Elles mènent l'enquête [PV : Soo]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Elles mènent l'enquête [PV : Soo]

Message par Mai-Linh Lê le Lun 2 Oct - 16:26

_C’est maintenant que j’ai besoin de votre génie, mademoiselle.

Soo semblait réfléchir intensément. Cherchant certainement toute les combines possibles avec ces lettres. Mais ça ne voulait absolument rien dire ! Ou c’était peut-être dans une autre langue.
La détective ordonna d’un geste aux autres de s’écarter, et s’assis sur les fesses.
Elle se mit à ouvrir les paquets. Les policiers firent de grands yeux, Mai-Linh la première. Oui, il y avait peut-être un petit cadeau à l’intérieur d’un des paquets, mais elle n’allait tout de même pas tous les ouvrir ?
Ah bin si …

L’odeur de la drogue commença à monter aux narines des plus faibles, qui durent quitter la pièce pour ne pas commencer à divaguer vers un autre monde.

_Ne respirez pas

Plus facile à dire qu’à faire, les policiers firent comme ils le pouvaient. Mais le groupe du rapidement sortir de la pièce, laissant la détective seule avec une masse importante de poudre blanche.

Mai-Linh croisa les bras et la regarda s’acharner contre les paquets vides d’indices. Un des policiers se rapprocha de la capitaine, c’était Erik.

_Chef, vous êtes sûr que c’est une bonne idée de rester là ? C’est peut-être juste une fausse piste ou un piège.
_Il faut tout envisager, laissons Mademoiselle Yao suivre son instinct.

Soo finit par sortir elle aussi de la salle, apparemment dépité par l’absence de trouvailles.

_Vous devriez bruler ce stock. Les rumeurs courent à une vitesse alarmante dans cette ville…

Mai-Linh acquiesça, même si bruler autant de drogue allait certainement alerter plus d’un à des kilomètres. Elle chargea Erik d’appeler un expert pour faire disparaitre cette poudre sans odeur ni bruit, et surtout sans empoisonner le groupe de représentant de la justice.

Soo alla s’isoler, méditant certainement sur toute cette scène. La policière était encore perplexe sur tout ça. Comment un tueur en série pouvait se procurer autant de drogue ? Et juste pour faire une mise en scène ? Cela voudrait dire que cette personne était riche ou influente et n’en avait rien à faire de l’argent et du pouvoir.
Hm … Le portrait devenait plus concret.

Soudain, une vieille mendiante habillée d’une sorte de manteau hideux mais assez épais pour se cacher le visage, alla vers la policière et tendit la main, sa main était couverte d’un ruban moucheté tel une vieille peau de serpent.

_Une pièce m’zelle ?
_Non je suis désolée, et vous ne pouvez pas rester là madame.

La vieille grommela et se dirigea vers la détective isolée. Mai-Linh n’y fit pas attention, à cet age et dans cette situation, on ne pouvait pas raisonner ce genre de personnes. Malgré tout, même si les voitures de police n’était pas allumé, cette vieille femme aurait du voir que les employés étaient en plein boulot. La capitaine s’isola pour contacter ses coéquipiers restés au labo afin d’avoir des nouvelles.

_ Une pièce m’zelle ?

Alors qu’elle était sûre d’avoir attiré l’attention de la détective, la vieille femme s’avança vers elle et lui agrippa le bras avant que Soo ne puisse dire quoique ce soit. De sa voix rauque et vieillis par le temps, elle répéta mot pour mot ce qu’on lui avait demandé de dire :

_J’ai reçu ton message. Je suis heureuse que tu ais pus venir jusqu’ici en si peu de temps. Cherche le signe des 4 et on se rencontrera après le spectacle.

La vieille lâcha immédiatement le bras de Soo et retendit sa main comme si de rien n’étais :

_ Une pièce m’zelle ?
avatar
Mai-Linh Lê

Messages : 12
Date d'inscription : 10/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles mènent l'enquête [PV : Soo]

Message par Soo Lin Yao le Sam 5 Mai - 22:47

Soo Lin reste plantée devant la caméra quelques instants, en attente d’une réaction ou d’un signe. Si ça se trouve, elle s’est plantée sur toute la ligne, mais quelque chose lui dit qu’elle est sur la bonne piste… et son instinct lui a rarement fait défaut, lors des opérations militaires, à Kyrial.

Son attention est alors attirée par une femme encapuchonnée, une mendiante. Les mendiants sont toujours assez utiles, si on sait se lier d’amitié avec eux. Ils font d’excellents informateurs. Elle leur fait plus confiance qu’à ce cinglé de Kaarasu.

— Une pièce M’zelle ?


Soo Lin la scrute un moment, une expression impassible sur le visage. Elle ne montre pas sa surprise quand la vieille femme se penche vers elle pour lui livrer un tout autre message :

— J’ai reçu ton message. Je suis heureuse que tu ai pu venir jusqu’ici en si peu de temps. Cherche le signe des 4 et on se rencontrera après le spectacle.

La détective comprend tout de suite que la personne qu’elle recherche n’a fait qu’emprunter cette voix. Elle n’est pas Miss Moriarty, naturellement. Elle ne retient pas la mendiante, mais laisse tout de même son regard l’examiner, en quête d’un indice. Elle remarque la boue séchée accrochée à ses bottes et fronce les sourcils.

— Une pièce M’zelle ?


Soo Lin lui glisse un billet dans la main et lui souffle, au passage :

— Dis-lui que je serai assise au premier rang.

Pour le moment, elle n’a aucun moyen de savoir s’il s’agit d’un vrai spectacle ou d’une métaphore, mais quoiqu’il en soit, elle est bien décidée à suivre les évènements de très près. Une fois la vieille dame hors de vue, elle retourne vers la policière, qui dirige toujours son équipe par rapport à la drogue trouvée sur la scène.

— Notre travail est terminé ici. Il est temps de bouger.


Cherche le signe des 4 ?

— Capitaine Lê ? Je vais avoir besoin de votre aide.

Probablement pour la première fois depuis le début de cette enquête, pense-t-elle, se retenant de le dire à voix haute pour éviter de la vexer.

— Demandez à votre équipe de dresser une liste de toutes les choses qui ne se retrouvent qu’au nombre de quatre dans la ville d’Asheimkai. Une fois que ce sera fait, je veux une liste de tous les établissements, commerces, émissions de télévision, chansons, groupes de musique, tout ce que vous pourrez trouver avec le mot ou le chiffre quatre dans le titre. Ça peut être dans n’importe quelle langue, mais priorisez l’anglais.

Le premier avertissement annonçait 36 heures. Combien de temps cela fait-il depuis ? Le temps de venir à la station de radio, puis sur la scène de crime. 7 heures et 43 minutes se sont déjà écoulées.

— Ramenez-moi chez moi, entre temps. J’ai quelque chose à récupérer.


Elle donne son adresse au chauffeur et laisse la voiture de police l’emmener jusqu’à l’entrée de son immeuble, assez miteux. Suivie de la policière, qui semble bien décidée à ne pas la laisser seule une seconde, elle entre et monte jusqu’à l’appartement qu’elle partage avec son assistant. L’endroit est un véritable capharnaüm. Des vêtements, documents, vaisselles et autres objets incongrus trainent partout, de sorte qu’il est presque impossible de voir le plancher. Enjambant un panier à linge renversé, elle fait son chemin vers sa chambre, dont les murs sont recouverts, du sol au plafond, d’insectes épinglés dans des cadres.

— Je vous présente Lestrade, dit-elle sans se retourner.

Sur le coin de son bureau, une énorme tarentule escalade un bout de bois dans un terrarium. Soo Lin s’accroupit et tire un vieux sac de jute de sous son lit encombré. Dedans, quelques souvenirs de son enfance. Elle sort quelques livres poussiéreux, à la couverture délavée et à l’odeur douteuse. Elle en cueille un en particulier, qui porte l’inscription en belles lettres dorées :

‘’The Sign of the Four - by Sir Arthur Conan Doyle’’

— Je sens que ça va nous être utile, marmonne-t-elle.

Elle se redresse et se tourne enfin vers Mai-Linh.

— Vous croyez que votre équipe a fini ?
avatar
Soo Lin Yao

Messages : 45
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum