La recherche d'une vie |SOLO - act1] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La recherche d'une vie |SOLO - act1] [TERMINE]

Message par Tina le Lun 15 Fév - 17:33

Tina s’étira avant de sortir de la pièce, laissant un cadavre ensanglanté derrière elle, le pauvre avait encore les tripes à l’air et la tête prête à se séparer de son corps.
La belle regarda ses chaussures, ses belles bottines qui ont trempé dans ce liquide rougeâtre. Elle gratta e sol avec pour nettoyer ses semelles tout en se disant qu’ils étaient fichus. Tina sortie son paquet de clopes, et constata qu’il ne lui en restait jamais suffisamment, elle ne fumait qu’avant et après une mission, c’était un signe de productivité … ou pas.
Une voiture se gara juste devant la brune, la porte s’ouvrit et un homme d’affaire, dans la quarantaine, sortie, il se tenait droit comme soldat et souriait légèrement en voyant tout ce liquide rouge sortie de la pièce.

« Vous n’avez pas oublié ma paye j’espère.
_Evidemment que non, je ne me permettrais pas d’oublier une promesse faite à une beauté telle que vous, mademoiselle. Vous êtes sûr que vous ne voulez pas devenir une de mes gardes du corps ?
_Pour finir un jour dans votre lit ? Non merci je préfère les bras de Morphée. Et puis je ne pense pas que Le Bosse apprécie que vous preniez un de ses dûs.
_C’est extrêmement dommage, mais il se fait si tard, voulez vous que je vous dépose quelque part ?
_Non merci. Mes Nettoyeurs passeront sous peu pour effacer notre passage. A bientôt  Monsieur Tims
_A bientôt ma chère. »

Et la belle s’éloigna de la voiture qui repartie comme elle était venue. La Lune était son zénith, c’était beau, mais sa nuit ne faisait que commencer, elle avait une mission beaucoup plus important que torturer et tuer un simple dealer qui parlait trop, elle visait un gros poisson pour son Bosse, un Gros Poisson qu’elle appâtait et nourrissait depuis un moment : Monsieur Tims.
Maintenant qu’il avait confiance en elle,  elle allait pouvoir le pêcher et le brandir fièrement devant son Bosse.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tina lâcha son mégot de cigarette et l’écrasa vivement contre le sol. Elle regarda autour d’elle ; il faisait jour et les gens qui circulaient semblait beaucoup plus honnête que les personnes qu’elle côtoyait généralement. La belle se mit à marcher, attendant le coup de fils de Monsieur Tims lui-même.
Il lui avait promis une belle récompense après son prochain job, mais il lui demandait des choses beaucoup plus dangereuses à chaque réussite comme pour tester ses limites. Mais plus elle réussissait plus elle se rapprochait de lui. Son but était simple, démonter son organisme qui commence à faire de l’ombre au Bosse. La mafia devait rester maître incontesté de la ville et si un organisme devenait trop grand, il fallait le détruire.
La belle finit par se retrouver dans une rue qu’elle connaissait vaguement, elle marcha encore un peu et se retrouva dans un « cat coffee ». Elle hésita un moment mais finit par entrer. En pleine journée le café connaissait pas mal de client, elle s’installa dans un coin de la salle et reconnue le chat qui vint sur ses genoue.

« Salut toi, ça faisait longtemps ! »

Elle ne savait pas trop se qu’elle faisait là, mais la compagnie d’un chat ne pouvait pas être désagréable. Une serveuse, ordinaire, vint vers elle avec son petit calepin et son stylo, elle lui afficha un grand sourire que Tina trouvait immonde tant ça dégoulinait de niaiserie.

« Désirez-vous quelque chose madame ?
_Un café au lait, s’il vous plait.
_Très bien, vous attendez quelqu’un ?
_... Non. »

La serveuse prit commande et s’en alla. Tina regarda la place vide en face d’elle et repensa à Nô. Ce drôle de personnage lui manquait, mais ils se sont rencontrés par hasard, et ils ne venaient pas du même monde. La belle continua à jouer avec le chaton pendant un long moment sans avoir touché à son café. Quelque chose ne elle la bloquait, elle ne voulait pas sortir, elle se disait qu’en restant ici peut-être qu’elle jouerait avec le hasard et qu’elle gagnerait. C’était un drôle de sentiment … le désir de vor quelqu’un … Et très étrange de le ressentir pour la première fois à l’âge de 26 ans …
Mais son téléphone sonna. La belle prit un air plus sombre. Elle reçut un message de Tims. Sa mission : Un gang va se rassembler pour une réunion dans la zone ouest du bas quartier. C’est un gang de jeunes qui ont à peu près son âge mais ils causent trop d’ennuis à Tims. Il les a déjà prévenus de se tenir loin de ses affaires mais ils ne l’ont pas écouté, maintenant elle doit tous les tuer, tous sans exception même si il y a des ados dans le lot.
La belle regarda son café froid et dégoutant (en fait elle n’aime pas le café) avant de déposer un baisé sur la tête du chaton en signe d’au revoir. Elle laissa un gros billet sur la table et s’en alla mais elle ne put pas passer le pas de la porte que la serveuse la rattrapa :

« Madame vous n’avez pas touché à votre café ! Il n’était pas bon ? Je n’ai pas mis assez de lait ? Je veux le refaire et le mettre à emporter si vous voulez.
_Non merci, c’était juste un prétexte. »

Devant la confusion de la serveuse, Tina s’en alla, elle n’avait ni l’envie ni le temps de lui expliquer ses ébats émotionnels.


Après un long moment elle arriva enfin dans le quartier ouest. L’odeur des clochards empestait toute la rue et il ne semblait pas avoir de prostitué. Pourtant il allait bientôt faire nuit et elles devaient bientôt commencer leur boulot. Vraiment très étrange également qu’il n’y ait que des sans abris masculins. Ça ressemblait à une ville de zombis.
Un vieux s’avança vers la brune et lui tendit la main.

« Grm Une ptite pièce mademoiselle ?
_Hm t’as l’air du coin toi ! Dis moi qui commande ici et je te donnerais un billet tellement gros que tu pourrais même te payer une fille de joie, quand dis tu ?
_Hmh Vous voulez savoir quoi mazelle ?
_ Qui commande, son influence, et où je peux le trouver.
_Grm ! Des jeunes. Z’ont à peine sortis de l’école. Ils ont commencé à dealer de la drogue au départ. Puis des armes. Puis utiliser les armes pour prendre le quartier. C’est eux qui contrôlent les maisons closes du quartier aussi et font travailler les filles dans toute la ville. Ici y a que des clodos comme moi. Même les familles sont parties.
_Pourquoi ?
_Parce que les mômes enrôlent tout les jeunes garçons et envoient les petites filles aux putes et si les parents s’opposent, ils meurent.
_Non, c’est impossible que ça soit un jeune qui commande un tel carnage.
_Romy qui s’appelle. J’ai connu ce jeune minot. Il n’a que de la haine dans le cœur. Orphelin de naissance, faut le comprendre. Vous allez les tuer c’est ça ?
_... Exact. Tiens. 200, ça te va ?
_Si je vous montre leur cachette vous me donnez combien ?
_Je peux les trouver toute seule, je voulais juste savoir à qui j’avais à faire.
_Mais vous saurez pas commencer entrer. Ils ont mis des camera partout dans le bâtiment et ils sont nombreux dans la bande.
_... T’es plutôt utile toi. »

Tina sortit un billet de 500 de sa poche. Elle n’avait que des gros billets de toute manière (et une belle carte gold). Puis le vieil homme l’entraina dans des ruelles jusqu’à un immense bâtiment qui semblait moderne mais également en ruine. Ce gang avait arrangé l’endroit apparemment. Le sans abris était un ancien technicien du quartier ouest mais après la prise de pouvoir du gang il perdit son travail et sa femme, et voulait que les responsables payent à présent. Il expliqua que le seul moyen de rentrer sans se faire prendre était le toit. Tina passerait dans la ventilation (qui ne fonctionne plus à présent) et pourrait se rendre facilement à leur salle de réunion avec l’itinéraire donné.
Lorsque le vieux eut terminé, la belle fronça les sourcils en regardant le sans abris droit dans les yeux.

« Qui me dit que ce n’est pas un piège ? Que vous ne travaillez pas pour eux ? »

Le vieux la regarda à son tour avant d’ouvrir son imperméable, qui semblait encore plus vieux que lui, puis souleva son T-shirt et laissa Tina observer une multitude de cicatrice mais sur une large longueur comme si il avait été fouetté jusqu’au sang.
Tina eut un sourire avant de faire un croche patte à l’homme, elle prit une barre de fer et donna un violent coup sur le visage du vieil homme tellement fort que le contact résonna dans la rue. Du sang gisait du nez et de la bouche de ce dernier. Décidément, elle n’avait et n’aura jamais confiance en personne. La belle vérifia qu’elle ne l’avait pas tué. Toujours en vie ? Bien. Si il lui avait mentis elle aurait le temps de revenir le tuer … peut-être même le torturer un peu.

Tina regarda le bâtiment qu’elle allait devoir escalader. C’était la dernière ligne droite pour pouvoir atteindre Tims. Et qui sait ? Peut-être que son Bosse lui donnera une promotion.


Dernière édition par Tina le Lun 29 Aoû - 8:25, édité 3 fois
avatar
Tina

Messages : 64
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La recherche d'une vie |SOLO - act1] [TERMINE]

Message par Tina le Jeu 17 Mar - 18:52

Après un long moment d’escalade sur ce grand bâtiment, la demoiselle atteignit enfin le toit. Elle prit un moment pour reprendre son souffle et admirer sa performance. Pas mal. Elle regarda la ventilation qui était effectivement hors d’état de marche. Elle ouvrit la grille et vérifia ses armes. Elle se laissa glisser dans le tunnel, regrettant ses généreuses formes qui l’empêchaient d’aller plus vite.
Tina suivit l’itinéraire du vieil homme et arriva au dessus d’une salle qui ressemblait à un amphithéâtre. Elle commença à dévisser la grille pour pouvoir y pénétrer mais au même moment la porte de la pièce s’ouvrit et un groupe, nombreux, entra. Il n’y avait que des garçons, entre 15 et 25 ans à première vue, tous armés, nonchalant.
Un des garçons se démarqua du groupe en alla sur l’estrade, levant les bras comme si il allait évangéliser la salle.

« Allons allons aujourd’hui nous avons encore agrandi notre territoire mais il nous en faut plus ! Il faut employer une autre stratégie !
_Pourquoi ? Tout se passe très bien jusqu’à maintenant.
_Parce qu’on a plus de recrues.  Rom a compris qu’on tuait beaucoup trop de gens et il nous en faut un maximum si on veut pouvoir conquérir toute la zone sud.
_De toute façon on a arrêté tout le trafic d’armes, si on est le seul gang à en avoir ça devrait être facile.
_Sauf que tu oublies Tims. Il a de l’argent et l’argent c’est utile pour avoir tout ce qu’on veut. »

Et Tina continuait de les écouter, un peu en somnolant. Elle ne pouvait passer à l’action que si le chef se pointait car le meilleur moyen de tuer un ennemi, quel qu’il soit, était d’atteindre le cerveau. Il était clair que le gamin qui avait pris la parole était juste un de ses bras droit ou porte-parole, peu importe. Elle songea alors à son Premier Gang et son « Tuteur » qui lui apprit à se battre. Les plus intimes l’appelaient « Onii », mais vraiment très proches. Tina a eu la chance de lui avoir plu du premier coup d’œil et il l’a formé, protégé et appris presque tout ce qu’elle sait à présent. Elle ne parlait quasiment jamais en ce temps là, elle exécutait juste ce qu’on lui demandait et s’est vraiment révélée seulement lorsque le Boss lui a demandé de travailler pour elle. C’était comme une révélation.
Les membres du gang semblaient s’apprêter à sortir. Dommage, elle aurait aimé les avoir du premier coup mais t’en prit, elle allait s’en prendre aux bras de l’ennemi.
La belle sortit de sa cachette, sa longue veste flottante lui donnait l’air d’une chauve souris lorsqu’elle sauta du plafond. Les voyous n’avaient même pas eu le temps de dégréner qu’elle leur tira dessus. Pivotant sur elle-même, tirant sans s’arrêter tellement ils étaient nombreux. Les coups durèrent autant que ses chargeurs. Lorsqu’elle n’eut plus de balles, elle se releva et regarda le tas de cadavres qui jonchait le sol. Ils étaient tous biens jeunes, trop jeunes pour mourir mais ils n’avaient pas à prendre cette voie. C’était leur faute.

La jeune femme prit le temps de recharger ses guns et d’installer un petit gadget dans le tas de morts avant de marcher tranquillement vers la porte. Ses coups ont dû alerter le reste du gang, et elle allait bien finir par trouver ce fameux Romy.

Dans les couloirs, Tina ne s’arrêtait pas, elle avait le temps de tuer et recharger ses armes tout en marchant. Elle avait l’impression que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas eu de vrais rivals. Bon si ; il y avait quand même eu Jadziah Junior récemment, mais bon.
La belle repensa à ce que son Boos lui avait dit après qu’elle lui ait fait un rapport de sa mission désastreuse « Je sais que tu feras tout pour rattraper cet échec. »
Elle était en colère. En colère contre elle-même, elle n’aurait jamais dû accepter de protéger HellRoy, seule en tout cas, elle avait trop pris la grosse tête à force de réussir ses missions haut la main mais il était évident qu’elle n’était pas du même niveau que Keros.

La belle finit par se retrouver dans un immense hall, ravagé, comme si une tempête était passée. Les garçons de nos jours étaient si désordonnés …
Elle entendit des bruits de pas et pointa son arme rapidement vers le son. Un homme, plutôt jeune, vint à sa rencontre mais il semblait désarmé. Serein même.

« Bonjour, mademoiselle. Vous êtes certainement celle qui a tué une partie de mon groupe, là-haut.
_Je suis là pour te descendre, si c’était la question.
_Ok, mais je pourrais savoir comment une si jeune femme peut tuer de sans froid autant de jeunes hommes ?
_Je te retourne la question. Je sais que tu tues tous tes opposants, tu as fait trop de bruit et tu as dépassé ton territoire, c’était pas très malin.
_Vous vous trompez. Je suis en train de tout conquérir. Mais j’ai une proposition pour vous … Si vous me rejoignez et nous aider à prendre tout le bas quartier je ne vous tuerais pas. Vous savez, pas mal de monde voudrait vous voir morte, surtout cet homme-là … un homme avec des cheveux verts qui se fait appeler T »

Tina eut un instant de surprise, ce qui ne passa pas inaperçu aux yeux de Romy. Le jeune homme claqua alors des doigts et un bruit de recharge en écho se fit entendre. La belle leva les yeux rapidement pour voit qu’elle s’était bêtement fait piéger. Elle était entourée et toutes les armes étaient braquées vers elle. Après un grognement, elle lâcha ses guns et leva les mains pour se rendre. Romy se mit à rire avant de s’approcher si près de Tina qu’elle pouvait sentir son immonde souffle sur elle.
C’était à vomir.

« Bien. Seulement je ne peux pas vous laissez partir, vous êtes trop dangereuse et jamais vous ne m’aiderez sans me trahir. Mais vous nous serez bien utile pour tenir compagnie.
_Oh c’était donc ça ? Vous savez … ce genre de chose ne m’intéresse pas et la dernière personne qui me l’avait proposé s’est retrouvé castré et à moitié étripé si vous voyez le tableau. Et puis … »

Tina prit une voix envoûtante avant de venir se rapprocher de l’oreille du jeune homme et lui susurrer : « J’ai gagné. »
A ces mots, la belle courut vers les escaliers, évitant les balles qui lui étaient destinées. Mais arrivée aux escaliers, elle découvrit une autre bande qui montait pour l’encercler. Tina n’avait plus le choix, elle courut aussi vite qu’elle put vers la fenêtre et la brisa, la traversa. Bon elle était au deuxième étage mais elle s’en sortirait certainement mieux qu’eux.
Plus tôt, quand elle avait tué ses membres d’en haut, elle avait placé une bombe entre les cadavres, assez puissante pour détruire la moitié des étages, l’autre moitié serait détruire par l’effondrement.

La bombe explosa et les ondes de choc propulsèrent la demoiselle un peu plus loin et la désorientèrent si bien qu’elle ne put pas se concentrer pour atterrir. Par chance, sa chute fut amortie par une voiture. La douleur l’envahit et la sensation d’avoir quelque chose de brisé la rendait furieuse.
Tina se releva tant bien que mal et alla vers le vieux toujours assommé. Elle sortit des lias de billets et lui jeta dessus vulgairement : « J’aime pas trop les balances. Mais chose promise, chose dû. »
Il lui faudra du temps pour récupérer de ce carnage, mais le jeu en valait la chandelle. Romy mort, Tims serait à ses pieds à présent et les habitants du quartier pourront rentrer chez eux. Faire une bonne action pour son investissement personnel n’était pas si mauvais au fond.

Prochaine étape : dépouiller Tims et le tuer …
avatar
Tina

Messages : 64
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La recherche d'une vie |SOLO - act1] [TERMINE]

Message par Tina le Lun 11 Avr - 19:51

Tina fut si bien accueilli que s’en était presque touchant … presque. Tims l’invita à trinquer son éclatante victoire dans son bureau. Sans gardes. Parfait.
La belle admira le rouge du vin qui se déversait dans le verre qui miroitait tel un diamant. Tims tendit le verre à la jeune femme qui l’accepta avec joie. Sans gène, la belle vint s’asseoir sur le bureau de l’homme en croisant les jambes. Elle admira la vue à travers l’immense vitre.
L’air urbain …. C’était si laid. Elle ne savait pas pourquoi elle détestait tant la ville alors qu’elle n’a connu que ça. Peut-être que le fait de goûter une fois à la nature lui a laissé un agréable souvenir de paix.
Tims vint près de la jeune femme et tendit son verre pour trinquer. Tina, sans émotion, trinqua, porta le verre à ses lèvres mais ne bu pas. Elle dévisagea Tims un long moment avant que ce dernier ne s’en rende compte.

« Montrez-moi.
_De quoi donc ?
_Le cube.
_Comment connaissez-vous l’existence de ce cube ?
_Je suis très curieuse … »

Tims eut un sourire avant de poser son verre et de mettre ses mains entre les hanches de la demoiselle. Cette dernière se laissa faire mais ne dégageait vraiment aucune émotion envers cet homme qui avait l’âge d’être son père. L’homme passa sa main le long des hanches de la jeune femme qui l’arrêta juste avant qu’il n’atteigne sa poitrine. Elle se rapprocha de lui et lui susurra :

« Satisfais moi et je te le rendrais … »

L’homme finit par sourire de plus belle avant de se détacher de la demoiselle. Elle avait passé l’âge de se faire passer pour un morceau de viande.
Tims se dirigea vers une étagère. De là, il poussa un trophée où se trouvait une sécurité basée sur la reconnaissance optique. De là, Tims alla vers son bureau et y passa sa main avant d’y poser un petit cube noir avec des circuits imprimés bleus dessus.
C’était donc là qu’était caché toute les données sur le business de cet homme. Business qui allait bientôt appartenir à la mafia …
Tina le prit dans la main et joua innocemment avec.

« C’est donc ça le Cube ?
_Toute ma carrière et mes plans sont à l’intérieur. Il ne s’ouvre qu’avec la reconnaissance ADN. »

Curieuse, Tina vint se coller au grand homme avant de prendre sa main et d’appuyer le pouce de Tims contre l’une des faces. Le cube s’illumina avant de s’ouvrir pour y découvrir un port USB.
L’homme finit par en avoir assez, prit le cube avant de soulever la jeune femme sur son bureau et s’apprêta à l’embrasser mais la jeune femme l’arrêta net en présentant un poignard entre leur deux visages. Un regard noir s’étant installé sur sa face.

« Eh je croyais que tu étais d’accord.
_J’ai mentis … »

Tina donna un violent coup de pied à Tims qui se retrouva au sol. La belle sauta de sa place avant de se mettre à califourchon sur sa victime et lui nouer les mains avec sa cravate. Elle mit sa main sur la bouche de Tims et posa un doigt devant sa propre bouche, gratifiant l’homme d’un « chuuut … » avec un regard malveillant.
Tina déboutonna lentement la chemise de l’homme avant de passer doucement la lame de son poignard sur cette peau rugueuse.

« Tina je t’en prie, ne fais pas de bêtises …
_Chuut … Allons, tu m’as prise pour une putain que tu pouvais sauter dans ton bureau. Seulement je suis une autre sorte que catin. Le genre qu’on paye pour assouvir un désir effectivement, mais un désir de meurtre.
_Quoi qu’on t’ai promis je te donnerais plus.
_Oh Tims, tu me crois si naïve ? Tu es puissant c’est vrai, mais à coté de la Mafia … tu n’es rien. J’ai promis à mon boss que tout se que tu possèdes seras à lui. Et je t’avoue que j’ai tendance à aimer arracher la partie préféré de mes victimes. Ceci peut-être ? »

Tina pointa son poignard vers la ceinture de l’homme qui se mit à paniquer. Elle avait horreur qu’on l’a traite comme une salope, comme un jouet, elle était bien plus que ça et elle le montrait à tous ceux qui avait essayé de la toucher.
Alors qu’elle allait torturer sa victime ce dernier utilisa sa dernière et seule chance de survis :

« Attend ! Attend ! Je sais qui a tué tes parents !! »

Tina se figea un moment avant de lever ses yeux avides de sang vers ceux désespéré de Tims. La demoiselle serra fermement le poing avant de venir se plaqué contre l’homme, menaçant la gorge de ce dernier, en rage :

« Mes parents sont morts dans un accident de voiture ! Tu crois me faire gober quoi ?!
_Non ce n’était pas un accident, j’ai la preuve ! Dans mon tiroir il y a un pendentif ! »

Tina s’apprêta à mettre fin aux jours de cet homme mais elle était bien trop curieuse même si c’était un piège. La belle affirma que si il mentait sa torture serait pire. Elle se leva et alla vers ce tiroir. Il y avait effectivement un pendentif, magnifique, en forme de croissant de lune. La belle le mis en évidence et l’admira. Il était en or, simple mais élégant. Le bijou lui disait quelque chose.
Tina finit par lire quelque chose sur un coin de l’une des faces : « Nobara »

« Tu vois, je n’ai pas mentis.
_Comment … comment savez vous que c’est le mien ?!
_Parce que j’y étais. Avant je travaillais dans la mafia. Ton père était un policier qui avait tout pour défaire une grande partie de la Mafia, il devait disparaitre. Celui qui a ordonné ça est le même qui veut me voir mort !
_Non vous mentez … Il m’a accueillis, logé, nourris, formé.
_Ce jour là, il a démolis votre voiture, tu étais dedans. Ta mère est morte sur le coup. Mais il est descendu de la voiture pour coller deux balles à ton père qui respirait encore. Il t’a trouvé et t’as vendu à Talem pour que tu deviennes ce que tu es maintenant.
_Pourquoi devrais-je vous croire ?
_Je t’en prie ! Je ne suis pas en mesure de te mentir quand tu me menaces comme ça ! »

La belle était tellement sous le choc qu’elle avait plusieurs fois manqué de respirer. Elle du se tenir contre le bureau, serrant fermement ce pendentif contre son cœur de pierre forgé par le temps. Elle finit par se rependre et se retourner vers Tims, lui offrant un sourire énigmatique. Elle s’agenouilla doucement pour le défaire de ses liens, ce dernier se rhabilla rapidement devant la jeune femme qui ne l’avait pas quitté des yeux.

« Pour te remercier je ne vais pas te torturer … »

Tims respira de soulagement mais senti aussitôt quelque chose lui traverser le cœur. En relevant les yeux, il découvrit un révolver dans la main de la demoiselle qui fumait légèrement. Il porta sa main à son cœur et y teint ses mains de rouge. L’homme vacilla et s’écroula au sol, mort.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Je suis fier de toi ma belle.
_Merci Bosse …
_Qui a-t-il ? Il s’est passé quelque chose ?
_Non rien.
_Hm tu as besoin de vacances. Je dois y aller mais reviens me voir nous discuterons de cela plus tard.
_Très bien. »

Tina quitta la pièce et alla prendre l’air, marchant en regardant le sol avec désespoir. Elle arriva au niveau d’un pont où elle s’alluma une cigarette.
La brune sortit son téléphone, voulant appeler HellRoy pour savoir s’il savait quelque chose, ou même trouver une once de réconfort mais finit par serrer le poing et ranger son téléphone.
Elle ne savait plus à qui faire confiance. Son Bosse, l’homme qui fut là pour elle, avait-il vraiment tué ses parents ? Ou même commandité leur mort ? Avait-elle était programmé pour être là où elle est actuellement ? Etait-ce son destin d’être l’objet d’un Empire aussi sombre.
Pourquoi était-elle destinée à être seule ? Pourquoi n’y avait-il personne pour être à ses cotés, lui tenir la main ?
La belle porta ses mains à ses épaules, comme si la douleur quelle ressentait, elle l’avait déjà ressentis auparavant.
Personne.
Il n’y avait personne. Elle était seule.


FIN
avatar
Tina

Messages : 64
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La recherche d'une vie |SOLO - act1] [TERMINE]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum