

Croisant enfin le regard de la brune, il lui offre un sourire complice, bien conscient qu’elle doit l’avoir reconnu aussi.

_________________

Kaarasu Takami - The Game Of Life - d90101
avatar
Kaarasu Takami

Messages : 19
Date d'inscription : 28/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nocturnal Business [PV Tina]

Message par Tina le Mer 14 Fév - 11:36

Tina écouta les conditions et également du jeu,  son visage froid et fermé, pour comprendre ce qu'elle faisait la,  il fallait remonter au jour de la veille

Il fallut peu de temps à la jeune femme pour retrouver l'assassin d'HellRoy. Après le bal elle se dépêcha de le traquer et le retrouva seulement quelques heures après le meurtre. Avec son expérience elle voulait lui faire avouer le nom de son client,  car il était clair qu'un petit avorton comme lui n'avait pas tué l'homme le plus puissant du pays pour son plus Grand plaisir.


_Pitié...  Achevez-moi...  Ça fait des jours que vous me torturez.

En vérité cela ne faisait même pas une journée, mais l'ancienne tueuse était une experte dans les tortures physiques et surtout mentales. Faire perdre toute notion de temps et d'espace à sa victime était la base même des meilleures maltraitances.
Tina avait fait en sorte que ça victime n'est aucun repris dans sa douleur. Elle m'était en évidence tout ses instruments avant se les utiliser.

_Qui t'as payé ?
_Je ne sais pas. Pitié, achevée moi,  je n'en peux plus !

La victime sanglotait,  ayant épuisé toute ses larmes,  plus aucune ne pouvaient couler de son visage presque mort.

_Vous êtes une Jadziah ? C'est pour ça que vous me faite ça ?
_Non ...  Les Jadziah ne t'aurais pas torturé avant de te tué. Ils sont trop propres. Mais retiens bien mon visage car c'est le dernier que tu verras.

Tina s'approcha de sa victime qui était entre la vie et la mort. Ce dernier releva les yeux ensanglantés de douleur et de fatigue. Même s'il trouvait que cette femme était magnifique, c'était le Diable en personne ! Un démon ayant progressé l'apparence d'une nymphe.

_Qui...  Êtes-vous ?
_On me connait sous le nom se Tina.
_Tina ? La Tina ? Mais ... Vous êtes sensé entre morte après votre démission !

Il fallait croire qu'Hellroy avait très bien fait son travail. Comme toujours.

_Dommage pour toi.
_Pitié ! Pitié ! Je ne sais rien !
_Pourquoi n'as-tu pas tué la blonde qui était avec lui ?
_On m'a dis de seulement tuer HellRoy Jadziah ! Seulement lui ou mon contrat serait rompu !
_Qui est-ce ?
_Je n'en sais rien ! Je jure que je ne sais rien!

Exaspérée, Tina prit une seringue remplis d'un étrange liquide verdâtre et le planta dans le torse de sa victime,  la où devait être son coeur.

_Ce poison aura raison de toi dans exactement trois minutes. Tu vas souffrir atrocement. Tu vas avoir des hallucinations et crois moi que tout ce que tu as subis juste avant n'était rien en comparaison de ce bijou. Et je te laisserais mourir de soif et de faim ici, à souffrir jusqu’a la mort.

L'homme sua.

_Tu as deux minutes pour me donner un nom.
_Pitié ! Je vous direz tout ce que vous voulez savoir ! Pitié !
_Qui t'as payé ?
_Je n'en sais rien ! Je ne mens pas !
_Comment t'a-t-il contacté ?
_Au téléphone, c'était une voix camouflée,  il m'a donné les instructions, comment entrer sans se faire prendre, à quelle heure je devais tuer HellRoy Jadziah. C'est tout ! Donnez-moi le remède !

Tina voyait bien que sa victime disait la vérité. Elle avait très longtemps fait subir des interrogatoires pour savoir quand une personne mentait.
Mais bizarrement ...  Ses vieux démons resurgirent et elle se délectait de la souffrance de cet homme.
Elle sourit malicieusement en reculant jusqu'à son siège. La belle croisa ses longues jambes et entrelaça ses doigts entre eux, s'installant confortablement sur son assise. La victime avait parfaitement compris que celle-ci n'allait pas lui donner l'antidote. Qu'il allait finir sa vie dans cette cave puante et sombre en compagnie du Diable en personne.  C'était comparable à l'Enfer...

Le poison fit rapidement effet. La victime de mit à transpirer de manière maladive, ses pupilles se dilatèrent et sa bouche se mit à saliver en grande quantité. Il avait des impressions étranges.  Il sentait comme des araignées lui monter sur les jambes.  D'immondes araignées aux longues pattes poilues. Accompagné de centaines d'asticots. La victime ferma les yeux, se convaincant que ce n'était que des hallucinations. Ces bestioles n'étaient pas là,  ce n'était que l'effet du poison !
Pourtant c'était si réel ! Il sentait chaque bestioles monter le long de son corps, il avait même l'impression qu'il y en avait à l'intérieur de son corps ! C'était horrible ! Horrible !
L'homme voulait hurler de terreur, mais aucun son ne sortait de sa bouche. La belle brune en face de lui commençait à se décomposer, sa peau coulait comme de la cire, montrant ses muscles et ses os,  son sang semblait noir.  Autour de lui il entendait des grincements comme si un tigre faisait ses ongles sur un tableau. Il voulait s'arracher les oreilles !
D'ailleurs, il s'attacha les oreilles. Quand avait il eut l'usage de ses mains ? Peu importe ! Il fallait que cela cesse ! Il commença à s'arracher la peau pour faire sortir les bestioles à l'intérieur, arrachant même ses muscles pour les trouver. La douleur était abominable ! Mais toutes ces créatures en lui l'étaient encore plus.

Tina le regardait faire, elle l'avait détaché lorsqu’il avait fermé les yeux. Sa victime se mutilait elle-même, comme possédé. C'était assez immonde en fait.
Lorsque ce dernier commença à se griffer le cou jusqu'au sang,  Tina se leva tranquillement pour prendre une sorte de catana parfaitement aiguisée,  puis,  d'un coup sec et précis, décapita sa victime. La tête roula alors que les doigts de l'homme grattèrent encore un instant sa chair avant de s'écrouler à son tour.
La jeune femme regarda la pièce un moment où se trouvaient des morceaux de chair et des flaques de sang un peu partout. C'était sale. Mais il avait tué la personne qu'elle considérait comme son père, il n'avait eu que ce qu'il méritait.

Ainsi la demoiselle était partie à la recherche aux informations. Elle n'aurait pas de repris sans avoir trouvé la personne qui avait commandité le meurtre d'HellRoy. Elle ne répondait même pas aux messages de Nô ou d'Irinushka. Avait-elle dormi ? Avait-elle mangé ? Ses cernes et ton teint grisâtre montrait clairement que non.

_Nous avons, tout d’abord… une photo de la scène de crime. On peut y voir le cadavre juste après le décès. C’est t-tout ce que vous devez savoir. À combien commençons-nous ?

Les yeux de Tina ne quittèrent pas la photo. Son coeur se serra tristement en voyant le cadavre du père Jadziah. Mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Elle était certaine que le vrai coupable était parmi les invités, comme un spectateur pervers. Quelque part aux premières loges.

Ne s'intéressant pas à cette photo-ci,  la belle tourna la tête vers le dernier arrivant.  Celui-ci lui sourit. Malgré sa tenue vestimentaire changée, l'ancienne tueuse reconnue l'énergumène qui était en compagnie de Nô lorsqu'elle s'était éclipsée de la soirée. Finalement l'animateur de radio avait vraiment des relations peu fréquentables.
Tina ne quitta pas des yeux le jeune homme. Elle avait déjà vu ce visage quelque part,  bien avant la fête...  Mais où ?
Il ne lui inspirait aucune confiance, aucun respect, bien au contraire, il y avait une espèce de force divine qui la poussait à lui vouloir les misères du monde.

La demoiselle finit par reporter son attention lorsque la photo suivante passa. Une photo un peu plus intéressante sur les invités.
Elle analysa rapidement les visages. Même s’ils avaient des masques, la gestuelle ne trahissait pas. Elle avait besoin de cette photo.

Lorsque le l’homme termina de décrire sa vente, tellement d’informations inutiles alors la chose était sous les yeux, la demoiselle laissa les personnes donner un lot, avant de lever la main pour monter les enchères.
avatar
Tina

Messages : 82
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum