boobies ? [PV : Oryline]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

boobies ? [PV : Oryline]

Message par Tina le Mer 14 Sep - 4:44

Tina regarda le navire, la nuit, il semblait bien plus tendancieux. Elle marcha sur le pont qui relier le port au bateau, et fut accueilli par un homme charmant, très avenant un peu trop familier par ses gestes, pour un hôtelier. La belle scruta le bar de gauche à droite. Il aurait parut tout à faire normal, aux yeux de la loi, évidemment.
La jeune femme avait entendu parler de la propriétaire par son bosse, ses collègues ont réussis à attraper un gars des services secret et il a balancé qu’ils avaient effectivement eu des mutants mais très peu dont une capable de respirer sous l’eau. C’était un pouvoir intéressant, peut-être qu’elle était né avec des branchies en plus des poumons, ça aurait pus être drôle.
En tout cas se qui était sûr c’était que son petit bar était aussi une maison close et que sa cible aimait beaucoup y passer ses nuits, introuvable la journée, elle n’avait plus trop le choix.
Tina se rendit directement au comptoir/bar et demanda, essayant de paraitre aimable … essayant :

_J’aimerais voir votre patronne … s’il vous plaît.
_Oui mademoiselle, elle regarda Tina des pieds à la tête avant de sourire, ça serait pour un entretien d’embauche ?

La jeune femme fit la grimace, elle n’aimait qu’on la prenne pour une prostituée même si elle avait un corps de rêve. Pff, les humains étaient pires que des animaux, sans vouloir les insultés (les animaux) évidemment.
Elle finit par grommeler :

_Oui, c’est ça.
_Très bien, suivez moi. Mademoiselle Oryline sera ravis, on manquait de personnel féminin pour … vous savez quoi.
_Oh oui je sais …

La jeune proti … serveuse, toqua à une porte élégamment sculpté dans le bois mais le reste étaient un peu trop … excentrique, au goût de Tina. Après un échange à travers la porte, Tina put enfin rencontrer la patronne. Elle était assise mais Tina pouvait deviner qu’elle était grande … TRES grande, avec des formes aussi désirable qu’elle mais une poitrine astronomique, comment faisait-elle au grand Dieu ? Elle avait de longs cheveux bleus aussi profonds que le bleu de l’océan et de grands yeux rouges comme un rubis et une tenue très extravertis. Une sirène pin-up ? Ce n’était pas tout les jours que l’ont voyait ça.
Tina referma la porte derrière elle et la verrouilla. Elle se tourna vers la propriétaire et lui dit froidement, un air qui n’était pas du tout amical :

_Je suis en effet là pour le travail mais pas le votre. Je cherche un de vos clients réguliers. Je sais de sources sûr qu’il viendra aujourd’hui. Donnez moi se que je veux et je vous promets qu’il n’y aura pas de casse.
avatar
Tina

Messages : 71
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Oryline Waster le Jeu 15 Sep - 6:02

Oryline fixait le plafond de ses prunelles écarlates. Allongée sur le lit à ses côtés, une silhouette respirait paisiblement. La mutante posa son regard sur la douce créature assoupie à ses côtés et fronça les sourcils, comme agacée par la quiétude du moment. Elle attira d’un coup le corps gracile contre ses formes plantureuses le faisant hoqueter de surprise.

"M-maitresse?!"

La femme ne répondit pas, venant embrasser les lèvres juvéniles pour les faire taire. Oryline passa une de ses mains sous le drap, remontant rapidement le long des cuisses du damoiseau. Peu après, des soupirs entrecoupés de gémissements se firent entendre dans la chambre. La mutante se délecta de ce corps si jeune et plein de vigueur à sa merci et quand elle l’eut épuisé par ses assauts répétés, elle le chassa doucement mais fermement de la pièce.  Une fois seule, elle s’allongea sur le lit, observant à nouveau le plafond blanc de sa cabine. Elle avait encore faim… faim de chaire. Heureusement, un autre de ses hommes n’allait pas tarder…
On l’apostropha soudain à travers la porte.

"Maîtresse ? Une femme demande à entrer pour un entretien d’embauche. "

Oryline se redressa sur le matelas, attrapant un déshabillé en satin rouge et l’enfilant rapidement. Ce dernier cachait à peine ses importants attributs mammaires dont les tétons pointaient avec force sous le tissu brillant. Elle demanda à ce que l’on fasse entrer la jeune femme, et fut ravie en la découvrant. C’était une belle brune au corps élancé et au sex-appeal indéniable, les clients l’adoreraient. Elle allait entamer le dialogue mais la jeune femme la devança, se tournant vers elle avec un air froid.

"Je suis en effet là pour le travail mais pas le vôtre. Je cherche un de vos clients réguliers. Je sais de sources sûres qu’il viendra aujourd’hui. Donnez-moi ce que je veux et je vous promets qu’il n’y aura pas de casse.

Les yeux de la mutante s’agrandirent et un sourire effaré se dessina sur son faciès d’ange. Elle se prit le visage entre les mains, ricanant avec douceur avant de jeter un regard à son interlocutrice. Ce regard était froid comme le sien, faisant paraitre ses prunelles rouges comme deux minuscules flaques de sang frais, simplement, contrairement à la jolie brune, elle continuait de sourire, amusée. Elle se leva lentement, s’avançant vers elle.

_ Sweety… Excuse-moi, mais tu ne t’es pas présentée. Tu es qui au juste ?

Elle ricana à nouveau, contournant la jeune femme pour se retrouver derrière elle.

_ Ne crois pas que ton histoire m’intéresse mais vois-tu je me demande…

Elle se pencha tout prêt de son oreille, murmurant avec douceur.

_ Qui es-tu pour oser de telles idioties ?

Son souffle se déversait dans le cou de la jeune femme.

_ Tu t’invites chez moi, seule et tu me menaces pour avoir des informations ?

Elle passa soudain ses doigts fins sur la nuque pâle de celle qui était devenu son nouvel objet de convoitise.

_ Tu aurais mieux fait de continuer de jouer à la pute, tu t’en serais bien mieux sortit Sweety."
avatar
Oryline Waster

Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Tina le Jeu 15 Sep - 6:41

_Je suis en effet là pour le travail mais pas le vôtre. Je cherche un de vos clients réguliers. Je sais de sources sûres qu’il viendra aujourd’hui. Donnez-moi ce que je veux et je vous promets qu’il n’y aura pas de casse.

la propriétaire (très légèrement vêtue) semblait amusée de la situation, si elle a effectivement appartenue aux services secret elle ne devait avoir peur d'une simple menace venue d'une jeune femme tout en noire.

_ Sweety… Excuse-moi, mais tu ne t’es pas présentée. Tu es qui au juste ?

Elle ria en contournant Tina, analysant son invité. La concernée ne réagit pas, elle se contenta de suivre la mutante des yeux.

_ Ne crois pas que ton histoire m’intéresse mais vois-tu je me demande…


Tina sentit la jeune femme se tenir très prêt d'elle, ce n'était pas très agréable. Elle croyait lui faire peur comme ça ? avec sa grande taille, son importante mensuration et ses susurrations de vipères ?

_ Qui es-tu pour oser de telles idioties ? Tu t’invites chez moi, seule et tu me menaces pour avoir des informations ?

Soudain, Tina sentit quelque chose lui toucher la nuque. Mais elle se croyait où la ?! … A oui c'est vrai …

_ Tu aurais mieux fait de continuer de jouer à la pute, tu t’en serais bien mieux sortit Sweety.

Tina se retourna vivement, voulant frapper son hôte mais celle-ci esquiva vivement son coup. La suite alla très vite, son adversaire était très habile mais Tina était très entraînée et elle détestait perdre. Après un assauts de coups dans le vide, en recevant en retour. Elle se défendait bien la garce. Tina réussit à prendre le bras de la sirène, la lui retourner dans le dos pour la neutraliser et la mettre à terre. Elle appuya fermement son genou sur le dos élancé de la proxénète pour la maintenir au sol. La jeune femme reprit son souffle après ce combat avant de se pencher sur sa prisonnière.

_Tu as de la chance que j'ai besoin de toi petite garce sinon je t'aurais bien collé une balle entre les deux yeux. Et pour ta gouverne, je travaille pour quelqu'un qui veut en tuer un autre, le reste tu n'as pas besoin de le savoir.

Tina se redressa, tenant toujours Oryline pour ne pas engager un nouveau combat, elle sortit son pistolet et retira la sécurité d'une main.

_Comme tu as pus le deviner je ne suis pas très gentille alors si tu hurles je n'hésiterais pas à tuer toutes tes putes, tes clients et brûler ta jolie planque. Oryline, c'est ça ?
avatar
Tina

Messages : 71
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Oryline Waster le Jeu 15 Sep - 7:35

Un coup était parti et fut rapidement suivi par d’autres. Si Oryline parvenait à se défendre face à la jolie brunette, ce n’était pas sans peines. Il fallait dire que cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu à affronter un ou une professionnelle. Mais malgré ses efforts elle fut assez rapidement maitrisée par l’inconnue grâce à une clé de bras savamment utilisée. Dos à elle, elle l’écouta la menacer une nouvelle fois.

« Tu as de la chance que j'ai besoin de toi petite garce sinon je t'aurais bien collé une balle entre les deux yeux. Et pour ta gouverne, je travaille pour quelqu'un qui veut en tuer un autre, le reste tu n'as pas besoin de le savoir.

Petite garce… Elle n’y allait pas de main morte et Oryline aimait ça. Puis elle se mit à réfléchir plus sérieusement sur la raison de la venue de cette jeune femme dans son repère. Travailler pour quelqu’un qui veut tuer… A tous les coups elle s’était fait avoir par la mafia, pauvre enfant… Son adversaire la fit soudain se relever, actionnant son arme qui émit un cliquetis sinistre.

_ Comme tu as pus le deviner je ne suis pas très gentille alors si tu hurles je n'hésiterais pas à tuer toutes tes putes, tes clients et brûler ta jolie planque. Oryline, c'est ça ?

La mutante jeta un regard en coin à la belle brune, l’air moqueur.

_ Ce n’est pas parce que tu joues les méchantes que je vais hurler Sweety.

Bien que la prise solide sur son bras lui fasse mal, elle n’en montrait rien. Son visage était habitué à cacher le stress, la tristesse ou bien la douleur. Un entrainement sur des années. Oryline savait que ses hommes étaient déjà en place, prêts à intervenir si les choses se corsaient, ils attendaient le signal.

_ Tu peux bien tout détruire si cela te chante, tu peux t’attaquer à mes hommes si ça t’amuses également, mais sache que malgré le fait que tu sois plutôt douée, ils ont beaucoup trop d’avantages sur toi. Celui du nombre pour commencer, mais aussi celui de l’expérience pour la plupart et enfin celui de connaître mon bâtiment comme leur poche contrairement à toi.

Elle lui offrit un sourire emplit d’amusement, plantant son regard dans le sien.

_ Je suis Oryline Waster et je te le promets dès à présent que si tu touches au moindre cheveu de ma clientèle tu ne ressortiras jamais d’ici sur tes jolies jambes.

Elle ricana doucement.

_ Je te ferai enfermer dans la cale et lors d’un séjour en pleine mer je laisserai mes hommes prendre soin de toi…. Tour à tour… jusqu’à ce que ton corps ou bien ton esprit ne cède.

Elle ajouta sur un ton venimeux.

_ Puis, comme nombreux de tes amis mafieux, tu iras nourrir mes poissons. »
avatar
Oryline Waster

Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Tina le Jeu 15 Sep - 9:09

_ Comme tu as pus le deviner je ne suis pas très gentille alors si tu hurles je n'hésiterais pas à tuer toutes tes putes, tes clients et brûler ta jolie planque. Oryline, c'est ça ?

Pour l'instant Tina n'avait pas d'autre choix que de menacer cette proxénète pour avoir un minimum d'information sur sa cible.

_ Ce n’est pas parce que tu joues les méchantes que je vais hurler Sweety.

Intéressant. Elle en avait dans le ventre cette fille. Tina resserra son étreinte mais Oryline ne broncha pas. C'était certain maintenant qu'elle avait un peu baver avant d'en arriver là. Elles vivaient toute deux dans un monde bien sombre …

_ Tu peux bien tout détruire si cela te chante, tu peux t’attaquer à mes hommes si ça t’amuses également, mais sache que malgré le fait que tu sois plutôt douée, ils ont beaucoup trop d’avantages sur toi. Celui du nombre pour commencer, mais aussi celui de l’expérience pour la plupart et enfin celui de connaître mon bâtiment comme leur poche contrairement à toi.

Oryline semblait très amusée de la situation, elle ne devait pas souvent avoir ce genre d'altercation dans son quotidien, elle était maline et évitait sûrement les ennuies.

_ Je suis Oryline Waster et je te le promets dès à présent que si tu touches au moindre cheveu de ma clientèle tu ne ressortiras jamais d’ici sur tes jolies jambes. Je te ferai enfermer dans la cale et lors d’un séjour en pleine mer je laisserai mes hommes prendre soin de toi…. Tour à tour… jusqu’à ce que ton corps ou bien ton esprit ne cède.  Puis, comme nombreux de tes amis mafieux, tu iras nourrir mes poissons.

Tina sourit amusée. Elles semblaient ignorer toutes deux ce qu'était capable l'une et l'autre. Tina était l'une des meilleurs dans sa professions, ça l'étonnerait que ce trouve dans ce bateau des gens qui lui arrivaient à la cheville, mais soit. Mais elle savait à présent un peu plus sur le caractère empoisonné de cette femme et il ne fallait pas la prendre à la légère.
Tina dit, ironiquement :

_ça t'excite de m'imaginer en plein gang bang petite perverse ?

Etrangement, Tina aimait bien ce caractère rebelle, indépendante et sadique (le coté pervers un peu moins), elles auraient peut-être pus bien s'entendre … ou pas.
La belle poussa Oryline jusqu'à son lit et s'éloigna d'elle. Son arme pointé sur la méchante grande sirène.

_Tu es plus maline que je ne le pensais. Mais soyons clair, je vais retrouver ma cible et je vais le tuer avec ou sans ton aide. Même si tes toutous sont plus nombreux que moi j'ai des ressources alors avant qu'il ne me descende, parce que je préfère mourir que servir de sextoys, j'en aurais tué un paquet. Et contrairement au commun des mortels, je n'ai pas peur de mourir.

Tina posa une petite sphère sur le mur et l'objet s'accrocha avant de clignoter d'une lueur rouge qui n'était pas très rassurante.

_Ceci ma chère est un petit jouejoue qui m'a coûter excessivement cher. C'est une bombe. Si je meurs, tu meurs et ton bateau coule. Il te faudra dix minutes pour la désamorcer et moi deux secondes pour l'activer. Dix minutes c'est le temps pour moi d'être loin d'ici et donc pour toi te sauver. Deux secondes c'est le temps pour un de tes gars de me tirer dessus et moi de tout faire sauter.

Tina s'avança vers la mutante et remit correctement les mèches de cheveux bleus de cette dernière.

_Alors, qu'est-ce qu'on fait ? On papote ou on s'entre-tue ?
avatar
Tina

Messages : 71
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Oryline Waster le Ven 16 Sep - 19:54

« Ça t'excite de m'imaginer en plein gang bang petite perverse ?

A vrai dire Oryline en salivait juste en y pensant. Ce corps jeune, souple et tellement désirable semblait parfait pour ce genre d’amusements. Bien entendu cela aurait bien pût être plus doux, plus sensuel, plus intime… avec une mutante par exemple. La femme la fit assoir sur son lit, poursuivant.

_Tu es plus maline que je ne le pensais. Mais soyons clair, je vais retrouver ma cible et je vais le tuer avec ou sans ton aide. Même si tes toutous sont plus nombreux que moi j'ai des ressources alors avant qu'il ne me descende, parce que je préfère mourir que servir de sextoys, j'en aurais tué un paquet. Et contrairement au commun des mortels, je n'ai pas peur de mourir.

Les lèvres pourpres d’Oryline se tordirent dans un rictus amusé. Cette petite est si contradictoire… Elle disait ne pas craindre la mort pourtant chacun de ses mots et de ses gestes prouvaient le contraire…. Menteuse, tu veux vivre. La jolie brune apposa soudain un petit objet clignotant sur le mur, le désignant ensuite. Les sourcils de la mutante se froncèrent alors imperceptiblement. Cette petite sphère ne lui était pas inconnue et les mots de son vis-à-vis lui firent très rapidement comprendre pourquoi cette image lui était familière.

_Ceci ma chère est un petit jouejoue qui m'a coûter excessivement cher. C'est une bombe. Si je meurs, tu meurs et ton bateau coule. Il te faudra dix minutes pour la désamorcer et moi deux secondes pour l'activer. Dix minutes c'est le temps pour moi d'être loin d'ici et donc pour toi te sauver. Deux secondes c'est le temps pour un de tes gars de me tirer dessus et moi de tout faire sauter.

L’ex-espionne avait déjà utilisé ce type d’engin explosifs et par conséquent, elle savait mieux que quiconque qu’ils constituaient une réelle menace. Son adversaire se rapprocha à nouveau d’elle et, sans prévenir, arrangea la longue chevelure de la mutante qui resta silencieuse, l’observant.

_Alors, qu'est-ce qu'on fait ? On papote ou on s'entre-tue ?

Oryline se mit à rire doucement, se remettant sur ses pieds, surplombant la jeune femme de toute sa hauteur. Le contacte froid de sa poche de déshabillé le long de sa cuisse venait de lui faire réenvisager toute la situation. Elle se sentait d’humeur joueuse et rappelons le, elle avait faim… Elle pressa doucement la pointe de ses seins contre celle de son interlocutrice, le regard soudain fiévreux. Quelle idée d’être aussi sexy aussi… Elle se pencha ensuite vers elle, plantant son regard sanglant dans le sien.

_ Je vois que tu ne plaisante pas et pour la première fois depuis notre rencontre, je vais te prendre au sérieux Sweety, bravo.

Elle se mordilla la lèvre inférieure, approchant son visage mutin de l’oreille de la brunette , murmurant.

_ Mais moi j’ai une troisième idée, si tu veux bien être réceptive je suis certaine que cela te plaira…

Elle laissa son souffle chaud se déverser dans le cou de sa victime, inspirant doucement son parfum. Tout alla très vite ensuite. Elle entreprit d’embrasser le cou délicat avec sensualité et quelques dixièmes de secondes seulement après un cliquetis retenti. Oryline s’écarta seulement assez pour pouvoir planter une nouvelle fois son regard dans celui de sa rivale, ses lèvres à quelques centimètres des siennes, chuchotant sur le ton de la confidence.

_ Moi aussi j’avais amené un joujou…

Elle s’écarta cette fois pour de bon, désignant leurs poignets à présent enfermés dans une paire de menottes en acier. Elle ricana avec douceur, passant un doigt sur sa lèvre inférieure avec une moue faussement ingénue.

_Tu avais l’air de t’y connaître en gang bang, je me demande ce qu’il en est du fétichisme. »
avatar
Oryline Waster

Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: boobies ? [PV : Oryline]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum