Le souhait de Tina [Solo : Tina & Iri (et Nô x)] [act : 5] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le souhait de Tina [Solo : Tina & Iri (et Nô x)] [act : 5] [TERMINE]

Message par Irinushka Koulikowsky le Dim 12 Fév - 20:53

La russe descendis de son élégante voiture noir avec chauffeur. Et regarda le misérable bâtiment. Elle n’allait pas souvent trainé dans les quartiers modestes de la ville, elle était habituée au luxe et aux mondanités. Elle resserra son long et beau manteau de velours noir avant de s’engouffrer dans le studio.
Tina qui avait demandé de remettre une enveloppe à un dénommé Nô Kotasu travaillant dans le studio de radio en lui intimant de ne pas lui faire des avances. Avec son expérience, Irinoushka reconnus sans mal la texture de plusieurs billets dans l’enveloppe avec une lettre. Par amitié pour la brune, elle n’ouvrit pas l’enveloppe et promit de le remettre en main propre.
Elle ne put s’empêcher d’avoir un sourire séducteur à toute les personnes présentent qui leur indiqua efficacement une cafétéria où elle pourrait trouver ledit Nô.
En arrivant il y avait plusieurs personnes dans la salle, elle se tint au cadre de la porte. Elle fit un clin d’œil à un jeune homme qui ne savait pas trop où poser son regard et demanda, poliment et suavement :

_Bonsoir messieurs. Je chercher Nô Kotasu, on m’a dis que je pourrais le trouvé ici.

Nô était assied avec Sarielle, à la cafeteria de la radio. Elle lui racontait sa journée, même s’il avait été avec elle tout au long et il l’écoutait attentivement. Elle venait de finir de manger son goûter et faisait un dessin pour Tina. Le blond n’avait pas eu de ses nouvelles pendant un bon moment et s’inquiétait, mais tentait de ne pas le laisser paraitre à sa gamine. Une femme entra dans la salle et les employés la suivirent du regard mais le Kotasu n’y fit pas vraiment attention, plus intéressé par la petite fille devant lui.

_Vraiment? Tu as fait une sieste avec les chats? Incroyable!

La jeune fille sourit et allait répondre mais l’inconnue s’approcha et Nô fut forcé de lui donner son attention.

_Oui?

Il devait bientôt mettre Sarielle au lit et voulait profiter des quelques minutes qu’ils leurs restaient ensemble avant qu’il retourne en airs.
La russe regarda un moment la petite blonde qui avait des yeux aussi verts que ceux de Tina. Mais Irinoushka n’aimait pas les enfants … les pleurs, les crises, les caprices, rah.
Elle reporta son attention sur le blond et le trouvait plutôt mignon. Un androgyne hein, c’était ça le genre de Tina ? Elle l’aurait plutôt vu avec un grand gaillard mais bon. D’ailleurs elle n’avait jamais vu Tina avec personne.

_Pourrions-nous parler en privé ? J’ai … un message pour vous, de la part d’une jeune femme.

Il la considéra un moment et soupira. Il rapporta son attention à Sarielle, s’excusant.

_Je suis désolée, princesse, mais je dois retourner travailler maintenant. On se verra demain matin.

L’androgyne embrassa le front de la gamine, qui alla avec Akatsuki, comme entendu. Il se leva et se dirigea à l’extérieur avec son ainée. Il s’alluma une cigarette et demanda :

_Un message?

Irinoushka ne s’adossa pas au mur, trouvant ce dernier très peu convenable pour son manteau. Elle scruta une nouvelle fois le jeune homme et se demanda pourquoi elle ne pouvait pas le mettre dans son lit … rah Tina !

_Oui de la part de Tina.

Elle sortit une enveloppe et le tendit au jeune homme.

_Elle m’a dis de vous dire qu’elle reviendrait bientôt. Il y a une lettre qui en dira plus. Dites moi … vous êtes proche ?

Il fixa l’enveloppe un bon moment avant de la prendre et de la glisser dans sa poche. Qui était cette femme?

_Tina… Elle est en sécurité?

Il avait ignoré sa question. Elle n’avait pas besoin de savoir. L’animateur de radio fouilla dans son portefeuille et en sorti une photo de Sarielle costumée avec des oreilles de chats, des moustaches sur ses joues rebondit. À l’arrière, il écrit simplement ‘’Tu lui manque. Xx’’ et la remit à l’inconnue.

_J’imagine que vous êtes une amie, alors? Pouvez-vous lui remettre ceci?

Irinoushka prit la photo en fronçant des sourcils. Tina n’était clairement pas la mère de cette fille, depuis qu’elle la connait elle ne l’a jamais vu enceinte et son aversion envers les humains … Etrange …

_Je suppose que je me rapproche le plus d’une amie en effet. Je vais le lui donner. Et oui elle est en sécurité.

Elle fit un petit pas en arrière, interrogateur

_Je la connais depuis longtemps … et … Vous n’avez pas peur d’elle ? Vous ne vous posez pas de question ? Il est clair que vous êtes très différent. Si je vous demande ça c’est parce que je l’aime comme ma petite sœur et je ne veux pas qu’on lui fasse du mal.

_J'ai peur oui. Mais elle n'est pas méchante. Nous venons de deux mondes différents, c'est tout.

Il écrasa sa cigarette au sol après l'avoir porté à ses lèvres une dernière fois, la fumée volant doucement dans l'air autours de lui.

_Dites lui qu'elle passe me voir, quand elle aura le temps.

Il sourit poliment.

_C'était tout ce que vous vouliez savoir?

Irinushka sourit à l'animateur de radio en croisant les bras.

_Elle semble heureuse à vos côtés. Si un jour elle décide de rester avec vous j'espère que vous l'accepterez toute entière. Passez une bonne soirée mon cher, votre message sera transmis.

Irinushka se rendit aussitôt chez HellRoy où l’attendait sa jeune protégée. Tina était assise et essayait de lire mais ça se voyait sur son visage pâle que c’était une dure épreuve. Elle allait mieux, mais elle n’allait pas bien. Du moins pas assez bien pour tenir sur ses deux jambes sans vaciller.
Elle frappa à la porte déjà ouverte en souriant à la jolie brune. Tina leva les yeux de son bouquin pour voir qui lui rendait visite, mais replongea aussitôt dans sa lecture lorsqu’elle découvrit Irinoushka, retirant son long manteau pour le poser sur une chaise non loin de là.
La décoration de la chambre était simple, lumineux et accueillante. Ça lui changeait du cadre presque glauque que Tina avait installé chez la Russe.

_Tu disais que le soleil te faisait mal à la tête.
_Il me fait mal à al tête. Mais HellRoy dis que ce n’est pas bon de rester dans le noir. Et je ne peux pas me lever pour les tirer.

La blonde regarda les rideaux un moment avant de tirer légèrement celui dont la fenêtre frappait contre le visage cadavérique de Tina. Cette dernière clignait des yeux, comme pour la remercier.
Irinoushka fit quelques pas dans la pièce, lentement, cherchant à attirer l’attention et la curiosité de la jeune femme. Mais cette dernière resta impassible, sur sa page. La russe finit par donner la photo de la gamine à Tina qui sourit aussitôt devant la petite frimousse de l’enfant, ne remarquant même pas le mot inscrit au dos.

_ J’ai discuté un peu avec ce Nô.
_ Et ?
_Il ne m’a même pas regardé, il est gay, trouve un mec qui aime les boobs.
_Je t’ai pas demandé ton avis !
s’énerva Tina en refermant son livre

Tina lança le bouquin à ses pieds en croisant les bras, boudeuse, mais gardant la photo dans sa main. Irinoushka eut un petit rire amusé en prenant un plateau de jeu d’échec qui se trouvait là et le posa sur les genoux de Tina. Elle s’assit à ses cotés en souriant à celle-ci.

_Mais il avait l’air de vraiment se soucier de toi. Il m’a demandé si tu étais en sécurité. Ce n’est pas une preuve d’affection ça ? Jouons un peu, ça fait longtemps.

Tina regarda un moment sa camarade avant de poser la photo sur sa table de chevet, prendre un pion et de le déplacer. Elle gagnait toujours contre Irinoushka aux échecs, elle n’en avait pas assez de perdre ? Peut-être profitait-elle que la brune soit malade pour pouvoir peut-être décrocher sa victoire ?
Après quelques pions déplacés, Irinoushka commença :

_Dis moi ma chérie … ça te conviendrait ? Un amour à sens unique ?
_De quoi tu parles ? demanda Tina en déplaçant son cavalier.
_Je ne suis pas née de la dernière pluie. S’il ne t’aime pas comme tu l’aimes, ça te conviendrais ?
_... Je ne vois pas de quoi tu parles. L’opium te monte à la tête.
_Ahah, les jeunes … Ils sont constamment attirés par le feu. Ne te brule pas Tina ou cette fois,
continua-t-elle en prenant son cavalier pour faire tomber le fou sur le plateau d’échec, … tu te décimeras. Echec.

Tina regarda un moment le plateau puis tourna ses yeux vers ceux perçant d’ Irinoushka. Quant avait-elle mis son cavalier ici ? Comment ça se décimer ? Si Nô ne l’aimait pas comme elle l’aimait, ça lui conviendrait ? Qu’est-ce que ça voudrait dire ?
Tina revint sur le plateau et déplaça son roi.

_Tu ne peux pas éternellement te cacher. Echec.

La jeune femme aux yeux verts ne répondit rien et continua de bouger son roi.

_Tu ne peux pas éternellement cacher tes sentiments. Echec.

Le cœur de la demoiselle commença à s’emballer. Elle bougea une nouvelle fois son roi.

_Un jour tu seras dos au mur, ça sera un oui ou un non. S’il refuse de rester à tes cotés, que se passera-t-il ? Echec et mat.

Tina regarda la dame d’Irinoushka faire tomber son roi. Le son de ce pion fracassant le plateau faisait écho dans sa tête comme un son de cloche à quelques pas de ses tympans. Non … Elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas ça.
Le regarda émeraude de la jeune femme de releva doucement vers son aînée et deux grandes larmes y sortirent. Irinoushka fut stupéfaite.
Les yeux de Tina se mirent à pleurer d’elle-même sans pouvoir s’arrêter.

_Tina je …
_S’il ne m’aime pas ça m’est égale, dit-elle d’une voix sereine comme si aucune larme ne coulaient de ses joues, tant que je peux rester avec lui. Le monde ne faisait que me regarder sans me voir, la première fois où j’avais l’impression d’exister était prêt de lui.

Le cœur d’Irinoushka avait loupé un battement et la russe dût inspirer plus fortement avant de prendre Tina dans ses bras avec vivacité. La pressant contre son corps presque squelettique. Cette dernière se laissa faire, comme si cette réflexion l’avait déconnecté du monde. Elle regarda inlassablement son roi sur le plateau. Tomber. Dos au mur.

_Ne dis pas de telle chose ! Hell et moi on te voit ! On t’a toujours vu !
_Mais il est ma famille … Il est mon unique souhait depuis toujours. J’ai toujours voulu une famille, il me l’a offerte.

Tina prit la photo et la présenta à la russe qui ne pouvait pas contenir sa tristesse, son mascara dégoulinant sur ses joues faisait assez peur.

_Même si tu n’aimes pas les enfants, j’aimerais te la présenter un jour. C’est ma fille. Je lui ai promis de toujours la protéger.
_Ce que tu dis n’a pas de sens … je ne comprends pas Tina.
_Ma seule raison de vivre c’est elle et Nô. Je …


Tina ne finit pas sa phrase qu’elle fut pris d’un vertige. Irinoushka la rattrapa et l’allongea correctement au fond de son lit en la couvrant de son drap. Ce trop plein d’émotion d’un coup n’avait pas du être bon pour la jeune malade. La russe alla se remaquiller pour cacher son désarrois.
Lorsque Tina sera complètement guéri, elle devait avoir une conversation sérieuse avec cette jeune femme. Tina dormait à point fermé, tenant la photo au creu de sa main. Irinoushka la prit délicatement pour mieux regarder l’enfant.
Elle avait l’air heureuse. Et le sourire de Tina devant cette bouille … comment la russe ne pouvait-elle pas être attendris par la situation ? Elle posa la photo sur la table de chevet prêt de Tina et se pencha sur celle-ci, lui murmurant :

_Je serais ravis de rencontrer ceux qui te font sourire ainsi.

Puis elle déposa un baiser bienveillant sur le front brulant de la belle endormie. Irinoushka  passa le reste de sa soirée en compagnie d’HellRoy avant de retourner chez elle, appréciant sa vie calme et percé d’opium.
avatar
Irinushka Koulikowsky

Messages : 10
Date d'inscription : 14/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum