Masquerade //event//

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Masquerade //event//

Message par HellRoy Jadziah le Jeu 19 Oct - 12:19

Mamoru Kaede Kotasu

— Puis, j’ai cru comprendre que je devais garder mon anonymat lors de ce genre de soirée… AMUSEZ VOUS BIEN QUAND MÊME, HIHIIHIHIHAHAHAHAHAHA!  

BON. Nô maintenant. Le connaissant, il devait être en train de fouiner avec cet imbécile de Kaarasu. Il se rappela de son violent coup de poing et ne put s’empêcher de sourire, mauvais. La brunette l’interpella, bien décidée à ne pas le laisser avoir du plaisir ce soir. Elle lui tendit ce qui semblait être une carte d’affaire. Hm? À quoi s’attendait-elle? À ce que le policier l’appelle?

— Soo Lin Yao, détective privée. Lui, c’est Philibert.

Son regard croisa celui de l’homme de main. Il n’avait pas du tout l’air d’avoir envie d’être là. Ça leur faisait quelque chose en commun, heheh…. Cette jeune femme était coriace.

— Nous enquêtons sur une affaire de meurtres qui sévissent en ville ces derniers temps et, en toute confidence…

Oh? Son attitude était piquée. Il s’approcha pour l’entendre mieux, la détective ayant baisser le ton.

— Cet homme que vous avez attrapé tout à l’heure, nous avons des… doutes, pour ne pas dire certaines preuves incriminantes, contre lui. On m’a dit que vous étiez dans la police. Étiez-vous sur le point de procéder à une arrestation ?

AHAHAHAHA. Quelle imbécile. De nouveau, il ne put empêcher son visage de former un rictus mauvais.

_Ah bon? Et dites moi… Qui est cet homme?

Nô était anonyme. Il ne sortait pas beaucoup et bien qu’il soit une figure populaire à Asheimkai, seule sa voix était connue du public. Il n’y avait aucune façon que miss Lin sache qui il était. Et le Kotasu le savait très bien.

_Je crois que vous n’êtes pas très douée à votre métier. Vous devriez peut-être changer de vocation.

Son sourire s’aggrandit, l’éclat de folie dans son regard brillant plus intensément.

_Clown peut-être! HAHAHA. Il se calma, instantanément. Bonne soirée, Soo Lin Yao, détective privée.

Il tourna les talons et quitta le duo. Les chances de trouver Nô était maintenant minime, peut être devrait-il simplement rentrer à la maison?

~~~
Nô Kotasu

— Et… Tu étais censé porter un masque, tu le savais?

Le Takami le fixa un moment, l’air embêté. Avait-il dit quelque chose qu’il ne fallait pas? Soudainement, il fit tomber l’un des invités, lui volant son masque alors qu’il se comportait amicalement avec ce dernier. Fufufu… Kaarasu trouvait toujours une façon de l’amuser! Il posa le masque sur son visage et entraîna le Kotasu plus loin, glissant son bras sous le sien. Nô y appliqua une pression, étreinte subtile plus appropriée pour ce genre de soirée.

— Voilà. Suis-je un cavalier plus convenable, à présent ?

Sans même avoir besoin d’y penser, il répondit instantanément :

_Le meilleur!

Parlant de cavalier, avec toute cette… excitation, il avait perdu Tina. Hm. Peut-être que sa situation étrange avec Mamoru l’avait effrayée? Elle ne semblait pas être facilement choquée, mais ce n’était pas sa première altercation avec l’ainé des Kotasu… Il ne put s’empêcher de penser à Sarielle, qui était avec Akatsuki, et son visage s’assombrit.

_Je… Je ne crois pas rester très longtemps.

Il força un sourire. Sa dispute avec son grand frère l’avait épuisé.

_Les douze coups de minuit, tu sais…

~ ~ ~
HellRoy Jadziah

_Alors comme ça tu es "ami" avec le plus grand informateur de la région ? Tu n'as pas peur qu'il te vende au plus offrant ?

Le Jadziah haussa un sourcil ; IL était le plus offrant, qu’avait-il à craindre? Son regard glacial se baladait d’invité à invité, soudainement ennuyé par tous ces gens qui s’amusaient dans son jardin. Pourquoi tenait-il tant à faire perdurer les traditions? Quelqu’un d’autre allait forcément prendre la relève s’il arrêtait de faire des bals, non? Probablement pas…

Tina le sorti de ses penser en venant ‘’voler’’ le téléphone de sa cavalière. Le taciturne ne dit rien, la suivant simplement des yeux. Tiens? Dans quoi était-elle encore en train de s’embarquer, elle? Si le Jadziah était amusé par le comportement de sa cadette, Irinushka ne semblait pas l’être du tout, ce qu’elle confirma en lui demandant.

_Je m'inquiète pour elle, on devrait aller lui parler. Cela ne prendra que quelques minutes et ça me rassurerait.

Il hocha la tête. Ce n’est pas comme s’il allait aller s’entretenir avec les autres invités. Il l’a suivi nonchalamment, cherchant la tête brune de sa cadette dans la foule. Ce fut lui qui la remarqua en premier. Tina ne sembla pas le voir cependant et lui fonça dedans. Le Jadziah posa une même sur son épaule, de peur qu’elle tombe et salisse sa jolie toilette.

_Jeune fille je ne sais pas ce que vous faites mais il est clair que c'est n'importe quoi.

Le Jadziah se tourna vivement vers la russe. Avait-il bien compris? Était-elle vraiment en train de s’adresser à la jeune femme comme si elle était une adolescente? Il haussa un sourcil, mais avant même qu’il puisse dire quoi que ce soit, Tina rétorqua :

_Qu'est-ce qui te prend de me parler comme ça, je suis pas votre fille.

… En la défense d’Irinushka, cette réponse lui semblait très prépubère. Il soupira et regarda ailleurs. Il se mêlait rarement des affaires des deux femmes, souvent trop désintéressé. Sa cavalière le força cependant à réintégré la conversation,

_Peut-être mais nous on te considère comme telle alors tu vas nous écouter. Je suis en colère mais je vais parler calmement pour ne pas faire une scène devant tout le monde. Ce n'est pas en contactant tes anciens coéquipier que tu quitteras ce monde que tu as fuis il y a peu. HellRoy, dis lui quelque chose je t'en prie.

Sur son visage habituellement vide de toute expression, la surprise se dessina. Hey! Il avait déjà été père, pourquoi devait-il encore agir comme s’il avait de jeune enfant? Tina était une adulte et il ne pouvait pas vraiment la forcer à quoi que ce soit. Ce serait hypocrite de lui dire de quitter ce milieu dangereux alors que lui en faisait toujours parti. Sa voix grave et rauque s’éleva pour corriger non pas Tina, mais Irinushka.

_Ça suffit. Elle n’est pas notre enfant, Irinushka. Elle n’est pas une enfant.

Son regard était sévère.

_Elle peut décider de régler ses problèmes comme elle le désire. Ça ne nous oblige pas à gérer les conséquences si nous jugeons qu’elle a mal agit.

Il glissa de nouveau son bras sous celui de la russe, lui signifiant qu’il n’allait pas faire une scène en plein milieu de sa propre célébration. Glacial, il regarda Tina.

_Ne te fait pas prendre. S’adressant à Irinushka maintenant, il continua, Nous avons mieux à faire, maintenant, allez.

Le génie tourna les talons, amenant avec lui sa compagne. Il se doutait qu’elle ne s’attendait pas vraiment à ce genre d’intervention mais Tina était trop vieille pour pouvoir complètement la rattraper. Il lui jeta un air entendu et s’éclipsa quelques secondes dans une section fermée de la maison pour revenir avec un veston plus chaud, l’air devenu plus froid.

Il sorti à l’extérieur, sur un balcon surplombant le jardin, ou d’autre invités faisaient toujours la fête. Un sentiment de pouvoir gonfla sa poitrine alors qu’il se retournait vers Irinushka avec un sourire étrange. Soudainement, un homme derrière elle sorti une arme à feu, la pointa vers le chinois, et appuya sur la gâchette. La balle vint se loger dans son crâne, ruinant ses jolis traits fins alors que son corps basculait par-dessus la rampe du balcon, tombant dans le buffet plus bas. Le sang forma rapidement une flaque autours du Jadziah alors que les invités, maintenant prit de panique, criaient et courraient dans tous les sens.

Les invités de la maison s’approchèrent rapidement, éloignant les curieux, s’assurant que personne ne touche à la dépouille défigurée de leur patron. L’ambiance était cacophonique.

_________________
HellRoy Jadziah ~ ccb565

I've become a wooden horse on the caroussel of life,
a jumbled mess of lifeless emotion.
Infused with frantic energy, I spin even faster...

God's favorite
avatar
HellRoy Jadziah
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 09/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masquerade //event//

Message par Soo Lin Yao le Lun 23 Oct - 0:29

Kaarasu

— Suis-je un cavalier plus convenable, à présent ?

La réponse enthousiaste de Nô le fait sourire. Ils ont des personnalités si différentes, il doit être étonnant pour tout le monde de les voir si bien s’entendre.

— Je… Je ne crois pas rester très longtemps. Les douze coups de minuit, tu sais… 

Kaarasu lui rend son sourire. Le voir en compagnie de son grand-frère lui fait toujours du mal. Il a envie de grincer des dents chaque fois que son nom est évoqué et la simple vue de son affreux sourire lui donne des pulsions sadiques. Si seulement il pouvait un jour le prendre au piège…

Le bruit d’un coup de feu tranche alors ses fantasmes et le ramène brusquement dans le présent. Comme au ralenti, il voit le corps inerte d’HellRoy Jadziah chuter de son balcon pour aller s’effondrer dans le buffet, en contrebas, fracassant les jolies coupes et la vaisselle. Le brun écarquille les yeux, stupéfait, alors que l’emprise de Nô se fait plus serrée autour de son bras. Sans le lâcher, il s’approche calmement alors que la plupart des invités sont en train de se ruer vers la sortie. Il sort son téléphone portable, photographie le corps ensanglanté entourés, probablement, de médecins présent parmi les invités. La nouvelle ferait probablement le tour des médias en un rien de temps, mais en bon informateur, Kaarasu se doit de tout savoir avant tout le monde. Il lève ensuite son objectif en direction du balcon. S’il pouvait obtenir un cliché de la personne derrière tout ça, il en tirerait une véritable fortune…

Il croise, dans la mêlée, le regard de Soo Lin qui le dévisage, à la fois interloquée et accusatrice. Il hausse les épaules et secoue la tête avec nonchalance, voulant lui faire comprendre qu’il n’a eu aucun rôle à jouer dans tout ça. Il se tourne alors vers Nô, commençant à se diriger vers la sortie du domaine.

— Tu peux passer la nuit chez moi, ce soir, si tu veux.

Il doit être, lui aussi, assez choqué, et surtout, Kaarasu se doute que Mamoru se hâtera chez lui pour s’assurer de sa sécurité aussitôt le meurtre confirmé. S’il n’est pas déjà présentement à sa recherche.

Quoiqu’il en soit, la nuit s’annonce longue et sans sommeil pour l’informateur, qui serait bientôt harcelé des requêtes de ses clients habituels aussitôt que la rumeur se répandrait.

Soo Lin


— Cet homme que vous avez attrapé tout à l’heure, nous avons des… doutes, pour ne pas dire certaines preuves incriminantes, contre lui. On m’a dit que vous étiez dans la police. Étiez-vous sur le point de procéder à une arrestation ?


— Ah bon? Et dites moi… Qui est cet homme?

Est-ce un test ?

— Je crois que vous n’êtes pas très douée à votre métier. Vous devriez peut-être changer de vocation. Clown peut-être! HAHAHA. Bonne soirée, Soo Lin Yao, détective privée. 


Si elle avait été à sa hauteur, Soo Lin lui aurait probablement écrasé son poing dans la figure. Elle retient Phili par le coude alors que le sinistre inconnu se faufile dans la foule, mais se retourne brusquement lorsqu’un cri strident retentit du côté du buffet. Entrainant son assistant derrière elle, elle se précipite à travers la foule en panique jusqu’à s’arrêter à la vue d’un corps qu’elle identifie rapidement comme celui du maître des lieux. Sans qu’elle ne puisse dire pourquoi, sa poitrine se serre alors que le sang se répand autour de sa tête comme une auréole rouge. Sa main glisse inconsciemment du coude de Philibert jusqu’à ses doigts, qu’elle entrelace avec les siens sans même le regarder. Ses yeux se posent plutôt sur un invité qu’elle reconnait bien, malgré son impromptu changement de masque. Kaarasu aurait-il été capable d’orchestrer tout ça ? Dans quel but ?

Son regard est alors attirée vers l’une des personnes agenouillée aux côtés du corps, examinant les dégâts. Il s’agit d’une femme mûre, habillée sobrement d’une robe grise et d’un masque argenté, mais ces mains gantées… ce chignon blond….

Le coeur de Soo Lin rate un battement. Serait-ce vraiment… !?

Haletante, elle s’élance vers l’inconnue, repoussant sans gêne les gens sur son passage jusqu’à ce qu’une autre femme, beaucoup plus grande et large qu’elle, la plaque violemment en voulant s’enfuir dans la direction opposée. Lorsqu’elle se relève, la femme blonde n’est plus là. Bordel.

— Où est-elle allée ?!

Elle balaie le jardin du regard, le coeur tambourinant contre sa cage thoracique, mais l’inconnue est introuvable dans la mêlée.

Allons, ressaisis-toi. C’est ridicule. Ce n’était pas elle.


Elle inspire profondément et croise le regard perplexe de Philibert. Avec un soupire, elle retire son masque.

— Je crois que nous avons bien mérité cette nuit à l’hôtel, lui dit-elle d’une vois vide d’émotions.

Jonathan

Jonathan s’apprête à quitter les lieux, lorsqu’il est témoin d’une conversation entre Soo Lin Yao et un énigmatique géant. Le rire tonitruant de l’homme ainsi que l’éclat de folie qu’il arrive à déceler dans son regard capte son attention et piquent surtout sa curiosité. Il s’avance discrètement dans la foule, histoire de se rapprocher de l’inconnu. Son animosité envers la détective est palpable, et cela plait tout de suite au jeune PDG.

Il le prend en filature après qu’il ait quitté la détective et pose sa main sur son épaule pour le faire se retourner. Avec un sourire énigmatique, il lui remet une note pliée en quatre, puis s’éclipse, dans toute la splendeur de son costume irréprochable.

Il se trouve déjà hors des grille lorsque le coup de feu retentit. Soulagé d’avoir pu quitter avant le danger, il monte à bord d’une voiture chic aux vitres teintées et somme son chauffeur de démarrer à toute allure, ne se doutant pas des nouvelles qu’il verrait aux informations télévisées aussitôt de retour chez lui. Cette soirée avait été des plus amusantes, et il attendait la suite du jeu avec une impatience notable.
avatar
Soo Lin Yao

Messages : 44
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masquerade //event//

Message par Irinushka Koulikowsky le Lun 23 Oct - 13:03

_HellRoy, dis lui quelque chose je t'en prie

Le maître des lieux semblait étonné que la russe l’implique dans cette conversation. Il y avait de quoi. Tina tourna les yeux vers HellRoy. Si lui aussi allait la sermonnait comme si elle avait 5 ans, ça n’allait pas le faire !
Tina était prête à exploser, les remballer, plier bagages et quitter le domaine. C’était extrême mais elle avait passé l’âge de se faire sermonner comme ça.
Plus dur, le chinois s’exprima vers Irinushka :

_Ça suffit. Elle n’est pas notre enfant, Irinushka. Elle n’est pas une enfant.


… Oh …
Tina esquissa un sourire sournois. Ravis que le chinois ait donné tord à cette blonde. Et ravis qu’il puisse comprendre les sentiments de Tina et son comportement. Ce n’était déjà pas une situation simple, il ne fallait pas compliquer les choses.
La jolie brune ne disait rien mais jubilait à l’intérieur. Elle aurait presque rit. Mais ça n’aurait pas été convenable.

_Elle peut décider de régler ses problèmes comme elle le désire. Ça ne nous oblige pas à gérer les conséquences si nous jugeons qu’elle a mal agit.

Encore mieux ! Ma ptite Iri, là tu ne peux plus rien dire !
HellRoy prit le bras de sa cavalière, signifiant que la discutions était close. Parfait. Tina reprit un visage de marbre, plutôt froid.
Dans le fond, elle n’en voulait pas à Irinushka mais ayant le sang chaud elle ne supportait pas ce comportement à son égard.
HellRoy porta son attention à Tina et lui offrit un visage glacial, comme à son habitude.

_Ne te fait pas prendre.

Tina acquiesça, toujours les bras croisés.
Elle n’avait aucune intention de jouer avec le feu désormais. Autrefois la mort ne lui faisait pas peur et se faire prendre encore moins. Mais aujourd’hui elle refusait le luxe du repos éternelle, elle avait Sarielle.
D’ailleurs … Où était Nô ?

Tina vit que le duo du pouvoir s’était engouffré à l’intérieur. En levant la tête elle admira un moment les étoiles et la lune. La nuit était vraiment belle. C’était dommage de ne pas en profiter.

Tranquillement, elle s’engouffra dans la demeure jusqu’à sa chambre pour prendre une paire de jumelle, son manteau et laisser son masque. Puis se rendit sur un des balcons surplombant la foule. Ainsi en noir il était impossible de la détecter. C’était une position qui lui convenait parfaitement. Elle prit ses jumelles et commença à espionner les invités.
Il y avait là certain baron du business, des personnes hauts placées des autres villes, des gens de seconde classe. Oh tient, Soo était toujours avec son toutou mais l’étrange homme aux cheveux bleus les avait semé. Ce dernier était maintenant … avec … une étrange personne. Celle-ci lui glisse une note.
Etrange … Très très étrange. Ce type n’était décidemment pas net, mais bientôt elle allait savoir tout ce qu’elle voulait sur lui.
La demoiselle chercha désespérément Nô.
Et elle le trouva. Ce n’était pas facile avec cette longue chevelure teinte mais elle le reconnaitrait entre milles, il était en compagnie d’un jeune homme. Malgré son masque, ce dernier lui disait quelque chose.
Et même si elle ne le connaissait pas. Elle ne l’aimait pas. C’était bizarre mais elle avait envie de lui fracasser le crâne à sa simple présence.
Tina retira ses jumelles pour les régler et mieux voir cet inconnu mais au même moment elle entendit un coup de feu et un cri strident. Elle reconnu sans mal la voix d’Irinushka. Tina lâcha ses jumelles et regarda à travers le balcon pour voir un corps étendu sur le banquet. C’était HellRoy.
Le sang de la demoiselle ne fit qu’un tour, et elle resta ainsi, en haut de ce balcon, à regarder le corps sans vie de son ami. Mais elle se reprit, courut rapidement au rez-de-chaussée où se trouvait déjà Irinushka penchée sur son corps. Celle-ci tremblait.
Le corps du chinois était si … pâle … Si teinté de rouge. C’était si étrange de le voir ainsi.
La belle profita que les domestiques faisait reculer les invités pour se glisser près d’Irinushka et prendre le pouls d’HellRoy. Rien.
Il était …
Non …
Irinushka prit Tina dans ses bras pour pleurer alors que la belle resta figée, incapable de bouger, incapable de respirer, elle devint encore plus  pâle, aussi pâle que le cadavre devant elle, et ses yeux commencèrent à devenir humides.
Elle avait une forte douleur à la poitrine, très intense, très violente, comme si on lui avait logé un poignard à scie.


************************


Irinushka soupira en regardant son ami sur le balcon, puis lui adressa un sourire un peu forcé. Même si elle lui en voulait de l’avoir corrigé devant la petite, elle était en tord. Irinushka  avait compris son erreur, elle était plus adulte que ça et irait s’excuser auprès de Tina après la soirée.
Elle commença à aller sur le balcon pour rejoindre son ami et passer une bonne fin de soirée, mais un tir lui perça le tympan alors que la balle vint se loger entre les yeux du chinois. Ce dernier eut un air de stupeur alors que le sang giclait de partout.
Irinushka avait l’impression de voir le corps passer au dessus du balcon au ralenti. Ses poumons se gonflèrent et elle hurla d’un cri si trident que le bruit du choc du corps de la victime sur le buffet fut étouffé par la voix en détresse de la russe.

Celle-ci se retourna vivement. Le tueur était parti. Elle se précipita en bas pour se pencher sur le corps de son ami et pleurer. Elle avait eut si peur qu’elle tremblait encore.
Elle fut rapidement rejoins par Tina qui était aussi pâle que la Mort elle-même. Elle ne pouvait rien dire alors elle prit Tina dans ses bras et continua de pleurer.
Tina ne réagit pas, mais la Russe sentit quelque chose d’humide venir se loger sur son bras. Tina était en train de pleurer.
Irinushka  se détacha de la demoiselle, celle-ci n’avait pas relevé les yeux du corps inerte du chinois.
L’une des deux devait se reprendre et vite. Irinushka respira à pleins poumon alors qu’elle tremblait encore et essaya de parler malgré tout :

_Tina i-il faut q-que tu partes.
_Je … tuer.
_Pardon ?
_Je …


Alors que les larmes de la jolie brune coulaient d’elle-même, celle-ci remonta ses yeux vers ceux d’Irinushka et la regarda, vide, ses yeux d’émeraudes avaient maintenant la couleur d’une simple herbe dans une prairie, il n’y avait plus rien.

_Je vais retrouver celui qui a fait ça et je vais le tuer. Je vais lui faire regretter d’être né.
_Tina  …

La cadette se leva, toujours le visage humide, le regard vide et commença à quitter les lieux.
Irinushka respira à fond et se retourna vers la foule qui essayait de voir ce qu’il se passait à l’intérieure du périmètre sécurisé par les domestiques.
Puis, elle regarda le corps sans vie du chinois et tout ce sang s’éparpillait autour de lui. Elle le prit dans ses bras et continua de pleurer.



-- FIN POUR IRI ET TINA --
avatar
Irinushka Koulikowsky

Messages : 15
Date d'inscription : 14/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masquerade //event//

Message par Philibert le Mer 25 Oct - 22:13

— Je crois que vous n’êtes pas très douée à votre métier. Vous devriez peut-être changer de vocation. Clown peut-être! HAHAHA. Bonne soirée, Soo Lin Yao, détective privée.

Philibert ne put caché un léger rictus à la fin de cette moquerie, non pas parce que l'humour de son interlocuteur l'avait touché mais bel et bien parce que venant de la part de cet homme une telle remarque n'avait aucune crédibilité. Après tout il est probablement policier, et asheimkai est empli de criminel se déplaçant à leur guise, l'homme de main en serait presque un parfait exemple. Sa patronne avait probablement arrêté plus de criminel en 6 mois que cette homme dans toute sa carrière.

Seulement sa réflexion se coupa ici, il aurait pu continué et conclure que vu les piques de l'inconnu, ce serait plutôt à lui de devenir clown. Il avait l'air d'avoir un certain potentiel pour faire rire les plus jeunes. Mais cet étrange personnage commença à tourner les talons pour s'enfuir rapidement au milieu de la foule, alors à la place le brun soupira et se lança pour jouer des épaules afin de le rattraper mais il sentit Soo le retenir.

Ne résistant pas à la tentation de ne rien faire il resta sur place et regarda la jeune femme dans les yeux.
Une étrange mais douce chaleur prit naissance dans sa poitrine en croisant le regard de sa patronne visiblement vexé, ça ne lui arrivait pas souvent mais il allait la complimenter...
Cependant un coup de feu et un cri strident brisèrent cet instant et cette envie. Son premier réflexe fut de serré Soo contre lui, comme pour la protéger du danger puis de redresser la tête afin de comprendre d'ou le bruit meurtrier provenait. Il ne fallait pas oublier qu'il était aussi son garde du corps.

Mais la chinoise n'était pas comme ces exécrables bourges prenant d'ores et déjà leur jambes à leur cou afin de s'échapper, craignant pour leur pauvres vies. Au contraire, elle entraîna son assistant à contre courant dans ce flot humain, vers les lieux du probable crime.
Celui-ci se laissa faire une fois de plus et le duo finit par arriver devant un chaud cadavre dont le sang s'éparpiller encore sur le sol froid. Il sentit la main de Soo glisser jusque dans la sienne et resserrer son étreinte, avait elle peur ? Ce n'était pourtant pas le premier cadavre sur lequel ils étaient tombés, sans parler des deux le jour de leur rencontre...

Mais contre toute attente, la jeune femme s'élança. Elle se faufilait dans la foule tandis que Philibert avait un peu plus de mal avec sa carrure plus imposante. Il la vit se faire renverser et saisit de justesse un inconnu par le col avant qu'il ne marche sur sa patronne, ce qui le stoppa net dans son mouvement.
Le fainéant n'ayant que faire de la personne qu'il tenait le jeta irrespectueusement sur le côté une fois la détective relevé. Il ne l'avait pas perdu du regard.

— Où est-elle allée ?!

Le brun laissa faire la gravité pour que sa tête penche sur le côté et arqua doucement un sourcil, de qui pouvait elle bien parler ? Ils n'étaient venus que tout les deux à ce bal et n'avait parlé qu'à des hommes...
Perplexe il n'essaya pas pour autant de comprendre, sa patronne avait toujours des raisons pour le moindre de ses mouvement et plusieurs longueurs d'avance sur son employé.

Finalement, elle se retourna et retira délicatement son masque annonçant avec un ton fuyant la moindre émotion :

— Je crois que nous avons bien mérité cette nuit à l’hôtel.

Cette phrase intrigua le grand brun, quelque chose clochait. Elle était sur les lieux d'un crime et sa première volonté était de quitter les lieux ? Il trouva ceci bien étrange mais ne put résister à cette volonté de flâner. Il prit la main de la détective et commença à partir en ajoutant :

- Je ne vais pas résister, mais là bas il faudrait que tu me dises ce qui ne va pas.

Son ton n'était pas froid, il était plutôt calme et apaisant. Auparavant il n'aurait jamais dit ce genre de phrase, mais d'un autre côté il n'aurait jamais était inquiet à l'égard de son ancien patron.
Quoi qu'il en était cette discussion n'avait que très peu de chance d'avoir lieu, Soo Lin n'étant pas une personne très ouverte et lui n'ayant pas la foi d'avoir une longue discussion, voir une probable dispute, pour savoir ce qui se passait.

Il la connaissait désormais, si elle avait besoin de se confier elle viendrait en parler sans attendre qu'on lui fasse une remarque quelconque, en attendant un doux matelas les attendait pour un parfait repos.
avatar
Philibert

Messages : 55
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masquerade //event//

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum