Tempest (Événement de septembre)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Soo Lin Yao le Dim 25 Sep - 19:58

Soo Lin

- Je vois... Je pourrais ne pas demander votre avis, ou vous menacer même, j'aurais dû. Vous êtes intelligente il me semble pourtant...


Soo Lin remarque le subtil redressement de son assistant face à ce changement de ton. Son regard est planté dans celui de la dénommée Jeanette et il remonte l'une de ses manches, un peu comme s'il s'apprêtait à frapper. La détective doit s'admettre plutôt surprise par cette attitude. C'est bien l'une des premières fois qu'il prend une initiative protectrice sans qu'elle lui en ait donné l'ordre. Cette femme doit donc être capable de beaucoup...

- Donc repartons sur de nouvelles bases. Je vous propose de renouveler le contrat que j'avais avec son défunt patron, lorsque j'ai besoin de ses... "services" je vous appelle, je vous reverse la somme que nous allons définir dès maintenant et je vous l'emprunte quelques heures.

Le ton sur lequel elle parle de Phili commence à irriter spécialement sa jeune patronne. Bien qu'il fasse tout ce qu'elle lui dise et qu'elle lui refile souvent le boulot ennuyant, jamais Soo Lin ne s'est considérée comme "possédant" Philibert. Pour elle, il s'agit d'un employé tout ce qu'il y a de plus normal, en droit de demander des vacances, de démissionner ou de négocier pour ses conditions de travail. Elle s'apprête à refuser la proposition de Jeanette lorsque celle-ci ouvre encore la bouche :

- Hm. Tout va s'accélérer on dirait...

La porte explose alors et une épaisse fumée envahit le bunker. Une bombe ?
L'onde de choc de la détonation fait basculer les fauteuils vers l'arrière et la jeune femme se redresse aussi vite qu'elle le peut, retirant sa veste pour se couvrir le nez et la bouche. Un homme lourdement armé vient d'entrer dans la pièce et se met à tirer sans retenu à l'aveuglette. La détective se cache sous le fauteuil renversé, espérant que Phili aura su lui aussi éviter les balles.

La fusillade cesse au bout d'une minute. L'assaillant semble avoir obtenu ce qu'il voulait et ses pas s'éloignent hors du bunker. Des éclats de voix résonnent su dehors, mais impossible de distinguer ce qui est dit. Soo Lin repère alors le corps de Phili, vague silhouette dans la fumée épaisse, qui git au sol. Elle s'approche.

- Ça va ? demande-t-elle, sa voix étouffée par le tissu de sa veste. Phili ?

Elle se penche sur lui et lui murmure à l'oreille :

- Saches que tu n'as pas le droit de mourir. C'était dans le contrat.

Jonathan

- Qui est là ?

Un long silence s'ensuit, mais le jeune homme n'a aucun mal a entendre quelqu'un trépigner sur ses pieds, juste derrière la bibliothèque. Prudemment, il allonge la main vers son tiroir de chevet, où il conserve toujours une arme chargée.

- C’est Eleven, monsieur Mirai.

Une jeune femme s'avance alors, à l'étonnement du blond. Elle porte une tenue à la fois moulante et révélatrice et semble tout droit sortie d'une publicité des années 80.

- Je suis pour le blog ‘’CONTRE LE COMPLOT MONDIAL’’.

Contre le... quoi ?

- Vous avez une minute pour une interview?

Une entrevue ? La situation est presque trop absurde pour Jonathan. Il a toujours très mal a la tête, et cette jeune... princesse des complots, comment a-t-elle fait pour entrer ici d'ailleurs ?!

Elle est certes, séduisante, mais contrairement à son habitude, le jeune homme ne se sent absolument pas d'humeur séductrice cet après-midi. Toutefois, il est vrai que la chasser et se retrouver seul ici jusqu'à la fin de la tempête pourrait vite se révéler lassant... Et puis… Eleven, hum ? Se pourrait-il que… Bien peu sont les gens qui portent des prénoms de chiffres, après tout.

- Hum, oui, d'accord, pourquoi pas. Venez vous asseoir.

Il lui indique un fauteuil dans le coin de la pièce alors qu'il demeure dans son lit.

- Mais ne parlez pas trop fort, d'accord ?

Lucy

- Princesse, j’ai toujours à boire.

La blonde sourit. Toujours fidèle à lui-même. Finalement, ce petit arrêt forcé de son quotidien ne devrait pas s'avérer aussi pénible qu'il ne le devrait.

...

Tout de même. Cette file d'attente est spécialement chiante.

- Papaaaa !! Regarde ce que maman m’a acheté !

Lucy sursaute à l'écoute de ce cri d'enfant. Une petite fille accourt vers Nô et se jette dans ses bras avec bonheur. Une minute... Vient-elle de l'appeler Papa ?! C'est avec un air choqué que l'actrice dévisage l'enfant, puis Nô, puis la jeune femme venant d'arriver près d'eux. Un calcul n'est pas nécessaire. Cette enfant doit avoir 5 ans à peu près. C-C'est impossible que Nô lui ait caché ça pendant tout ce temps !

- Bonjour. Sarielle, dit bonjour.
- Lucy, voici Tina une… amie.
- Bonjour madame !!

Nô lui lance alors un regard entendu, signifiant qu'il détient la priorité sur la dénommée Tina. Oui, bon, il est vrai qu'elle a un physique spécialement attirant, mais dans pareilles circonstances ?! Elle ne peut s'empêcher de lui donner un brusque coup de coude, accompagné d'un regard de reproches.

- Et Sarielle qui est… C’est compliqué, hm ? Dinons ensemble lorsque nous pourrons finalement nous asseoir. Profitons le plus possible de ces jours d’exile, hm? Fufu.

Diner ensemble ? Avec cette charmante petite famille ? M-Mais... et ses projets de beuverie et de potinage ? Malgré son désarroi, la blonde ne peut s'empêcher de soupirer devant la mine adorable de la gamine.

- Salut, lui dit-elle en s'accroupissant pour être à sa hauteur. Je suis Lucy... En fait...

Elle regarde rapidement Nô et Tina, comme pour faire croire à l'enfant qu'ils ne devaient pas l'entendre.

- C'est un secret, alors ne le dis pas à tes parents : Tout le monde croit que je suis Lucy, mais au fond, je suis Sailor Venus !

Sailor Venus étant un rôle qu'elle tient depuis un an et demi dans un drama télévisuel très populaire.

Robin

La jeune scientifique regarde avec une curiosité un peu attendrie son nouvel, hum, ami ? En sont-ils déjà rendus là ? Le fait de penser qu'elle puisse avoir aujourd'hui au moins un ami rempli la cage thoracique de Robin d'une douce chaleur qui jusque là lui était inconnue, et lorsqu'elle voit le Jadziah sourire furtivement devant des images de chiots mignons, elle ne peut retenir un rire.

- Vous pouvez aussi aller voir des vidéos, si vous avez envie de les voir bouger. Ou même en faire, avec votre propre chien.

C'est alors qu'une sonnerie retentissante vient interrompre ce joyeux moment. De nature, Robin sait pertinemment ce que cela signifie, et se prépare, avec un peu de regret, à regagner le bunker qui appartenait à feu ses parents afin d'y passer quelques jours cloîtrée.

- Oh… Voulez-vous venir dans notre abri, Robin?  

Cette demande surprend réellement la jeune femme. Elle regarde son nouvel ami, d'un air sérieux et interrogateur.

- Moi ? Vous... vous m’invitez ?

Est-ce que c'est une chose que les gens font pour se démontrer leur amitié ?

- Hum, et bien, d'accord, accepte-t-elle. Mais je ne crois pas que le wifi se rende si creux. Il faudra trouver une autre occupation...
avatar
Soo Lin Yao

Messages : 37
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Tina le Lun 26 Sep - 6:02

_Bonjour madame !!

Nô fit alors les présentations, sereinement :

_Lucy, voici Tina une… amie.

Il échangea un regard complice avec Lucy, que Tina n’aimait pas vraiment, PAS DU TOUT MÊME ! Le visage de la jeune femme devint plus froid. Décidément, elle voudrait plus que de l’amitié avec le Kotasu …

_Et Sarielle qui est… C’est compliqué, hm?

La jeune femme jeta un coup d’œil à la petite qui se contenta d’acquiescer, toujours le sourire sur ses jolies petites joues roses. Elle ne devait pas comprendre qu’elle a été adopté, quand elle l’a vu c’était comme si ils ont toujours été ensemble toute leur vie. A défaut d’être dans son cœur, ce petit ange l’était, et cette réflexion adoucit la jeune femme.

-Dinons ensemble lorsque nous pourrons finalement nous asseoir. Profitons le plus possible de ces jours d’exile, hm? Fufu.

Il regardait Tina en disant ça. Elle était encore trop tendut pour interpréter se qu’il voulait lui faire comprendre. Elle le regardait, l’air interrogateur sans lui répondre. Puis revint sur la jolie blonde nommée Lucy qui s’était accroupi pour parler à Sarielle.

_Salut. Je suis Lucy... En fait ... C'est un secret, alors ne le dis pas à tes parents : Tout le monde croit que je suis Lucy, mais au fond, je suis Sailor Venus !

Tina fronça des sourcils en regardant la jeune femme. Qu’est-ce qu’elle disait comme bêtise ? (Tina ne regardant pas la télé, elle ne connaissait pas l’actrice). Mais elle se mit à légèrement sourire lorsque les yeux de Sarielle pétillèrent de joies.
La jolie petite acquiesça pour accepter de garder le secret avant de chuchoter :

_Tu es une princesse qui combat les méchants pas beaux ? Tu penses que je peux me transformer en Sailor moi aussi ?

Tina se mit à rire en silence avant de regarder Nô une nouvelle fois, mais avec le sourire. Puis ajouta, plus douce :

_On peut aller dans mon bunker, il y a assez de place pour tout le monde.

Elle aurait dû mal à expliquer d’où lui vient son bunker de riche mais t’en pis. Tina prit Sarielle dans les bras pour ne pas la perdre et commença à quitter la queue. Elle fit signe au duo de la suivre. Ça aussi elle aura du mal à expliquer d’où lui vient son passe mais t’en pis. Elle montra aux gardes son laisser passer et affirma qu’ils étaient tous ensemble. Ils semblaient septique mais un passe donné par Monsieur Mirai donnait une certaine autorité.

Ils purent tous rejoindre le bunker de la demoiselle qui ne laissait rien paraître sur sa vie criminelle. Un appartement où tout semblait grand pour une seule personne ; un grand salon, une grande cuisine, deux grandes chambres, même une grande salle de bain. La décoration était minimaliste, sobre mais quand même accueillante par rapport à la propriétaire. Tina lâcha Sarielle qui se mit à courir partout pour visiter l’habitat. Sarielle et Nô n’ont jamais pu voir dans quel genre de foyer elle pouvait vivre, c’était normal que la petite soit excitée.
Tina ferma la porte à clé derrière Lucy. N’aimant pas les visites surprises.

_Faites comme chez vous. Il y a deux chambres. Tout se qu'il faut dans la salle de bain et dans le frigo.

La nature de ce grand espace était qu'à la mort d’un de ses collègues, on lui a légué ce bunker qui appartenait à des frères, sans aucune raison valable mais elle ne pouvait pas refuser, ce bunker était grand et elle aimait bien ça. Sarielle revint vers les adultes en se jetant sur Tina :

_Maman maman mamaaan ! Je peux dormir avec toi et papa dans le grand lit ?!

Tina écarquilla les yeux avant de rougir légèrement. Elle se mit à la hauteur de la petite avant de lui dire, avec toute la douceur d’une mère :

_ … Mais princesse, où dormirait Lucy ?
_Dans le lit moins grand !
_On verra ça plus tard, Tina appuya sur le ventre de la petite avec son index en souriant, il faut d’abord nourrir ce petit ventre.

Sarielle sourit avant d’aller vers Lucy et sautiller devant elle, décidée de faire de la belle blonde sa nouvelle amie :

_Tu veux bien jouer avec moiiiii ?

Tina se releva avant de regarder Nô qui s’était déchargé de ses petits compagnons. Elle élargit son sourire en prenant sa main et l’emmenant dans la cuisine. Elle le lâcha une fois dans la pièce pour sortir de quoi cuisiner, dos à lui, elle affirma :

_Elle est jolie, ta … petite amie ? Et Sarielle la déjà adopté.
avatar
Tina

Messages : 64
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Keros Yüeh Jadziah le Ven 4 Nov - 21:04

Keros Yüeh Jadziah

- Oh… Voulez-vous venir dans notre abri, Robin?  

Il espérait qu'elle dise oui : étrangement, il serait malheureux si la blondinette venait à disparaître. C'était parce qu'ils étaient amis? B-... izarre. La jeune femme semblait aussi surprise que lui de son invitation.

Le taciturne jeta un rapide coup d'oeil autours pour voir s'il y avait quelqu'un d'autre qui aurait put comprendre qu'il l'invitait plutôt que Robin... Non?

- Hum, et bien, d'accord. Mais je ne crois pas que le wifi se rende si creux. Il faudra trouver une autre occupation...

Une autre occupation... ... ... Hmm... Son chiot s'approcha de lui en courant, paniqué. Le brun le souleva du sol et posa son autre main dans le dos de son amie, l'invitant silencieusement à le suivre.

Il n'ajouta rien jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité dans l'abri. L'endroit était d'une richesse incroyable, comme la demeure juste au dessus. De toute évidence, les Jadziah avaient mit beaucoup d'argent et de temps sur leur propre petite base. Son père arriva d'un pas rapide, posant sa main sur l'épaule de son fils avec un soulagement visible sur son visage abîmé.

-Keros.

-HellRoy.

Il retira sa main et tourna le visage vers la minuscule blonde, l'air surpris : une amie à... Son fils?

-Ah... Et Robin McAllistair n'est-ce pas? Félicitation pour votre victoire, sur le Johanna.

L'aristocrate força un sourire, comme son fils le faisait souvent.

-J'espère que votre séjour parmis nous se déroulera mieux que celui sur la bateau, ahaha...

Son regard était mystérieux et beaucoup plus  expressif que celui de Yuëh.

-Keros. Ce dernier regardait son père avec un respect infini, pourquoi ne pas aller trouver une chambre pour notre invitée?

Le cadet hocha la tête et agrippa la main de son amie pour l'entrainé à sa suite, gêné de parler à Robin devant son paternel.


Nô Kotasu :

_Salut. Je suis Lucy... En fait ... C'est un secret, alors ne le dis pas à tes parents : Tout le monde croit que je suis Lucy, mais au fond, je suis Sailor Venus !

Il sourit, son amie était si charismatique, fufufufu... Le visage de Sarielle s'illumina, la gamine n'arrivant pas à croire que son papa était copain avec Sailor Venus. Elle lui demanda, la voix rempli d'espoir :

_Tu es une princesse qui combat les méchants pas beaux ? Tu penses que je peux me transformer en Sailor moi aussi ?

Le blond ne put s'empêcher de rire doucement, cette fois. La petite blondinette était tout simplement adorable. L'androgyne devait se rappeler de lui faire un costume comme celui de Lucy une fois de retour à la surface.

_On peut aller dans mon bunker, il y a assez de place pour tout le monde.

Il tourna la tête vers la brunette. Quel changement soudain de comportement, fufufufu.... Appréciait-elle l'actrice maintenant que Sarielle lui donnait autant d'amour?

Le petit groupe suivit Tina jusqu'à son bunker, très charmant, ou Sarielle commença rapidement à courir partout, s'amusant bien plus que tous les adultes blasés d'être coincés sous terre. La gamine monopolisait la vedette et Tina attira Nô à l’écart.

_Elle est jolie, ta … petite amie ? Et Sarielle la déjà adopté.

Il sourit.

-Oui elle est très jolie. Je l'aime beaucoup.

Il lui tourna le dos et fit mine de quitter la pièce avant de s'arrêté dans le cadre de la porte.

-Ou bien tu ne le pense pas vraiment et tu voulais simplement savoir si c'est ma petite amie? Fufufu...

L'animateur de radio jeta un coup d'oeil par dessus son épaule pour croiser le regard de la jeune femme.

-Je n'ai pas de petite amie. Ni de petit ami, d'ailleurs.

Et en  quittant la pièce, pour vrai cette fois, il ajouta :

-Pour l'instant, du moins.

Une fois de retour dans le salon, il averti Sarielle gentiment :

-Allons allons, ne fatigue pas trop ta nouvelle amie, hmmm? Préparons le repas, il est déjà tard pour les petites princesses comme toi.

Il se retourna vers son amie.

-On s'amusera plus tard, Lucy.

Le Kotasu voyait l'énervement dans ses yeux. Argh... Pourquoi était-il entouré d'autant de femmes?
avatar
Keros Yüeh Jadziah

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Philibert le Dim 6 Nov - 16:25

Tout est allé si vite. Bien trop vite. La discussion suivait son cours malgré le mécontentement général avant que la détonation ne se fasse entendre, le bruit éclata les oreilles du brun qui était alors le plus proche de la porte avant que le souffle ne vienne projeter tout les meubles de la pièce, le canapé de Philibert n'y échappa pas.
Le jeune homme se retrouva lancé en avant, en direction de la table basse, son crâne vint la percuter de plein fouet, lui ouvrant l'arcade et le laissant divaguer avant que ses yeux ne se révulse et que son esprit parte pour de bon. Philibert venait de s'évanouir, restant allongé au milieu de la pièce luxueuse.

Il était incapable de dire le temps qui c'était passé quand il revint doucement à lui, il sentait qu'on agitait sa manche avec vivacité alors que ses yeux s'ouvraient doucement, lui laissant une vision trouble et un étrange écho dans le crâne. Les premiers mots qu'il entendit vinrent de Jeanette, qu'il ne parvenait pas à trouver du regard dans ce chaos ambiant :

" - Ne vous inquiétez pas, je ne sais pas comment il fait mais il est quasiment immortel."

S'appuyant sur ses deux mains, le brun se releva avant de se poser contre le mur, pris de léger vertiges, il posa sa main sur son crâne qui lui faisait relativement mal alors que la fumée commençait à se dissiper légèrement.
Il sentit un liquide chaud couler doucement et glisser devant son regard perdu, il écarta sa main de son visage et aperçut le liquide rouge inondé sa paume, c'était du sang. Son sang?
Il observa un peu mieux la pièce devant lui, des impacts de balles avaient abîmés l'ensemble des murs, sûrement du très gros calibre, tout les meubles étaient troués ou éparpillés en plusieurs morceaux sur le plancher marqué par les traces noires d'une explosion, la fusillade avait dû être intense et d'une rare violence.
Puis le jeune homme observa deux femmes face à lui, le regardant, une dévoilant derrière sa robe trouée et pratiquement déchirée un gilet de kevlar l'ayant probablement sauvé la vie, la seconde, enlevant tout juste les tissus de sa mâchoire. Reposant doucement sa main sur sa plaie coulante, le brun ne put s'empêcher de demander aux deux seules personnes encore debout et face à lui :

" - Qu'est ce qui c'est passé ici? J'ai mal partout... Mais surtout... Qui êtes vous? "


avatar
Philibert

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Robin McAllistair le Mar 20 Déc - 22:26


Robin

Avant que son ami puisse assimiler l’information, il est assaillit par une petite boule de poils énergique que Robin reconnait pour l’avoir vue avec lui dans le magasin d’électronique. Sans rien ajouter, Yüeh l’entraine à sa suite en posant l’une de ses larges mains dans son dos, ce qui fait sursauter la jeune femme. Elle qui est si peu habituée aux contacts humains.

Il la guide ensuite dans l’abri des Jadziah, comme s’il était absolument accoutumé à ce genre de situations. Et pour un abri… bon sang, quel abri. Bien que cela ne paraisse pas dans son visage, Robin est étonnée de voir que l’on peut investir autant de richesse dans un bunker. Celui de ses parents s’est toujours résumer à un modeste appartement d’à peine deux pièces, sans le moindre ornement ou décoration.

Un homme vient rejoindre le Jadziah dans le vestibule. Robin lui donne la mi quarantaine, malgré ses longs cheveux argentés. Il ressemble beaucoup à Yüeh, mais ses traits sont plus soignés, plus expressifs, moins durs.

- Keros.
- HellRoy.

Keros ? Lui a-t-il menti sur son prénom ?

- Ah... Et Robin McAllistair n'est-ce pas? Félicitation pour votre victoire, sur le Johanna.

Robin lève les yeux vers l'ainé des Jadziah. Elle remarque que son nouvel ami parait à la fois serein et mal à l'aise en présence de cet homme, comme si son aura l'intimidait.

- J'espère que votre séjour parmi nous se déroulera mieux que celui sur le bateau, ahaha... Keros, pourquoi ne pas aller trouver une chambre pour notre invitée?

La petite blonde emboite le pas à Yüeh/Keros jusqu'au bout d'un couloir à l'éclairage tamisé, orné de somptueux tableaux et reliques orientales.

- C'est un deuxième prénom, Keros ? demande-t-elle sans la moindre émotion. C’est joli.

Elle pense à ses robots qu'elle n'a pas eu le temps de mettre à l'abri.

- Votre père s'intéresse-t-il aux robots ? À la biotechnologie ?

Lucy

- Tu es une princesse qui combat les méchants pas beaux ? Tu penses que je peux me transformer en Sailor moi aussi ?
- Bien-sur. Mais il va te falloir un peu d’entrainement tout de même.

Tina propose alors de se rendre dans son abri privé, ce que tout le groupe accepte. Naturellement, la blonde n’a pas d’autre choix que de suivre. Après tout, la petite semble très contente qu’elle soit là, comment pourrait-elle l’abandonner ?

- Allons allons, ne fatigue pas trop ta nouvelle amie, hmmm? Préparons le repas, il est déjà tard pour les petites princesses comme toi.

Ah, quelle bonne idée. Lucy meurt de faim.

- On s'amusera plus tard, Lucy.

Et puis quoi encore ? Comme si elle était chez elle, elle se met à ouvrir les armoires de Tina à la recherche d'un peu d'alcool, faisant la sourde oreille à son ami trop responsable. Elle dégote finalement une vieille bouteille de vin rouge, poussiéreuse et sourit. Après tout, plus le vin est vieux, meilleur il est. L'idole s'en sert une coupe et en propose à Nô et Tina.

Alors qu'elle porte la coupe à ses lèvres, l'abri tout entier se met à trembler violemment. La bouteille tombe et se fracasse au sol. Une alarme stridente se met à résonner, bientôt suivie d'un message débité d'une voix atone :

"ALERTE. ALERTE. DES COMPOSANTES RADIOACTIVES ONT PÉNÉTRÉ SOUS TERRE. TOUS LES CITOYENS SONT SOMMÉS DE SE RÉUNIR DANS L'ABRI COLLECTIF LE PLUS PRÈS DE LEUR POSITION ACTUELLE. LES ABRIS SERONT BARRICADÉS DANS : 20 MINUTES. FIN DES COMMUNICATIONS."

Seigneur, il y a vraiment une entité supérieure qui refuse que Lucy se saoule ce soir.

Soo Lin


- Qu'est ce qui s'est passé ici? J'ai mal partout... Mais surtout... Qui êtes-vous?

Soo Lin fronce les sourcils et s'approche de Philibert sans se soucier davantage de la présence de Jeanette. Elle passe une main sur son front, évitant soigneusement le sang qui lui coule entre les yeux, puis ancre son regard dans le sien et prend appui sur ses épaules.

- Je t'expliquerai, soupire-t-elle. Suis-moi.

Du mieux qu'elle le peut, la chinois aide Phili à se relever, mais un brusque tremblement du sol la fait tomber brutalement sur lui, lui se cognant probablement la tête de plus belle. Elle prête l'oreille au message d'alarme et jure entre ses dents. Une fois debout, elle appuie le bras du jeune homme autour de ses épaules pour le soutenir.

- C'était un plaisir de vous rencontrer Jeannine !

Sans prendre la peine de se retourner, elle s'engage de peine et de misère dans la même direction que le personnel, jusqu'au bunker collectif.

- Je suis ta patronne, dit-elle, et ta colocataire. Nous résolvons des crimes. Tu aimes faire des siestes sur le canapé ou regarder les nuages allongé sur un banc de parc. Je me suis toujours demandé ce que tu y voyais, d'ailleurs.

_________________
~ Do you wish to initiate consciousness ? ~



When I woke, and I hear the silent secret behind smiles
What they won't speak, before machine, I used to be a child


Rob parle aux robots en e3b100
avatar
Robin McAllistair
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 09/12/2015
Localisation : Au labo

Voir le profil de l'utilisateur http://asheimkai-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Tina le Jeu 19 Jan - 17:03

_Elle est jolie, ta … petite amie ? Et Sarielle la déjà adopté.

Il lui sourit. Ça voulait dire quoi ce sourire là ? Il se moquait d’elle ?

-Oui elle est très jolie. Je l'aime beaucoup.

Tina se tourna complètement pour le regarder partir. Elle avait manqué une respiration. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle voulait entendre. Nô semblait aimer les choses mignonnes et élégantes. Tina ne se sentait ni mignonne ni élégante, elle n’avait aucune chance.
Rah pourquoi cette réflexion la dérangeait tellement ? Ça lui avançait à quoi de plaire à Nô ?
Ce denier s’arrêta dans le cadre de la porte, et sans se retourner, lui ajouta :

-Ou bien tu ne le pense pas vraiment et tu voulais simplement savoir si c'est ma petite amie? Fufufu...

Tina n’était pas vraiment sûr elle-même. Elle le pensait vraiment que Lucy était jolie … et voulait vraiment savoir leur rapport aussi. Nô tourna légèrement la tête pour croiser le regard de Tina qui n’émit aucun sentiment sur son visage. Il se moquait vraiment d’elle … c’était frustrant. Devant le silence de la jeune femme, il continua :

-Je n'ai pas de petite amie. Ni de petit ami, d'ailleurs … Pour l'instant, du moins.

Lorsqu’il n’était plus du tout à porter de vue, Tina se retourna sur le plan de travail, s’y accouda et se laissa fondre. C’était quoi ce regard de provocation ? Comment ça « pour l’instant du moins » ? Il avait une personne dans le collimateur ? Et pourquoi il a dit « petit ami » ? Il était gay en fait ? Ça pourrait expliquer des choses …
Trop de questions et aucunes réponses …
Tina finit par commencer à faire le repas. Elle aimait bien cuisiner même si elle n’en avait pas trop l’occasion à cause de son job assez … compliqué. Malheureusement pour les carnivores, la belle ne fit que des plats végétariens. Elle ne savait pas pourquoi mais elle a toujours été incapable de manger de la viande, et préfèrent la compagnie des animaux plutôt que des humains. Elle fut rejoins par Sarielle et Nô, laissant Lucy fouiller dans les armoires à la recherche d’alcool. Elle surveillait tout de même la blonde lorsqu’elle s’approchait trop près de cachette à armes.
La belle regarda son téléphone. Il n’y avait pas de réseaux ici mais peut-être qu’un de ses employeurs la chargé d’une mission avant qu’elle ne rentre dans les bunkers.
Rien.
Tant mieux, ça lui faisait des vacances. Enfin, rien sauf un message d’Irinushka dégoulinant d’amour lui demandant de ne pas faire comme la dernière fois et se cacher dans son bunker.

_Maman, a qui tu parles ?
_Personne.

Tina ferma rapidement son téléphone. Manquerait plus qu’Iri découvre la famille de Tina !

Alors que tout allait bien, Lucy se sentant comme chez elle, sa coupe à la main, l’abri se mit à trembler. Tina resta de marbre alors que Sarielle se blottit contre elle, pas si habitué aux tremblements de terre. Pourtant elle ne semblait pas effrayé, plutôt surprise. Cette petite était incroyablement insouciante, ou courageuse, Tina ne savait pas trop.

"ALERTE. ALERTE. DES COMPOSANTES RADIOACTIVES ONT PÉNÉTRÉ SOUS TERRE. TOUS LES CITOYENS SONT SOMMÉS DE SE RÉUNIR DANS L'ABRI COLLECTIF LE PLUS PRÈS DE LEUR POSITION ACTUELLE. LES ABRIS SERONT BARRICADÉS DANS : 20 MINUTES. FIN DES COMMUNICATIONS."

Comme si c’était le moment … Tina serait bien resté ici, comme toujours, mais ça aurait été un peu suspect vis-à-vis des autres. Elle prit le sac de Sarielle, même si Nô était chargé comme un mulot avec tous ses animaux, elle demanda à Sarielle de rester près de lui. La petite s’accrocha au haut du Kotasu. Lorsqu’ils furent arrivés dans la grande salle où il y avait déjà foule, Tina se laissa distancer jusqu’à ne plus les voir dans la vague humaine.
La belle retourna sur ses pas jusqu’à son bunker en veillant à ne pas être vu ni suivit. En plus d’être assez agoraphobe, il n’était pas bon pour une tueuse à gage d’être dans un lieu aussi restreint avec autant de monde. Si qui que se soit la reconnaissait, s’en était fini d’elle.
Elle ferma son bunker à double tour et se laissa choir sur le canapé. Elle n’aimait pas l’idée d’être séparé de sa petite famille mais pour leur bien il ne fallait pas non plus qu’elle se fasse repérer.
Nô sera sans doute trop occupé avec Sarielle … et Lucy … pour se soucier de Tina. Un bon point. La belle finit par fermer les yeux, attendant calmement que le temps passe.
avatar
Tina

Messages : 64
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempest (Événement de septembre)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum