Matsuri Festival

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matsuri Festival

Message par Jonathan H. Mirai le Mer 3 Aoû - 23:41


Sous les flashs incessants des appareils photos et les micros tendus des journalistes, Jonathan Mirai monte sur la petite estrade érigée à l’entrée de la fête foraine. Des guirlandes de lanternes joliment colorées sont suspendues au-dessus de sa tête. Il est vêtu d’un yukata de soie couleur opale le faisant briller sous les lumières.

- Chers amis, bienvenue! Bienvenue à ce rassemblement annuel devenu maintenant une vraie légende de notre superbe cité. Ce soir la lumière est reine, et nous la célébrerons jusqu’au bout de la nuit.

Un tonnerre d’applaudissements se fait entendre et la foule, émerveillée, lève les yeux alors qu’un grand dragon de papier blanc s’élève de derrière la scène et se met à tourbillonner dans l’air nocturne, s’envolant vers les étoiles.

- Ce soir et pour toute la semaine, petits et grand pourront fêter l’été comme le cadeau que la nature nous fait chaque année. La lune et les étoiles veilleront sur nous, et c’est un immense honneur pour moi de pouvoir cette année me joindre au ciel en vous offrant les plus beaux, les plus remarquables feux d’artifice que je suis en mesure de vous offrir !

À ces mots, toutes les autres lanternes bordant les allées entre les jeux d’adresse et les stands de nourriture s’allument en même temps.

- Je déclare officiellement ouvert le festival d’été d’Asheimkai !
avatar
Jonathan H. Mirai

Messages : 15
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Kou Yuudai le Jeu 4 Aoû - 13:08

Kou avançait dans la foule, avec chien et Will. Il avait les sourcils froncés tout au long du discours du PDG.

-Bordel. Comment il parle lui. Ça fais pas du tout naturel.

...

-ET EN PLUS C'EST SUPER CHIANT PUTAIN.

Ils avaient déjà un peu bu. Il se pencha vers Chien.

-Okay bébé. Jvais aller te chercher une récompense pour si tu es gentil pendant les feux d'artifices.

Leur camarade canin n'aimait pas beaucoup les bruits forts. Le punk parti en courant, avant de se retourner vers son collocopote et de lui crier :

-BOUGE PAS DE LA. SI JE TE PERS, JE PLEURE.

Il n'attendit pas de réponse et reprit sa course folle à la recherche du parfait cadeau pour chien.

Il bouscula un jeune homme brun qui souriait seul comme un imbécile. Les deux éphèbes tombèrent au sol ensemble.

-REGARDE OU JE VAIS, CONNARD.

Oui ça ne faisait aucun sens.

~ ~ ~ ~

Kotasu Nô

L'androgyne suivait avec nonchalance ses collègues de travail, ne faisant pas attention à leurs conversations qu'il jugeait ennuyante.

Vêtu d'un kimono aux couleurs froides, pour faire ressortir son regard violet, le blond avait rejoint le groupe pour la seule et simple raison qu'il pouvait ainsi exposé son joli visage, fufufu...

Il regardait partout autour, prenant des photographies mentales des couleurs qu'il trouvait si belle. Kotasu allait très certainement parlé de l'événement à sa prochaine émission.

Il perdit son groupe d'amis et se résigna à ne pas les suivre (il ne comptait pas vraiment essayer de les retrouver..). La vipère se demandait si Tina, une jeune femme qu'il avait rencontrer quelques mois avant, se trouvait à ce genre d'endroit.

Nô avançait sans but précis, cherchant du regard la brunette à la généreuse poitrine, sans vraiment savoir pourquoi. Ils ne s'étaient pas tellement parler, pourtant sa compagnie lui était agréable et l'éventualité de passer la soirée à ses côtés le rendait.... étrangement fébrile.

Il l'aperçu, un peu plus loin dans la foule, mais n'osa pas aller vers elle. Tina était jolie, sombre au coeur de tout ces gens aux milles couleurs. L'androgyne s'installa sur un banc. C'était toujours la brunette qui venait a sa rencontre et une force invisible (une timidité toute nouvelle) l'empêchait d'aller lui parler.

L'animateur de radio se contenta donc de l'observer de loin, étudiant ses mouvements et ses expressions sans vraiment réalisé à quel point il était louche.


Dernière édition par Kou Yuudai le Ven 5 Aoû - 2:09, édité 1 fois
avatar
Kou Yuudai

Messages : 13
Date d'inscription : 21/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Soo Lin Yao le Jeu 4 Aoû - 22:41

Soo Lin

Quand son nouveau colocataire se lève, le regard encore endormi, Soo Lin s'active déjà, survoltée. Vêtue d'un short et d'un débardeur sous une chemise trop grande, elle a l'air d'une artiste ayant pris possession de la table de cuisine pour y étaler toutes sortes de photos et de documents.

- Bonjour Phili, j'ai fait du café, lui dit-elle sans même se retourner vers lui.

Elle prend une gorgée de sa propre tasse et sourit. Philibert et elle ont emménagé ensemble depuis déjà deux semaines, et le travail s'est fait rare. Mais aujourd'hui, enfin...

- Un tueur en série ! s'exclame-t-elle. Rien pendant deux semaines et maintenant un tueur en série! Mes préférés! Ils trouvent toujours un moyen de se montrer fascinants.

Elle ne semble pas se rendre compte d'être en train de parler d'actes atroces commis sur des innocents.

- Celui-ci est brillant... Excessivement brillant, mais ce soir, nous allons le coincer.

Elle lui expose tous les documents installés sur la table.

- Il va frapper au festival, enfin, il va essayer, mais nous allons le griller avant. L'évènement est commandité par Mirai Inc., ce qui veut dire qu'il y aura des caméras partout. Il va nous falloir une couverture impeccable.

Elle prend une petite bague d'or dans la poche de sa chemise et la remet au jeune homme.

- C'est ton alliance. Les gens la portent à l'annulaire gauche quand ils sont mariés. C'est ce que nous sommes ce soir. Je te laisse choisir notre nom. Nous venons d'emménager dans un quartier près de la frontière de Manvet, car c'est plus paisible et nous voulons fonder une famille. Des questions ? Oh, et ne porte pas de rouge.

Elle termine son café et attache ses cheveux pour se dégager le visage. Philibert ne l'a probablement jamais vue si énergique.

- Je me sens si... bien!


Akatsuki

WOW. Quelle fête impressionnante ! Jamais le jeune homme n’a rien vu de tel dans les champs de Manvet. Les lumières, la musique, les délicieuses odeurs de nourriture qui flottaient dans l’air autour de lui, tout est absolument éblouissant! Il lui tarde d’être demain déjà, pour qu’il puisse relater ses aventures festivalières à tous ses fidèles auditeurs de la journée.

Une fois le discours du PDG de Mirai Inc. terminé, Akatsuki se met à déambuler entre les stands, trop heureux pour avoir un itinéraire précis. Tout d’abord, il s’arrête à un kiosque de sucrerie pour s’acheter une gigantesque barbe à papa bleu et verte, tourbillonnant comme une tornade sous-marine. C’est lorsqu’il s’apprête à en prendre la première bouchée qu’on lui rentre dedans, le précipitant au sol.

-REGARDE OU JE VAIS, CONNARD.

Ehh ? Visiblement, il a servi à amortir la chute d’un jeune homme plus grand que lui, qui n’est pas très heureux de la tournure des évènements. Confus, Akatsuki se relève pour constater qu’il a brutalement écrasé au sol sa splendide barbe à papa. Il lui lance un regard un peu attristé, puis sourit en voyant que l’autre le regarde toujours, espérant détendre l’atmosphère.

- Haha, c’est pas grave. Je me disais bien justement qu’elle était trop belle pour que je la mange!
avatar
Soo Lin Yao

Messages : 41
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Philibert le Ven 5 Aoû - 5:14

Le brun s’étira en bâillant dans ce lit qu’il considère encore comme nouveau, n’ayant aucun souvenir de ses rêves, mais les cheveux en bataille cependant et le regard mou.
Il traîna la patte jusque la cuisine pour y voir Soo, sa patronne et nouvelle colocataire. Elle était autour de la table, semblait heureuse et dépenser assez d’énergie pour eux deux, alors il lui fit un simple salut de la main au moment où elle prit la parole :

- Bonjour Phili, j’ai fait du café.

Du café ? Ce n’était pas ce que le feignant préférait, mais comme à son habitude depuis deux semaines, il alla se servir une tasse. Après tout, le café étant déjà prêt il n’avait pas besoin de faire d’effort.
Puis toujours en traînant la patte, vêtue d’un seul short de sport noir qui lui servait de pyjama, il s’installa de l’autre côté de la table, il regarda Soo tournait autour de ses photos, il en prit une au hasard, la décala de quelques centimètres sur le côté sans perdre la jeune femme du regard, aucune réaction ? Super ! Le brun n’avait pas gaffé. Il posa alors sa tasse dans l’espace vide qu’il venait de créer  au milieu des photos atroces.

- Un tueur en série ! Rien pendant deux semaines et maintenant un tueur en série ! Mes préférés ! Ils trouvent toujours un moyen de se montrer fascinants. Celui-ci est brillant… Excessivement brillant, mais ce soir nous allons le coincer.

Le brun émit un léger soupir en passant sa main dans les cheveux pour écarter quelques mèches de son champ de vision, en théorie ce soupir aurait dû exprimer son mécontentement face à l’attitude anormale de sa patronne, mais ses paroles vinrent contredire cette théorie, Phili était anormal aussi :

- Les tueurs en série… Dans les films ce ne sont pas ceux qui cherchent tout le temps à s’enfuir ? Donc on va devoir courir ?…

Rien que d’y penser, il leva la tête vers le plafond, tout ce qu’il avait prévu pour la journée était de se poser sur un banc, et à la place il devra courir.
Soudainement, Soo le tira  de cette réflexion en lui mettant sous le nez des photos de cadavres, d’armes plein de sang, et indices divers que l’on retrouve pour un meurtre.
Phili se dit alors qu’il allait prendre un peu de confiture et du pain, puis sa patronne s’exclama :

- Il va frapper au festival, enfin, il va essayer, mais nous allons le griller avant. L'évènement est commandité par Mirai Inc., ce qui veut dire qu'il y aura des caméras partout. Il va nous falloir une couverture impeccable.


Par contre, ceci pouvait semblait un détail, mais Philibert aimait énormément ce côté de sa patronne/coloc, elle pensait à tout. Depuis qu’il la connaissait il savait exactement ce qu’il devait faire et n’avait plus jamais connu ce sentiment de perdition horrible comme après la mort de son ancien employeur, et rien que pour ça il ne changera jamais de boss, même pour un salaire de rêve avoisinant celui des plus grosses fortunes de la cité.
Il eut une nouvelle fois la preuve de  l’efficacité de sa patronne lorsqu’il reçut un petit anneau doré de sa part, qu’elle dissimulait sur elle depuis le début :

- C'est ton alliance. Les gens la portent à l'annulaire gauche quand ils sont mariés. C'est ce que nous sommes ce soir. Je te laisse choisir notre nom. Nous venons d'emménager dans un quartier près de la frontière de Manvet, car c'est plus paisible et nous voulons fonder une famille. Des questions ? Oh, et ne porte pas de rouge.


Le brun la mit au doigt en question, en répétant à voix haute mais faiblement leur couverture pour être sûr de ne pas se tromper, le tout en levant légèrement ses yeux verts :

- Un couple marié, on veut des gosses… Euh des enfants, on n’habite pas dans les quartiers que je connais et pas de rouge, donc pas la cravate, ça devrait aller. Ah merde, je dois choisir le nom, euh…

Cette tâche devrait être facile, mais elle était plus ardu pour lui qui n’avait jamais eu de nom de famille et n’avait jamais fait attention à celui des autres… Finalement, il regarda sa patronne qui s’attachait les cheveux, cherchant un regard d’approbation, puis il proposa :

- Ichio ?

Il interpréta le petit sourire de Soo comme un oui, il termina alors sa tasse, reprit la première photo qu’il avait décalé et la remis à sa place, toujours pas de réaction ? Parfait.
Le feignant se leva alors, mit sa tasse dans l’évier et pris un bout de pain qu’il commença  à tartiner avec de la confiture sur le plan de travail. Derrière lui, sa nouvelle boss continuait de se dépenser en gesticulant devant les photos.
Une fois sa tartine prête, il se tourna, s’appuya le dos contre le rebord du même plan de travail pour voir Soo affirmer :

- Je me sens si... bien!

- Ca se voit patronne ! Dit Philibert, un léger sourire se dessinant sur le coin des lèvres. Par contre, vu que la mission c’est ce soir, on peut ne rien faire de la journée ? Ou à la limite, serais tu tenté par une partie de Poker ? Ca fait quelques temps que je n’ai pas joué…
avatar
Philibert

Messages : 52
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Tina le Ven 5 Aoû - 6:46

Une silhouette s'avança vers les lumières éclatantes du festival. Elle avançait avec nonchalance, refermant sa fidèle veste et remontant le col qui arrivait jusqu' à ses yeux.

Le discours de Mirai était très … banal … finalement. il parlait comme un politicien mais également un animateur de télévision, il se voulait proche de la foule mais assez loin pour être vu de tous. Un personnage fort intéressant.
Après quoi la jeune femme se mit a errer en observant les lieux et les gens autour d'elle. Les parents payant un tour de manège a leur enfant, les couples achetant des pommes d amours, des vieux admirant la joies de leur famille, des amis négociant des feux d artifices. Elle n'arrivait pas a voir l'angle enjoué et paisible du festival mais seulement le côté sombre du pouvoir d'achat, le matérialisme des humains et leur soif de divertissement pour oublier leur problème quotidien. Et également une occasion parfaite de mettre leur kimono dans la rue …
Les humains semblaient bien stupide sous ce point de vue …

La jeune femme fini par se poser en face d un manège bordé de lumière qui semblait venir d'un autre monde. Les enfants sur leur petit chevaux donnaient l'impression d'être au bord du paradis alors que ce n'était seulement qu'une plateforme tournante avec des montures qui montaient et descendaient a la vitesse d'une tortue.

Mais Tina n était pas la par hasard (ni pour critiquer à la base) elle cherchait le tueur en série pour le ramener à la mafia avant que la police ne l'arrête. Pour ne pas faire préjudice à Jonathan elle n avait pas le droit de l'abattre ni lui ni les policier aux alentours.

Tina tapota sur son téléphone sans faire attention à la fête qui s animait autour d elle, collectant plus d'informations sur son collègue pour le retrouver. Évidemment, si elle ne pouvait pas le résonner elle n'aurait peut être pas d'autre choix, même si elle perdrait des clients à cause de son indiscrétion elle préférerait toutefois restait en vie et le tuer avant que lui ne le fasse.

Après avoir envoyé son message, elle regarda le ciel dont les étoiles étaient peu visible à cause des miliers de lumières de la fête. Dommage.
Les gens autour d'elle semblaient si joyeux et heureux d'être là, avec leurs kimonos aux milles couleurs. Tina faisait tâche dans le décor mais elle réussissait néanmoins à ne pas attirer l'attention vers elle.

Toute cette foule la stressait et elle avait besoin d'une clope. La sombre demoiselle fouilla dans ses grandes poches et du se resoudre après quelques bruits de papier froissé et de clés s'entrechoquant. Pourquoi diable n'avait elle jamais de clope ?! A croire que le destin n'aimait pas la voir se déchirer les poumons.

Étrangement, Tina se sentait épier depuis un moment. Elle regarda un peu partout autour d'elle, peut être que c'était le tueur en serie qui la taquinait. Ce petit morveux savait sans nul doute que son patron enverrait quelqu'un pour lui faire arrêter ses conneries.
La jeune femme finit par tourner sur elle-même avant d'apercevoir au loin un jeune homme assit sur un blanc, ses long cheveux blond contrastant avec son kimono sombre.
Pour la première fois de la journée Tina sourit, mais un sourire sincère et joyeux comme à chaque fois elle rencontrait Nô. Elle alla à sa rencontre sans perdre son sourire.

"Depuis combien de temps tu me regardes comme ca sans venir me parler? M'eviterais-tu ?"
avatar
Tina

Messages : 71
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Nô Kotasu le Mar 9 Aoû - 22:39

~ Kou Yuudai ~

-REGARDE OU JE VAIS, CONNARD.

Le jeune homme sous lui semble choqué. Pas vraiment du genre à se battre avec lui ; étrangement, ça rassure Kou qui se fait toujours tabasser par la faute de sa grande gueule qu’il ne ferme jamais.

Un peu plus loin, au sol, une barbe-papa gît au sol. Le brun la regarde tristement. Le punk essayait de se convaincre que c’était parce qu’il était ivre, mais cette situation le met mal à l’aise : pourquoi se sent il malheureux pour ce petit crétin? D’une voix qu’il lui semblait beaucoup trop nasillarde, l’inconnu se fit entendre :

- Haha, c’est pas grave. Je me disais bien justement qu’elle était trop belle pour que je la mange!

… Ce mec n’avait vraiment pas de couille. Pourquoi n’essayait-il pas de se venger? IL VENAIT DE DÉTRUIRE SON DESSERT PUTAIN!

-Haha. Wow, t’es vraiment une merde.

Le Yuudai se releva, parce que les gens commençaient à les regarder étrangement. Il souleva celui qu’il pensait être son cadet par le col et le remit debout également. Le blond le dépassait d’au moins une tête et demie.

-Tpeux m’en coller une, tsais.

Allez gars, monte dans mon estime.

Vu son expression effrayée, Kou comprit qu’il n’allait pas s’en prendre une dans la tronche.

-Rahhhh… Viens jvais t’en acheter une autre, imbécile.

Il agrippa son nouveau compagnon par le poignet, le tirant à sa suite.


~ Nô Kotasu ~

Le blond sursauta lorsque la demoiselle le repéra. Il se sentait un peu honteux, mais la jeune femme lui sourit en s’approchant. Des lucioles quittèrent le sol lorsqu’elle s’arrêta, les entourant de jolis lumières.

-Depuis combien de temps tu me regardes comme ça sans venir me parler? M'éviterais-tu ?

Le Kotasu sourit, embarrassé : en réalité, ça faisait beaucoup trop longtemps qu’il l’observait. Tentant de reprendre son assurance habituelle, il répondit, suave :

-Je n’oserais jamais.

Il se leva pour être à sa hauteur. Elle ne semblait pas être ici pour apprécier les festivités. L'androgyne changea de sujet.

-Je ne m’attendais pas à te voir ici… Aimes-tu réellement ce genre d’évènements?

Il marqua une courte pause, devinant son désir de plutôt alors qu’il lui tendait une cigarette, et son briquet.

-… Ou venais-tu rejoindre quelqu’un?
avatar
Nô Kotasu

Messages : 26
Date d'inscription : 07/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matsuri Festival

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum