Étouffer le tumulte [PV : Irinushka]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Étouffer le tumulte [PV : Irinushka]

Message par Soo Lin Yao le Ven 24 Fév - 17:51

— Connaissez-vous un jeune homme brun qui vend des secrets ? J’apprécierais… J’apprécierais que vous ne lui dites pas que je suis venue ici, s’il demande…

Takami n’est pas son principal problème pour le moment et il trouvera probablement une façon d’être mis au courant d’une manière ou d’une autre, mais Soo Lin ne peut se sortir de la tête cette désagréable impression d’être observée, épiée, prise sur le fait en train de faire quelque chose d’honteux. Naturellement, elle ne devrait pas se trouver ici, mais ne saurait dire s’il ne s’agit que d’une intuition naturelle ou si cette paranoïa croissante est causée par les effets de la drogue qu’elle est en train de consommer, mixée à celles récemment consommées avant.

— Et que me donneriez-vous en échange ? Je ne suis pas une âme charitable et comme il peut acheter ma parole, vous pouvez acheter mon silence.

Soo Lin plante ses yeux dans les siens, les effets de l’opium ayant dissipé momentanément son impression de manque, ses prunelles sombres ont retrouvées leur habituelle allure blasée et désintéressée. Son regard glisse du visage de la russe à ses longs doigts jouant avec une mèche de ses cheveux, et elle s’apprête à répondre lorsque la blonde lui offre à boire.

— Je prendrai la même chose que vous, lui répond-t-elle sans un seul regard pour la jeune employée.

Son attention est concentrée sur son hôtesse, alors qu’elle essaie, en l’observant de deviner ce qui pourrait satisfaire ses désirs et se garantir son silence.

— Je ne suis pas spécialement riche, lui dit-elle.

Et, sentant toujours son regard brûlant trainer sur elle, elle ajoute froidement :

— Et je ne vous donnerai pas mon corps, que vous semblez si désespérément avoir envie de toucher…

La simple idée d’être encore une fois touchée sans son consentement lui donne de désagréables frissons tout au long de l’épine dorsale. Elle remarque cette fois-ci l’employée qui revient munie de deux verres absolument identiques et d’une boite contenant visiblement la pipe personnelle de la maîtresse des lieux. La détective prend son verre et le passe discrètement sous son nez pour en humer l’odeur.

— Hors de tout cela, dites-moi donc ce que vous désirez.

Pendant que la blonde prépare sa propre pipe, Soo Lin profite de son inattention pour échanger leurs deux verres. Les probabilités qu’elle ait mis dans sa boisson quelque chose d’illicite sont assez faibles, mais ce n’est qu’une mesure de précautions supplémentaires. Lorsqu’on vit à Asheimkai, il faut savoir se méfier.

avatar
Soo Lin Yao

Messages : 44
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étouffer le tumulte [PV : Irinushka]

Message par Irinushka Koulikowsky le Mar 6 Juin - 18:46

_Vous boirez bien quelque chose ? C’est offert par la maison.
_Je prendrai la même chose que vous … Je ne suis pas spécialement riche. Et je ne vous donnerai pas mon corps, que vous semblez si désespérément avoir envie de toucher…

Arg. Dommage. La jeune cliente semblait détendu à présent, ses beaux yeux semblait plus calme, son corps ne montrait plus les signes d’un puissant manque. Dommage, elle était si mignonne lorsqu’elle ressemblait à une brebis égarée. Une jolie petite brebis noire.
L’employée revint avec les commande et Irinushka entrepris soigneusement de préparé sa pipe. Il était plus apprécier lorsqu’il était fait avec soin.

_Hors de tout cela, dites-moi donc ce que vous désirez.

Même si Irinushka  semblait concentrée sur son instrument divin, elle avait remarqué que sa cliente avait échangé les verres. Son verre, c’était l’une des seules choses qu’elle surveillait vraiment. Même si personne ne lui en voulait, elle savait pertinemment qu’il existait multitude de drogues et poisons indétectable que l’on glisse dans les verres. A force de côtoyer les mafieux et les soirées mondaines, elle apprenait des tas de choses.
Confiante, elle posa sa pipe, inachevée, et bu une demi gorgée pour prouvée à son invitée qu’elle n’avait nullement l’intention de la droguée et la violer sur ce divan, aussi attirante soit-elle. Puis elle claqua des doigts en direction d’une employée qui acquiesça avant de disparaître de la pièce, puis la russe continua son œuvre.

_Vous savez mademoiselle, je me disais bien vous avoir déjà vu. Je n’ai pas saisi votre nom mais il me semble que vous travaillez avec la police. Détective, il me semble. Le nombre de criminel incarcéré a augmenté depuis votre arrivé. Je n’ai pas peur d’être arrêté, ça m’étonnerait que vous me dénonciez, surtout si vous souhaitez faire taire votre cerveau, comme vous dites. Mais j’aimerais protéger une personne.

L’employée revint avec un téléphone portable qu’elle donna à Irinushka. Celle-ci la remercia et la congédia d’un geste de la main. La russe tapa plusieurs code avant de montrer une photo à sa cliente. C’était la photo d’une jeune femme, tout de noire vêtue, en train de jouer aux échecs avec un homme. Bras et jambes croisée, pensive, attentive. C’était Tina.

_Cette jeune fille n’existe pas aux yeux du monde, elle n’a ni nom, ni âge, aucune trace de son existence en cette planète. Et si par malheur son visage devait apparaitre lors d’une enquête, j’aimerais qu’il disparaisse malencontreusement et pour toujours. Si vous me promettez cela, je vous promets de ne jamais révéler d’informations à quiconque sur votre passage ici. Je pense que cela est équitable, qu’en pensez-vous ?
avatar
Irinushka Koulikowsky

Messages : 15
Date d'inscription : 14/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étouffer le tumulte [PV : Irinushka]

Message par Soo Lin Yao le Dim 25 Juin - 15:05

— Hors de tout cela, dites-moi ce que vous désirez.
— Vous savez mademoiselle, je me disais bien vous avoir déjà vu. Je n’ai pas saisi votre nom mais il me semble que vous travaillez avec la police. Détective, il me semble. Le nombre de criminel incarcéré a augmenté depuis votre arrivé. Je n’ai pas peur d’être arrêté, ça m’étonnerait que vous me dénonciez, surtout si vous souhaitez faire taire votre cerveau, comme vous dites. Mais j’aimerais protéger une personne.

Elle commande ensuite à une employée qui lui apporte un téléphone portable. La détective tente de ne pas perdre une miette de ce qui se passe autour d’elle, mais ses idées fuient sa tête et sa concentration se fait de plus en plus faible. Résignée, elle tire une autre bouffée d’opium et se laisse bercer par cet étrange parfum jusqu’à ce que son hôtesse lui montre la photo d’une jeune femme.

— Cette jeune fille n’existe pas aux yeux du monde, elle n’a ni nom, ni âge, aucune trace de son existence en cette planète. Et si par malheur son visage devait apparaitre lors d’une enquête, j’aimerais qu’il disparaisse malencontreusement et pour toujours. Si vous me promettez cela, je vous promets de ne jamais révéler d’informations à quiconque sur votre passage ici. Je pense que cela est équitable, qu’en pensez-vous ?

Soo Lin fronce les sourcils. Elle était en train de flotter, de s’éloigner au-dessus de tous ses tracas, regardant le monde de haut, comme à travers les yeux d’un oiseau. Pourquoi faut-il que cette femme lui rappelle brutalement qu’elle est dans un avion sans personne aux commandes, risquant de s’écraser à tout moment ? Elle préfère garder le silence, comme si le fait de l’ignorer pourrait la faire disparaitre, mais le regard pesant de la blonde attend inlassablement une réponse.

— Hors de question, répond Soo Lin en tentant de prendre une voix plus dure, bien que l’euphorie artificielle qui l’habite l’en empêche.

Elle se redresse sur le canapé et examine un peu plus attentivement la photo de la jeune femme, gravant son image dans son esprit.

— Je ne suis pas un ange, madame. Je vous l’accorde. Mais si votre protégée venait à mettre la vie d’innocents en danger, ou pire, si elle contrevenait à la justice d’une quelconque façon, je n’hésiterai pas. Je ne suis pas un ange, mais je me bats de leur côté.

Elle balaie la pièce du regard et se dit qu’il n’est pas prudent de s’éterniser dans un endroit pareil. Rassemblant le peu de clarté dont son esprit dispose, elle se lève, sous les regards interrogatifs de ceux qui n’ont probablement jamais entendu de clients parler à la gérante de cette façon.

— Si ce principe doit mettre mon intégrité ou ma vie en danger, qu’il en soit ainsi. Je vous remercie de votre… hospitalité, et je vous prie de m’excuser pour cette demander farfelue. Je n'ai plus les idées en ordre.

Il commence à pleuvoir lorsque la jeune femme quitte le salon d’opium, mais elle est secrètement soulagée que personne n’ait rien fait pour la retenir. Sous les nuages en larmes, elle rentre chez elle à pied, n’ayant plus d’argent en poche pour un taxi, espérant ne pas s'être faite une ennemie trop menaçante.


FIN
avatar
Soo Lin Yao

Messages : 44
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étouffer le tumulte [PV : Irinushka]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum