Entretien d'embauche (PV Nô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Akatsuki Shimizu le Jeu 14 Juil - 21:56

Akatsuki grimace. L’héroïne du manga qu’il est en train de lire vient de se faire battre par son ennemi, et elle gît sur le champ de bataille, inerte dans la poussière. Les sourcils froncés par la concentration, le jeune homme tourne frénétiquement les pages du volume, impatient de la voir se relever, triomphale grâce au pouvoir de l’amour et de l’amitié. Plusieurs pages de flashbacks défilent devant ses yeux alors qu’il avance sur le trottoir sans regarder devant lui. Pris par l’émotion, il fait un pas de trop et entre en collision avec une porte vitrée. L’impact le fait reculer, un peu sonné, et il se frotte le front en riant de lui-même.

L’édifice qui s’élève devant lui est assez imposant et semble tout droit sorti d’un film de guerre. Au-dessus de l’entrée, une enseigne indique « Radio Communautaire d’ASHEIMKAI », et Akatsuki se dit que cela ressemble davantage à un bunker de la guerre civile qu’à une station de radio. Avec un sourire, il ramasse son manga tombé sur le sol et s’engouffre à l’intérieur. Une réceptionniste le reçoit dans le hall.

- J’ai rendez-vous avec monsieur… Kotatsu, lui dit-il avec un effort pour se souvenir du nom de son futur (il l’espère!) supérieur.

- Kotasu, corrige la vieille dame d’une voix aigrie. C’est à quel sujet ?

Akatsuki sourit largement. Il répond avec fierté :

- Un entretien d’embauche !

La réceptionniste le jauge un instant par-dessus ses lunettes, comme sceptique, puis hoche la tête.

- C’est au troisième étage, la porte au bout du couloir.

Le petit brun se précipite dans l’ascenseur, excité comme un enfant. Seul dans la cabine, il en profite pour s’assurer que son apparence est soignée. Il range le manga et ses écouteurs dans son sac, pêle-mêle, orné de toutes sortes de macarons à l’effigie d’animes et de séries télévisées. Il lisse sa chemise à fines rayures noires et blanches, remonte les manches à la va-vite sur ses coudes et essaie d’arranger du mieux qu’il peut la cravate bleu électrique passée en vitesse le matin même. Il a eu beau regarder nombre de tutoriels sur internet sur comment bien la nouer, aucun d’eux ne s’est révélé assez clair.

Bah, ça lui donnerait l’air décontracté et dans le vent, c’est un plus, non ?

Les portes de l’ascenseur s’ouvrent alors et Akatsuki sent la nervosité venir se loger dans sa gorge. Un peu timidement (plus qu’il ne l’aurait voulu), il cogne contre la porte indiquée par la réceptionniste.

- Monsi…


Il se racle la gorge pour s’éclaircir la voix. Aller mon vieux, tu peux le faire, ça va être du gateau, tu n’as qu’à lui montrer que personne d’autre au monde ne désire ce job plus que toi.

- Monsieur Kotasu ?! s’enquit-il sur un ton qui, à son grand dam, sonne plus agressif que joyeux.

Un homme d’aspect féminin et distingué vient lui ouvrir. Les premières choses qu’Akatsuki remarque sont ses longs cheveux d’un blond immaculé et son regard énigmatique. Déterminé, il s’accroche au visage son sourire le plus resplendissant et tend la main devant lui, espérant qu’elle ne soit pas trop moite.

- Je suis Akatsuki Shimizu et je vous veux vraiment comme patron, enchanté !

Oh, bon sang, quel idiot.

avatar
Akatsuki Shimizu

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Nô Kotasu le Ven 15 Juil - 22:11

Nô Kotasu était seul dans le noir, avec pour seul compagnie des auditeurs silencieux. Ses paupières étaient closes et il fumait une énième cigarette. Il fallait rester éveillé. La chanson qu'il avait mise pour faire passer le temps tirait à sa fin.

... Il était tellement fatigué...

Travaillant depuis maintenant quelques temps de jour ET de nuit, le blond ne savait plus ou donné de la tête. Le public n'était pas du tout le même et il devait sans cesse faire attention à ce qu'il disait. C'était d'un ennui... Il activa son micro.

-Quelle belle journée nous avons aujourd'hui. La soirée sera parfaite pour aller voir les feux d'artifices avec votre douce moitié ou vos enfants!

Tssk... Il ne pouvait pas du tout raconter d'anecdote amusante. Il soupira, avant d'appuyer sur le bouton ''play''. Le public de jour semblait aimer d'avantage la musique aux histoires d'horreurs. L'androgyne avait pourtant tellement de chose à raconter! Il avait rencontrer une jeune femme, dernièrement... Pourquoi ça ne les intéressait pas? Chaque détails de sa personne étaient ancré dans sa mémoire...

Il se leva et se dirigea sans problème, dans l'obscurité, jusqu'à une machine à expresso placé la pour lui. Bon sang... Pourquoi tout les animateurs de jours le quittaient toujours? Serte, c'était, à chaque fois, car ils mourraient dans des circonstances atroces, mais quand même...

D’ailleurs, c'était très difficile de trouver des remplaçants car les gens d'Asheimkai disaient que c'était due à une malédiction... Malédiction d'imbéciles, oui! Ce n'était pas si difficile, rester en vie, hmph.

On toqua à la porte, mais le blond n'entendit rien. Il sursauta lorsqu'on l’appela assez violemment :

-Monsieur Kotasu?!


L'androgyne se retourna lentement vers la porte ; qui osait venir le dérangé? Il dut réfléchir un moment (ses capacités intellectuelles affaiblis  par la fatigue) avant de se rappeler qu'il avait un en entrevue aujourd'hui. Huh... Les gens allaient devoir continuer à écouter leurs précieuses musique, fufufu...

Nô jeta un rapide coup d’œil dans la glace, afin d'être certain d'avoir l'air présentable. Vêtu d'une longue tunique noire et de pantalon en cuire de la même couleur, son habit était très décontracté. Subtilement maquillé (principalement pour ne pas avoir l'air décédé) son regard était mis en valeur par des couleurs sombre. Il s'offrit un sourire charmant. Quel beauté!

Il alluma la lumière et alla ouvrir pour tomber sur un jeune homme... Coloré. Il avait l'air un peu trop extatique à son goût. Le Kotasu haussa un sourcil et le considéra quelques secondes. Il serra sa main (étrangement moite...) rapidement, avant que son cadet s'excite complètement seul :

- Je suis Akatsuki Shimizu et je vous veux vraiment comme patron, enchanté !


Huh... Le blond força un sourire mal à l'aise (sa patiente était mise à l'épreuve) avant de répondre, sa voix suave même malgré la situation étrange :

-. . . Bien sûr. Akatsuki. Il ne s'en serait jamais souvenu... Tu peux me suivre.

Il n'allait tout de même pas vouvoyé le môme. Il retourna s'asseoir dans sa large chaise aux allures de trône d'un roi serpent, ou quelque chose d'étrange du genre. Nô croisa ses longues jambes et alluma une nouvelle cigarette.

-Tu as de l'expérience dans le milieu?

Il n'avait pas prit le temps de regarder son C.V, ils en recevaient si peu, ils acceptaient tout les candidats. De l'autre côté de la porte, son patron lui fit signe de reprendre le micro. L'androgyne laissa la fumée s'échappée lentement d'entre ses lèvres roses et tendit une feuille à son jeune homme, lui ordonnant avec qu'il n'ai eu le temps de répondre :

-Voilà ce que je dois raconter. Fait le.

Il était peut être un peu dur... Il était surtout très fatigué et n'avait pas envie de travailler. En voyant la panique dans le visage du jeune homme, il ajouta avec son habituel sourire mielleux :

-Allons... Ça ira forcément bien, non? Puisque tu me désire autant en tant que patron...
avatar
Nô Kotasu

Messages : 26
Date d'inscription : 07/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Akatsuki Shimizu le Jeu 21 Juil - 17:37

Akatsuki n’a jamais eu une si grosse envie de se frapper la tête contre le mur.

- … Bien sûr. Akatsuki. Tu peux me suivre.

Il fait tout ce qui est en son pouvoir pour conserver un sourire inébranlable en suivant le blond à l’intérieur du studio. Son embarras est vite oublié alors qu’il découvre ce nouveau lieu. Un véritable STUDIO D’ENREGISTREMENT. Il attend ce jour depuis au moins dix ans, alors qu’il souhaitait encore dur comme fer diriger un jour son propre groupe rock.

- Tu as de l’expérience dans le milieu ?

Nô l’invite à s’asseoir près de lui, et Akatsuki à l’impression d’être parcouru d’une décharge électrique tant le fait d’être installé devant un micro le rend fébrile. Que font-ils ici ? Le blond va-t-il lui demander de l’écouter pour prendre exemple sur lui ? Ce serait comme un genre de formation, non ? Alors qu’il s’apprête à répondre à la question (qu’il a longtemps répété, la veille, avant de se mettre au lit), il se fait couper par son futur patron :

- Voilà ce que je dois raconter, lui dit-il en lui tendant une feuille. Fais-le.

Haha. Prendre le micro ? Haha… QUOI ??!? Une expression de pure peur s’empare du visage d’Akatsuki. Il regarde le micro, puis Nô, puis le micro de nouveau, lui laissant volontairement le temps de se rendre compte de sa demande, et du même coup, forcément, de son horrible méprise. Il allait le regarder, se frapper le front de la paume de sa main et dire « Ah! Que dis-je ? Ma langue a dû fourcher ! Parlez-moi de votre passion pour la musique… »

Mais il n’en est rien. Nô ne le corrige pas et semble commencer à s’impatienter. Akatsuki déglutit difficilement, regrettant de tout cœur que la date ne soit pas le premier avril, puis referme sa main sur le micro.

Ok, montre lui que tu as ça dans le sang !

- Alors, euh, bonjour !! Comme prévu, ce weekend se tiendra le festival d’été annuel d’Asheimkai. Un gigantesque lancement de feux d’artifices aura lieu ce samedi, sur la plage, à 23 heures.

Prenant un peu d’assurance, il tente de croiser le regard du blond en quête d’une approbation silencieuse, mais ce dernier ne semble pas vraiment écouter ce qu’il fait. Le brun poursuit, se permettant même au passage quelques fantaisies de son cru :

- Drapez-vous de vos étoffes les plus colorées et venez en grand nombre ! C’est l’occasion parfaite pour impressionner un rendez-vous galant, haha ! De plus, pour s’y rendre, vous passerez devant une charmante sandwicherie que je recommande chaudement ! J’y suis allé ce matin, c’était délicieux et les deux propriétaires sont un couple adorable! Hahaha!

Le texte s’arrête là (enfin, juste avant la pub pour la sandwicherie, évidemment).

- Mon nom est Akatsuki et j’espère vraiment pouvoir vous parler à nouveau ! Je vous remets maintenant entre les mains de Nô Kota…

La communication est interrompue. Dans son élan d’enthousiasme pour remettre le micro à sa place, le brun a raflé sans le vouloir la tasse de café posé là par son supérieur, laquelle s’est renversée sur la console de son, activant une alarme stridente, particulièrement désagréable.

- Oh ! Désolé !

Il cherche nerveusement comment arrêter ce long tintement aigu et appuie sur un bouton au hasard. Une chanson pop rose bonbon se met alors à jouer., à plein volume, sans toutefois que l’alarme ne s’arrête, résultant en un joli chaos auditif à travers tout le studio.

- Je suis vraiment désolé ! crie Akatsuki pour être sûr de se faire entendre par-dessus cette cacophonie.

Le micro est-il au moins coupé ?

avatar
Akatsuki Shimizu

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Nô Kotasu le Jeu 25 Aoû - 16:43

-Allons... Ça ira forcément bien, non? Puisque tu me désire autant en tant que patron...

Le brun était figé sur place. Son embauche était assurée s'il arrivait au moins à parler au micro. L'androgyne se foutait royalement de si il était bon ou pas : Il voulait juste dormir.Il fit mine de l'écouter lorsqu'il s'excitait seul, au micro. Au moins, il semblait heureux de le faire... C'était un bon point. Peut-être qu'il ne serait pas si mal? Il ne remarqua même pas la publicité pour un restaurant local tant son esprit était dans la brume.

- Mon nom est Akatsuki et j’espère vraiment pouvoir vous parler à nouveau ! Je vous remets maintenant entre les mains de Nô Kota…

L'horrible dégât causé par Akatsuki le réveilla rapidement, et de façon brutale. Comment pouvait-on être aussi stupide et maladroit?

Ahhh ~

- Oh ! Désolé !


Sa voix nasillarde se mêlait bien avec le bruit désagréable de l'alarme. Le blond songeait faire une liste des bruits qu'il aimait le moins. Le Shimizu était déjà premier sur ladite liste.

Sans poser de question, il appuya sur différents boutons, alors que le blond ne bougeait toujours pas. Une chanson de Lucy, vrai star à Asheimkai, débuta. L'androgyne haussa un sourcil alors que le brun s'exclamait :

- Je suis vraiment désolé !

Nô se redressa et coupa le micro. Il soupira.

-Tente de ne pas rendre nos auditeurs sourds. La quote d'écoute risque de descendre, si tu n'en fait qu'à ta tête.

Il jeta un rapide coup d’œil à ses collègues, de l'autre côté de la porte. Ils lui firent signe que ce n'était pas très grave. Le Kotasu s'alluma une cigarette alors qu'une femme de ménage venait nettoyé les dégâts mineurs.  

-Nous aimons ton ambition Akatsuki. Mais si tu travail à la radio, il est important d'avoir le contrôle de tes sentiments. Nous sommes des acteurs, et tes émotions ne peuvent pas s'entendre dans la voix de ton personnage ; Le Kotasu qui parle à la radio et celui en dehors du travail ne sont pas du tout la même personne.

Son ton était fatigué. La chanson de Lucy était terminé. Plus dynamique, il ouvrit le micro de nouveau et s'excusa pour le petit brun :

-Nous sommes vraiment désolé, mes très chers auditeurs... Il semblerait que nous ayons un petit problème... Technique, fufu... Nous allons être très bientôt de retour pour prendre vos appel.

Il éteint le micro, puis parti la musique, dans cet ordre.

-Crois tu arrivé à faire ça?


Nô se leva et alla se chercher un autre café. Il posa la tasse plus loin de son cadet, cette fois.

-Nous allons te tester pour quelques jours mais...

Il se pencha vers l'avant, ancrant son regard violet et indéchiffrable dans celui du Shimizu.

-Je n'accepterais plus ce genre d'accident dans MON studio, nous sommes daccord?
avatar
Nô Kotasu

Messages : 26
Date d'inscription : 07/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Akatsuki Shimizu le Sam 17 Déc - 23:00

- Je suis vraiment désolé !!

L’agacement du présentateur est manifeste. Devant son visage déformé par le mépris, Akatsuki voit son rêve tomber en miettes. Seigneur, jamais il ne sera engagé après ça. Comment peut-il être à ce point maladroit ? Il se confond en excuses (presque inaudibles en raison de cette insupportable alarme) et lance de temps à autre des regards effarés vers l’autre côté de la porte, où se trouvent les membres de la direction de la station de radio.

-Tente de ne pas rendre nos auditeurs sourds. La cote d'écoute risque de descendre, si tu n'en fait qu'à ta tête.

Akatsuki ne peut s’empêcher de rougir et baisse les yeux pour que son potentiel-futur-supérieur ne remarque pas son embarras. Quoique, au stade où il en est rendu, espérer se faire engager tient pratiquement du miracle…

- Nous aimons ton ambition Akatsuki. Mais si tu travail à la radio, il est important d'avoir le contrôle de tes sentiments. Nous sommes des acteurs, et tes émotions ne peuvent pas s'entendre dans la voix de ton personnage ; Le Kotasu qui parle à la radio et celui en dehors du travail ne sont pas du tout la même personne.

Une employée entre alors dans le studio afin de nettoyer les dégâts et le brun la remercie un peu trop fort, histoire d’évacuer la pression. Son ainé s’allume une cigarette et Akatsuki s’étonne qu’il soit permis de fumer dans un espace aussi exigu.

-Nous sommes vraiment désolé, mes très chers auditeurs... Il semblerait que nous ayons un petit problème... Technique, fufu... Nous allons être très bientôt de retour pour prendre vos appels.

Wow. Quel professionnalisme. Akatsuki a presque des étoiles au fond des yeux alors qu’il regarde reprendre le total contrôle de la situation infernale qu’il a créée. Il éteint ensuite le micro une deuxième fois puis se tourne vers son « apprenti ».

- Crois-tu arriver à faire ça? Nous allons te tester pour quelques jours mais... Je n'accepterais plus ce genre d'accident dans MON studio, nous sommes d’accord?

Il est pris d'une forte envie de le serrer dans ses bras, mais l'expression menaçante que Nō arbore en se penchant vers lui le stoppe dans son élan. Comment cet homme peut-il être à ce point intimidant tout en ayant un corps aussi peu massif ?

- PROMIS PATRON!

Il se redresse avec une énergie presque militaire, puis se ravise avec un sourire gêné:

- Je peux vous appeler comme ça, maintenant, pas vrai?

La musique caractéristique de la fin de l'émission retentit alors. Le présentateur met une playlist énergique en continu et Akatsuki sort du studio, où un membre de la direction lui fait signer un contrat probatoire.

- Je te conseille de te tenir tranquille, lui dit froidement l'homme qui devait être le directeur de la station. Toutes celles et ceux qui ont eu des... frictions avec Kotasu ont fini par perdre la tête.

Hahaha! Quel humour pour un homme si froid. Akatsuki rigole et accepte avec joie sa poignée de main, ne se doutant pas du tout qu'il parlait au sens littéral.

- N'ayez crainte Monsieur! Je suis d'avis que nous allons devenir de très bons amis. J'ai déjà l'impression de le connaitre depuis toujours!

L'homme émet un claquement de langue agacé, puis retourne avec le contrat dans les bureaux de l'administration. À travers la vitre, le petit brun salue Nô d'un signe de la main avant de disparaitre dans l'ascenseur, une impression d'indicible bonheur planant entre ses oreilles. Pour ce qui est de commencer une nouvelle vie, il est sur le bon chemin!

Une fois sur le pas de la porte, il remarque que le soleil est déjà en train d'amorcer sa lente descente vers l'horizon. Est-il demeuré si longtemps dans le studio ? Alors qu'il sort et sent le vent froid d'automne s'engouffrer dans ses mèches folles, les paroles du directeur lui remontent à l'esprit. Perdre la tête, dans une ville aussi stimulante et colorée qu'Asheimkai ? Quelle idée!
avatar
Akatsuki Shimizu

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche (PV Nô)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum