Luka |SOLO][act 6][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luka |SOLO][act 6][TERMINE]

Message par Tina le Mer 7 Juin - 7:43

_ Manvet?
_Oui, nous partons demain matin et nous serons parti de là-bah à minuit.
_Tu nous a pris pour Cendrillon ?
_C’est bien toi qui a dis que tu ne voulais pas être séparé de ta famille ? Mais je ne suis pas sûr que ton Nô apprécie ce monde-ci
_... Pourquoi je dois venir ?
_J’ai besoin d’un garde du corps durant le voyage.
_Je peux bien te déposer et revenir te chercher.
_Oh tu pourrais, mais je suis sûr que tu changeras d’avis une fois sur place.
_... Qu’est-ce que tu me caches Iri ?
_Ahah, surprise. Soit prête aux aurores.



Tina embrassa Sarielle sur le front en lui souriant : « Je reviendrais trop tard pour les petites filles mais je t’appellerais avant que tu ailles dormir, d’accord ? A demain princesse. »
Puis, la jeune femme quitta l’appartement de l’androgyne pour s’engouffrer dans la voiture de luxe de la russe. Cette dernière fumait déjà son opium de bonheur. Tina chassa la fumée qui avançait vers son visage pâle et la voiture démarra.
La jeune femme se mit à aiguiser ses dagues, trouvant le temps long, sous les yeux déjà ailleurs de la blonde. Elle n’était pas très douée en tant que garde du corps, et Irinushka n’en avait pas vraiment besoin, elle évitait les bas quartiers de la ville, les ennuies et son meilleur ami était l’un des chefs suprême de la ville, alors pourquoi avait-elle insisté pour que la brune vienne avec elle ?
Tina profita que sa cliente soit très détendue pour lui poser la question :

_Pourquoi voulais-tu que je vienne en vérité ?
_Hm ? Oh, tu crois que c’est parce que j’ai un peu fumé que je ne peux plus réfléchir ? Je ne peux pas planer alors que je vais à une réception voyons. Dis-moi plutôt pourquoi tu as accepté, tu t’inquiètes pour moi ?
_...
_Ahah, avant tu m’aurais envoyé baladé. Mais j’aime la personne que tu deviens Tina-chérie.
_Pff, seul ton argent m’intéresse.
_Mais oui, c’est cela.


Irinushka et Tina jouèrent aux cartes, aux échecs, aux dames, au go durant tout le trajet et la russe n’avait pas gagné une seule partie. Tina était vraiment trop stratégique pour la patronne d’opium ! Mais cela permis aux dames d’oublier un peu leurs histoires et que leur voyage s’écoule plus rapidement.
Elles arrivèrent à Manvet dans l’après midi où la blonde avait une demeure très spacieuse au milieu de champs et de foret. Le terrain était très bien entretenu et si grand qu’on pouvait y élever des cheveux. D’ailleurs il y avait des chevaux !
Tina n’était venue dans cette demeure qu’une fois auparavant mais elle y avait gardé un très bon souvenir. L’air pur de Manvet était si agréable et le ciel semblait plus bleu qu’à Asheimkai. La jeune femme regarda la serre au loin en sortant de la voiture. Ce fut Irinushka qui al sortit de ses rêveries.

_Allons Tina, la réception ne commencera que dans 4h, veux-tu te reposer ?
_Non ça ira, dit-elle en fixant inlassablement la serre
_Je vais prendre une douche et me faire masser. Fais se que tu veux, mais soit dans ma chambre dans 2h30.
_Oui, oui, affirma-t-elle sans la regarder

Irinushka sourit avant de monter dans sa chambre, accueillis par des domestiques, conduit par un majordome. Comme une princesse.
La jeune femme traversa la cours de ses épaisses bottes noires, sa longue veste frôlant l’herbe fraichement coupé. Toutes les odeurs et les couleurs semblaient tellement plus belles et douce que dans cette ville poisseuse d’Asheimkai. Tina s’arrêta au milieu de la verdure et vit au loin un magnifique cheval d’un pelage aussi noir que ses cheveux venir vers elle. C’était le pur sang d’ Irinushka. Tina sourit à l’animal qui vint à sa rencontre et lui tendit la main. La belle bête s’arrêta devant la jeune femme et posa son museau sur sa main.

_Alors ma belle tu ne m’as pas oublié. Tu as tellement grandit, tu es si belle maintenant.
_Elle s’appelle Nochnayazvezda, dit une voix derrière elle

Tina se tourna vivement, encore guidé par ses instincts de tueuse, mais ne déguéna pas. Elel n’avait pas entendu cette voix depuis longtemps. C’était la petite sœur d’Irinushka, Klavdiya. Elle avait l’age de Tina et malgré les apparences, c’était la plus mature de la famille, elle avait repris toute les entreprises familiales et s’occupait des affaires patrimoniales comme une chef d’entreprise avec au moins 20 ans d’expérience derrière elle.
Et elle n’aimait pas Tina.

_ça veut dire Nuit d’étoile.
_Merci, je sais parler Russe. Comment vas-tu depuis hm 10 ans ? demanda Tina dans un parfait russe avec un accent irréprochable
_J’aurais préféré que ces 10 ans soit 100 ans, répondit la blonde dans sa langue
_Tu m’excuseras, mais je pense que Nochnayazvezda a envie de se balader

A ces mots, Tina monta a cru sur la sublime bête qui se mit au galop dans la forêt alors que Klavdiya jurait après la brune. Cette dernière ria joyeusement alors que la jument courait si vite que Tina devait fermement s’accrocher à al crinière pour ne pas tomber. Nochnayazvezda se mit à ralentir après quelques kilomètres sur le domaine et marcha au pas. La brune lâcha la crinière de celle-ci et la laissa la guider.

_Où m’emmènes-tu ma belle ?

La jument lui répondit par un hennissement qui fit plaisir à Tina. Et ce fut quelque mètre plus tard que Tina comprit où l’avait envoyé sa vieille amie.
Un champ de fleurs. La monture de la demoiselle s’assit doucement, laissant Tina descendre et se rouler sur les fleurs. La jeune femme s’allongea sur les fleurs et regarda le ciel. Le cheval posa sa lourde tête sur le ventre se la jeune femme qui lui caressa la crinière.
Elle avait connu la jument à sa naissance et s’en était occupé quelques semaines, elle ne pensait pas que la pure sang se souviendrait d’elle après dix ans. Les animaux étaient vraiment fascinants.

_Tu es encore plus jolie que ta mère. Iri doit être fière de t’avoir. J’aimerais beaucoup emmener Sarielle ici un jour … Vous seriez de grandes amies.


A cet instant Tina se sentit très apaisé, entre les fleurs, la jument, le ciel bleu et le chant des oiseaux. Elle aurait pus s’assoupir mais heureusement la jument se mit à lui lécher le visage, pour la forcer à se lever et rentrer. Irinushka n’aurais accepté aucun retard.
D’alleurs cette dernière était en pleine discutions avec sa petite sœur. Tina fit un signe de main comme si de rien n’était mais Klavdiya était très remonté contre la jeune femme.

_Je sens que vous parliez de moi.
_Alors comme ça tu as monté ma Nochnayazvezda … à cru ?
_Oui, elle n’avait pas l’air contente au début, c’est normal je lui tirait la crinière, mais après elle s’y est faite.
_Non, je veux dire … Nochnayazvezda n’a jamais été dressé, elle n’a jamais accepté qu’on la monte. Tu as un vrai don avec les animaux.
_Oh … peut-être qu’elle préfère les brunes, ironisa Tina en regardant Klavdiya, ne fronce pas tant les sourcils ou tu vas avoir des rides.
_Rah sale peste ! Je vais dans ma chambre !
_Mais oui va bouder.
_Tina ! la gronda Irinushka
_Bin quoi ?
_Non mais je vous jure. Aller viens avec moi, je vais te rentre présentable, dit Irinushka en prenant le poignet de la jeune femme
_Eh comment ça ? On a jamais dis que je devais participer à la soirée
_Une garde du corps reste près de sa protégée et une femme en pantalon ce n’est vraiment pas digne de moi.

La jeune femme se laissa faire, mais fit une grande moue lorsqu’Irinushka lui présentait des vêtements. Elle finit même par baillé, se qui exaspéra la blonde qui décida de toute choisir pour la jeune femme en guise de punition. Tina n’en avait vraiment rien à faire, les soirées mondaines étaient les plus ennuyeuse de toute.
La russe finit par choisir une jolie robe longue rouge comme les lèvres de la jeune femme, noué à une de ses épaules et retombe élégamment le long de son bras. Irinushka avait bouclé les cheveux de la jeune femme et accrocha un peigne ornée de rubis d’un coté de sa tête.
Tina dû admettre qu’elle était plutôt jolie vêtue ainsi. La blonde sourit avant de se préparer elle-même d’un dos nu noir qui laissait voir son sublime tatouage recouvrant tout son dos.

_Tu es prête, je suis prête, c’est l’heure, nous pouvons y aller.
_Mouais, ne bois pas trop, j’aurais du mal à camouflé ça.
_Ahah, profite un peu de la soirée, pour une fois.


La russe passa son bras sue la hanche de la demoiselle pour l’emmener dans le grand salon où avait lieu la réception. Tout le monde était sur leur 31, il y avait des coupes en cristal, des couverts en argent, la pièce brillant de mille éclats comme un bal dans un conte de fée. Seulement on n’était pas dans un conte de fée et tout ces gens n’étaient pas de la classe de la jeune femme.
Cependant, pleins de regard se tournèrent vers les deux femmes. Apparemment, Tina ne laissait pas tout ce monde insensible, mais elle ne le remarqua même pas, elle regardait seulement les lustres qui ressemblaient à des petits soleils, embrasé la pièce de leur rayon éclatant.

_Tous le monde te regard Tina-chérie.
_Ce n’est pas plutôt toi qu’ils regardent ?
_Oh non, je viens de scruté la pièce et tu es bien la plus belle ce soir.

_Pff, je n’ai pas besoin d’une robe pour que tu me dises ça.
_Tina ?

Tina s’arrêta net, et se raidit. Cette voix … ça faisait combien de temps qu’elle ne l’avait pas entendu. Tina était si figée qu’Irinushka du l’aider à se retourner pour découvrir Luka. Le frère d’Irinoushka. C’était un jeune homme à peine plus vieux qu’elle d’une rare beauté, dont les cheveux blonds platine et les yeux bleus perçant en avait séduit plus d’une. Luka était un gentleman, intelligent, gentil, érudit et serviable. Il avait tout pour plaire, même la classe sociale.
Luka sourit joyeusement en voyant les yeux émeraude de la jeune femme. Irinoushka leur souffla qu’elle les laisse, en émettant un clin d’oeil à son frère.
Alors qu’ils étaient maintenant « seuls » Tina ne savait pas quoi faire, elle voulait fuir, loin. Le russe sentit la gêne de la jeune femme et lui prit la main pour y déposer un baiser et attiré son attention.

_Et si on dansait ? On parlerait après.

Tina acquiesça timidement. Il savait comment la mettre à l’aise, c’était agréable. Sans qui tter la main de la jeune femme, il l’entraina au milieu de la pièce et l’orchestre se mit à jouer une mélodie plus dansante pour ouvrir la piste.
Luka passa délicatement sa main sur la hanche de la jeune femme qui posa la sienne sur son épaule. Ça faisait très longtemps qu’elle n’avait pas dansé, elle espérait ne pas paraitre ridicule. Mais ses pensées négatives s’envolèrent dès le premiers pas de danse. En cet instant il n’y avait que lui et elle.
Lorsque la jeune femme fut totalement détendue, le russe se prononça, doucement, pour ne pas la brusquer :

_ça fait longtemps. Je ne pensais pas que c’était toi mon cadeau
_Pardon ?
_Ma sœur m’a dis qu’elle me ramènerait un cadeau. Je ne pensais qu’elle me ramènerait la plus belle rose de ce monde.
_Les roses ont des épines.
_Elles ne m’ont jamais piqué. Même si Iri me donnait de tes nouvelles, tu m’as manqué.


La danse s’acheva et les deux jeunes adultes se saluèrent gracieusement. Tina sourit tendrement à son partenaire. Mais leur regard complice fut interrompu par le son d’un métal contre du verre. C’était Klavdiya qui allait porter un toast. Luka se retourna, presque paniqué. Il lui fit des signes de tête assez discrets qui voulait clairement lui demander de se taire. Klavdiya fixa gravement Tina comme si elle la défiait. La jeune femme ne comprit pas mais espérait tout de même que cette blonde se soit pas assez stupide pour révéler sa profession ou quelque chose de compromettant sur elle.

_Comment vous le savez tous à présent pour mon très cher frère, Luka. Je voudrais officiellement porter un toast en son honneur, pour lui et … sa fiancé, Vasillia. Félicitation.

Tout le monde applaudirent et une jeune femme avec de beaux et long cheveux de jais aux yeux bleus comme un ciel d’été s’avança vers Luka, passant avec élégance son bras sous le sien et remercier les invités d’un signe de tête.
Tian crut vaciller un instant mais se reprit très vite pour disparaitre sur la terrasse. C’était si soudain, pourquoi elle se sentit si mal à l’aise d’un seul coup ? Pourtant elle n’avait pas de sentiment pour Luka, du moins rien de comparable avec Nô. Alors pourquoi ça lui a fait quelque chose de le savoir fiancé ?
La jeune femme s’éloigna un peu dans l’obscurité pour ne pas se retrouver avec les fumeur qui conversait près d’elle. Au loin, la serre était lumineuse et même si elle devait avoir un œil sur Irinushka, elle ne pouvait pas rester une minute de plus entouré de tout ces humains. La belle entra dans la serre d’une splendeur incomparable. Il y avait tellement de fleurs, un immense arbre en son centre et une petite fontaine sur le coté afin d’arroser les plantes. Le sol était dallé et entretenue avec soin. La jeune femme se rendit au centre de la serre et s’assit au pied de l’arbre, une libellule se posa sur ses genoux et semblait la dévisager. Tina la porte à son index et souffla délicatement sur ses ailes pour qu’elle se remette en route.

_Je savais que tu serais là.

Tina leva la tête pour voir le carmant sourire de Luka. Il referma rapidement la porte de la serre pour maintenir la température de la pièce et s’avance vers la jeune femme qui ne bougea pas. Sans s’asseoir, il s’adossa à l’arbre.

_Tu aimes toujours autant la faune et la flore. Mais venir ici avec toi … la dernière fois on … Nous étions jeune.
_Nous le sommes toujours.
_Non je veux dire … nous étions curieux.

_Nous le sommes toujours.

Luka se mit à sourire et Tina l’imita légèrement. Le jeune homme lui tendit une main pour l’aider à se relever qu’elle accepta. Ils échangèrent un regard complice tandis que Luka caressait la main de la demoiselle avec son pouce.

_Tu as toujours les mains si froide.
_Pardon.
_Non … ça donne envie de les réchauffer, il se tut un moment, Je suis désolé, j’aurais voulu te le dire avant pour Vasillia.
_Tu l’aimes, ta fiancée ?
_Je ne sais pas … mais c’est une bonne personne.
_Une bonne personne ? Comme Iri tu veux dire ?
_Ahah, disons … qu’elle n’a pas d’activité mal perçu, elle est issu d’une bonne famille, bien élevée et bienveillante.

_Elle est ravissante.

Luka ne répondit pas tout de suite, il passa sa main libre dans les cheveux de jais de la jeune femme pour les replacer derrière son oreille.

_J’aimais bien quand tu avais les cheveux longs.
_C’était gênant pour travailler.
_Et maintenant ? Iri m’a dis que tu avais quitté la mafia.
_Y a-t-il une chose que ta sœur ne te dit pas sur moi ?
_Ahah, pardon c’est ma faute. J’aime savoir que tu vas bien. Elle m’a aussi dis que … tu avais une fille.


Tina eut un mouvement de recul. Sarielle ! Même si elle lui avait dit bonne nuit tout à l’heure pendant qu’Irinshka se préparait, sa petite lui manquait atrocement, ses doux cheveux blonds, ses grands yeux pétillant, son sourire d’ange. Luka la tira doucement contre lui pour avoir de nouveau son attention.

_Pars avec moi.
_Quoi ?!
_On irait dans la campagne, loin des rues, des gangs, des problèmes. Toi, moi, ta fille.

_Ahah, tu es sérieux ?

Luka se rapprocha de Tina, si prêt qu’on aurait dit qu’ils allaient s’enlacer. Ils se regardèrent intensément, comme si le monde autour d’eux avait disparut.

_Je ne t’ai jamais menti.

Dans le cadre de la porte, Irinshka, qui avait assisté à la scène, se mit à tousser pour faire revenir ses deux cadets sur terre. Instinctivement, sils se séparèrent, sans toutefois que Luka ne lâche la main de sa compagne.

_Je dérange ? Luka, ta « fiancé » te cherche, tu es parti trop subitement.
_Bien sûr. Je reviens au plus vite.

Luka quitta la pièce mais se retourna pour que Tina vois ses yeux d’un bleu perçant dans l’obscurité. Irinushka le regarda s’éloigner avant de faire un geste de la tête à Tina pour que cette dernière s’approche, elle était en train de fumer et ne voulait pas le faire à l’intérieur de la serre. La brune s’exécuta et s’adossa au cadre de la porte, en face de la russe.

_Il n’a jamais joué avec toi, alors tu ne devrais pas jouer avec lui.
_J’ai toujours été franche envers Luka, je ne vois pas de quoi tu parles.
_Ahah, mon frère était fou de toi lorsque vous étiez ado, tu le savais ?
_... Oui.
_Et vu comment il te regarde, j’ai l’impression que ça n’a pas changé pour lui. Alors tu devrais lui dire que tu es déjà amoureuse d’un gay.

_Il n’ai ... Roh tu m’énerve !

Ne supportant pas le sarcasme de son ami dans un moment pareil, Tina préféra s’en aller, retourner dans sa chambre ou quelque chose dans le genre. Alors qu’elle s’éloignait, Irinushka lui demandait, dans un sourire presque amusé :

_Dis le lui. Tu ne penses pas qu’il mérite de tourner la page ?

Evidemment ! Mais elle ne voulait pas que Luka change envers elle, elle aimait bien se sentir aimer même si elle n’avait pas les mêmes sentiments envers lui, c’était d’un égoïsme profond, mais lui aussi l’était non ? Se fiancé alors qu’il aimait une autre femme, c’était injuste envers cette fille.
Tina revint dans le salon et voulus le traverser pour regagner la chambre d’Irinushka et ne plus en sortir avant minuit mais elle se fit arrêter avec la petite sœur Koulikowsky.

_J’ai adoré la tête que tu as faite.
_Je ne pensais pas que mes états d’âme t’amuserait autant, je suis ravis d’avoir pu te satisfaire.
_Je ne comprend toujours pas se que tu trouves Iri et Luka. Tu es si …  en fait je sais pas, tu es à la fois mauvaise et banal. Sans cité ta profession, tu aimes ton métier, tu détestes l’ordre, les humains, le savoir vivre.
_Pourquoi tu ne vas pas le leur demander toi-même ?
_Oulala je sais que tu meurs d’envie de me faire une crasse mais tu te retiens.

_Bien vue. Mais crois moi, après se que tu as mangé il y a dix ans, je pense que je peux te faire une fleur.

Tina tourna les talons pour quitter la russe mais cette dernière la rattrapa par le bras. La brune ne put s’empêcher de la repousser violemment par reflexe.

_Eh c’est bon. J’y suis allé un peu fort, excuse moi.
_Tu serais pas un peu saoul ? Tu es assez bipolaire.
_Si je crois bien, je vais aller m’asseoir. Mais saches que même si je t’aime pas, je te suis reconnaissante de veuillez sur ma sœur.

_C’est plutôt elle qui veuille sur moi …

Klavdiya alla s’asseoir pour se remettre un peu de tout se qu’elle avait bu pour oublié la présence de la jeune femme. Tina allait enfin pouvoir s’enfuir de ce lieu maudit mais cette fois se fut la fiancée de Luka qui l’arrêta. Bon sang, pourquoi ELLE ?

_Bonsoir mademoiselle.
_Je vous sens mal à l’aise, comment ça Tina en russe, vous préférez que je parle russe ?
_Euh … veuillez m’excusez. Mais mon russe est mauvais.


Tina réfléchis un moment pour déceler son accent. Oh mais oui ! Pourquoi ne l’avait-elle pas reconnu avant ?

_Suédoise ? demanda-t-elle dans un accent finnois, je n’ai pas un bon accent mais je sais le parler
_Oh, s’étonna joyeusement Vasillia, vous êtes talentueuse. Je suis ravi de pouvoir parler dans ma langue.
_Mais votre nom est vraiment très russe.
_Ma famille est originaire de Russie mais j’ai vécu toute ma vie en Suède. Je vous avoue que je suis heureuse que vous sachiez parler suédoise, je me sens libre de pouvoir converser avec vous sans gêne.
_Pourquoi voulez vous me parler ?
_J’ai … Luka parle beaucoup de vous, je voulais vous connaitre.


Hein ? Ah non non non ça n’allait pas le faire, Tina ne voulait absolument pas faire ami-ami avec elle, il en était hors de question ! La fiancée et Luka, non mais puis quoi encore ? Tina ne put s’empêcher d’avoir un rictus de gêne sans répondre. Devant le silence, Vasillia prit les devant en souriant

_Vous êtes ravissante.
_Merci, répondit sèchement la brune, veuillez m’excusez je ne me sens pas bien, je vais me reposer.
_Attendez. Je … Luka tient beaucoup à vous, et je tiens beaucoup à lui alors … j’aimerais que nous soyons amis.

Tina ne répondit rien. Elle ne pouvait certainement pas l’être mais, elles étaient bien trop différente, cette fille était douce, délicate, polie et bienveillante, alors que Tina était une tueuse insensible et misanthrope. La demoiselle savait jouer la comédie, mais en quittant la mafia, elle voulait changer. Tina finit par acquiescer avant de monter, définitivement cette fois. Elle se rendit dans la chambre d’Iri mais s’arrêta dans le couloir où se trouvait un miroir.
La dernière fois qu’elle était venue ici, elle avait à peine 16 ans. Fraichement intégré dans la mafia, Iri la tout de suite prit sous son aile. Maintenant, qu’est-ce qu’elle allait faire de sa vie ? Tout ce qu’elle savait faire c’était tuer et disparaitre.
La jeune femme s’adossa au miroir et laissa son corps y glisser jusqu’au sol. Elle était bien misérable.
Un chat vint mendier des caresses en se mettant sur ses genoux. Elle ne l’avait jamais lui, il était adorable. Tina sourit avant de caresser le félin à des endroits stratégiques très apprécié par eux.

_Tu devrais devenir vétérinaire. Ton regard est plus doux lorsque tu es avec les animaux.

Tina releva la tête pour voir Luka lui sourire. Il vint s’asseoir à ses cotés, caressant également le chat. La jeune femme le regarda faire, puis, posa sa tête contre son épaule.

_Tu devrais être en bas, avec tes invités. Ils sont là pour toi.

_Sûrement. Mais c’est avec toi que j’ai envie d’être en ce moment.

Même si Tina aurais aimé que ces paroles viennent d’une autre personne, elle les apprécier beaucoup. Sa vie aurait peut-être été plus simple si elle aimait Luka. Elle l’aurait sûrement été.
Le jeune russe se releva et aida son amie à se relever avant de l’entrainer dans sa chambre. Une chambre aussi grande et belle que celle d’Iri. Elle était rangée, aérée et surtout remplis de livres. Luka alla vers une de ses étagères, cherchant quelque chose alors que le regard de Tina se perdit sur le bureau du jeune homme. En si approchant elle vit une photo dans un jolie cadre de chêne vernis.
C’était elle et Luka il y a 10 ans, dans la serre. En ce temps là elle avait encore ses longs cheveux ondulés et se maquillait peu. Elle ne semblait pas malheureuse en compagnie du jeune homme, bien qu’elle était pas totalement heureuse. Mais ces souvenirs la fit sourire.
Luka revint vers elle, un livre à la main.

_Tiens, je suis sûr que tu apprendras très vite.
_Je te remercie. Mais tu sais, pour exercer il me faudra un diplôme et je ne peux pas m’inscrire dans une école alors que je n’existe pas aux yeux de l’état.
_Je suis sûr que ma famille ou l’ami d’Irinushka pourra facilement contrer ça. Tu as le droit d’être heureuse.


Tina sourit à son ami qui fit de même. Luka prit le cadre pour retirer la photo et la glisser dans le livre.

_Garde là.
_Tu es sûr ?
_Oui. Parce qu’on va en faire une nouvelle.

_Sérieusement ? Ahah, très bien

Le jeune homme prit son téléphone et entraina son amie en bas, trouvant facilement Irinushka, riant très fort parmis un regroupement de gentilhommes.

_Iri, tu peux nous prendre en photo ?
_Oh Luka-Chéri, évidemment ! Près de l’escalier, ça vous va ? Oh c’est parfait. Je t’en fais plusieurs.

Après quelques prises, les deux amis regardèrent le téléphone. On aurait dit des lycéens au bal de fin d’année. Ils échangèrent un regard complice avant que Luka ne les envois sur le téléphone de son amie.
Plus détendu, Tina passa le reste de la soirée en compagnie de Luka. Mais les bonnes choses ont une fin et il était temps de rentrer. Après s’être changée, Irinushka fit la bise à ses frères et sœur, et sa future belle-sœur du coup avant de monter dans la voiture. Tina fit un signe de tête à Klavdiya, serra la main de Vasillia et fit la bise à Luka. Mais au moment de partir, il lui attrapa la main.

_Attend !
_Oui ?
_... Rentre bien.


Tina regarda Luka, il semblait … triste ? A quoi s’attendait-il ? C’était il y a 10 ans, qu’espérait-il après ce soir ? Tina força un sourire en acquiesçant et rejoignit Iri dans sa voiture. Iri qui était déjà en train de se préparer sa pipe. La voiture démarra et Tina regarda Luka s’éloigner, jusqu’à disparaitre de son champs de vision.
Irinushka était silencieuse. Et Tina avait un drôle de sentiment qui lui serrait le cœur.

_Iri arrête la voiture …
_Pardon ?
_Arrête la voiture !


Et la voiture s’arrêta net. Tina sortit comme une fusée et se mit à courir vers le domaine

_Tina où vas-tu ? lui hurla Irinushka
_Je reviens !

La demoiselle fila droit vers la serre où elle trouva Luka, en train de lire un ouvrage dans une autre lague.

_Tina ? Tu n’es pas partit ?
_Luka …

Elle reprend son souffle, s’approche de lui et le regarde droit dans les yeux. Il se releva, étonné, lâchant son livre pour être tout à son écoute. Ce regard si triste qu’il avait eut, elle ne le connaissait que trop bien, c’était le sien lorsqu’elle regardait Nô, désespérée de ses sentiments.

_Pourquoi est-ce que tu m’aimes ?

Les yeux du russe s’écarquillèrent légèrement. Il y eut un silence. Un long silence. Puis, il se reprit et répondit :

_... Je dois avoir une raison ? Tout n’est pas forcement rationnelle, il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Par exemple, comment et pourquoi est-ce que tu aimes le père adoptif de ta fille ?
_...
_... Tu penses que je n’aurais pas compris ? Tu as changé, la personne que tu es au fond de toi remonte progressivement et ça ne pouvait être que grâce à des sentiments que tu n’as jamais connus autrefois. J’aurais aimé que se soit moi qui te les fasse découvrir.
_Je te demande pardon. Même si je n’ai jamais eu les même sentiments envers toi, je suis heureuse que tu m’ais aimé.
_...


Luka déposa doucement sa main sur la joue rebondit de la demoiselle. Elle était si douce, comme dans ses souvenirs. Ses grands yeux émeraude ne quittèrent pas les siens et il déposa ses lèvres sur les siennes. Il l’embrassa avec tout l’amour qu’il avait pour elle depuis toutes ces années. Tina se laissa faire, même si ses sentiments n’étaient pas réciproques, elle avait d’autres sentiments envers lui, tout aussi fort.
Luka aurait aimé rester auprès de sa belle encore longtemps, mais il avait déjà bien plus qu’il n’espérait.

_Merci de m’avoir rencontré. Tu es la première personne que j’ai aimé, je ne t’oublierais jamais même si je vais avancer sur mon propre chemin.
_Promet moi d’être heureux Luka.
_... Je te le promets. J’espère que la prochaine fois qu’on se verra tu me présenteras ta famille.

_Je le ferais. Au revoir Luka.

Ils se sourient mutuellement et la jeune homme déposa un baiser sur la main froide de son amie.

_Rentre bien Saku et sois heureuse également.
avatar
Tina

Messages : 68
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum