Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Tina le Dim 10 Avr - 6:38

La fumée qui planait au-dessus de la demoiselle ne ressemblait pas du tout à celle d’abondante et polluante de la ville d’Asheimkai, simplement à celle de son mégot de cigarette qui ne polluait que son espace vitale.

« Tu as besoin de quels jours de vacances mais ne t’inquiète pas, le boulot arrivera en temps voulus. » avait dit son Bosse. Mais franchement, quelle idée de l’envoyer en pleine campagne, paumée, avec un petit chalet bien trop mignon et calme pour elle. Mais malgré tout c’est vrai qu’elle avait besoin de calme en ce moment, se faire oublier de ses ennemis, se remettre les idées et les sentiments en place. De plus, elle adorait la nature, les animaux plus que les humains, les plantes plus que les buildings, elle n’avait pas à se plaindre ! Seulement elle se sentait bien trop loin de … bien trop loin.

Et puis peut-être qu’elle aurait une mission quelque part dans les environs, aller savoir ce qu’il y avait dans la tête de son drôle de Bosse à qui elle ne savait plus si elle devait avoir confiance ou non.

Tina retira mon mégot de sa bouche et l’écrasa contre une pierre à coté d’elle avant de mettre le détritus dans une boîte de sa poche qu’elle jetterait plus tard pour garder l’endroit intact. Pour une fois qu’elle était entourée de flores pures, il ne fallait pas gâcher cette beauté faite par Mère Nature.
La brune sortit son pendentif de l’intérieur de son haut et commença à jouer avec en regardant le petit lagon en face d’elle, assise sur l’herbe. Les poisons dansaient entre eux alors que le soleil frappait l’eau, créant un reflet aussi brillant que des diamants, c’était si beau. Tina porta ses genoux à sa poitrine en fixant la danse aquatique qu’offraient ces animaux marins. Peut-être qu’elle devrait fuir et repartir de zéro, non ? Mais la solitude, même si elle n’avait que très très peu de liens, n’était pas une option.

Soudain, la demoiselle entendit des pas derrière elle venir dans sa direction. Elle commença à tendre sa main vers son revolver posé à coté de la pierre, mais se dit que si ce n’était que le commerçant elle aurait quand même besoin de lui pour les jours à venir …
Elle finit par se retourner mais la dune sur laquelle elle était assise l’empêchait de voir l’arrivant(e). Dans un endroit pareil soit c’était un passant, soit ce nouveau job, soit … un animal quelconque.
Tenant fermement son arme, caché par la pierre, elle demanda fort :

« Qui est là ? »


Dernière édition par Tina le Mar 30 Aoû - 10:34, édité 1 fois
avatar
Tina

Messages : 80
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Jonathan H. Mirai le Mar 2 Aoû - 16:43

Jonathan regarde, à travers les vitres teintées de la limousine, les bâtiments de la ville devenir de plus en plus rares à mesure qu’il s’enfonce dans la campagne. Le soleil passant au travers des feuilles vertes et brillantes crée de jolies taches de lumière à la surface des objets. C’est une journée admirable ; Nathan se sent serein et très paisible.

Au programme aujourd’hui : visite d’un orphelinat, don d’argent, de cadeaux pour ces enfants dont personne ne veut, poignées de main, sourires, photos, rien de bien différent des habitudes. De coutume, ces journées lui sont ennuyeuses, mais aujourd’hui, ce programme lui semble absolument parfait. Il a l’envie et le besoin de se reposer.

Une sonnerie le tire alors de son demi-sommeil. Il vient de recevoir un texto.

« C’est la fille dont je t’ai parlé. Elle est tout près. »

Il reçoit ensuite la photo d’une jeune femme, un peu plus jeune que lui peut-être, avec une courte chevelure noire et des lèvres rouges comme des pétales de rose sauvage. Nathan répond au texto :

« Position exacte ? »

Il reçoit peu de temps après une adresse. En souriant, il range son téléphone alors que sa voiture s’engage dans le parking de l’orphelinat. Juste avant de sortir sous les flashs des objectifs, il montre l’adresse à son chauffeur et lui demande gentiment :

- Peux-tu aller cueillir cette fleur pour moi ? En cas de réticence, invite-là donc à prendre le thé.

***

Un employé cogne, puis entre dans la suite de Jonathan avec un chariot à thé. Rentré tôt à son hôtel, le jeune homme est installé dans un fauteuil près de la fenêtre, le visage toujours baigné par l’agréable lumière de fin d’après-midi.

- Mademoiselle Tina, monsieur, annonce le domestique.

Le blond ouvre les yeux et rencontre le regard de la jeune femme.

- Bonjour, la salue-t-il avec un sourire paisible.

Il lui indique le fauteuil en face de lui et se met à servir lui-même les deux tasses de thé. Une odeur florale et relaxante se dégage de la vapeur.

- C’est un réel bonheur de faire enfin votre connaissance. Je suis Jonathan Mirai.

Il prend coutume de se présenter, pour la politesse, mais chaque fois cela l’agace un peu plus. Il rêve du jour où il sera si connu que personne à la surface de ce continent ne pourra ignorer son nom, qu’où qu’il aille, il soit accueilli comme une sorte d’entité, d’être mythique dont personne ne pourrait douter de l’existence écrasante.

Avant de poursuivre, il prend quelques instants pour se permettre d’examiner plus attentivement son invitée. Ainsi dans la lumière rurale, les particules de poussières flottent autour de sa silhouette comme de la poudre de fée. Nathan ne peut s’empêcher de la trouver remarquablement belle.

Se rendant compte qu’il est en train de la dévisager, il détourne le regard, rit de sa propre maladresse et avale une gorgée de thé brûlant.

- Veuillez me pardonner, il y a des semaines que je vous cherche avec pour seuls indices quelques captures d’écrans de caméras de surveillance. Comprenez que, de vous voir ainsi animée de vie me laisse difficilement de glace.

Il soupire, défait le nœud de sa cravate et quelques boutons de sa chemise pour mieux respirer. Quel après-midi humide.

- Rassurez-vous, votre apparence n’est pas la raison de mon invitation. Je vous ai convoquée pour parler affaires, si toutefois, bien-sûr, les miennes vous intéressent.
avatar
Jonathan H. Mirai

Messages : 16
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Tina le Mer 3 Aoû - 15:49

« Qui est là ? »

Un homme se présenta à la jeune femme, il était habillé comme un garde du corps. Tina se releva vivement, trainant sa longue veste le long de l'herbe verdoyante.

-Mademoiselle on m'envoie vous chercher, mon maître aimerez vous rencontrer.

Tina fronça les sourcils. Un piège ? Peut-être. Elle sortit alors son pistolet et le pointa sur son interlocuteur. Tina s'avança lentement vers l'homme en costard, le regardant droit dans les yeux. Elle retira la sécurité de son arme pour dire que ce n'était pas de la rigolade.

-Et qui est donc ton maître ?

-Monsieur Mirai Jonathan, mademoiselle.

A ce nom, Tina eut un étonnement. Que lui voulait l'une des plus grosses fortunes d'Asheimkai ? (Si ce n'est la plus grosse) Elle retira alors son chargeur pour remettre la sécurité et ranger son arme derrière son dos.

-Il vous invite à prendre le thé.

-Eh bien, il a l'air fort charmant, dit elle avec le sourire.

Alors le chauffeur la conduisit dans un hôtel très spacieux où tout le monde était trop bien habillé à son gouts. Ils étaient tous si serrés dans leur chemise sur mesure et leurs chaussures cirés à en être plus blanc que noir. Elle connaissait bien ce monde là, elle travaillait pour ce monde là, elle tuait pour que ces gros riches, déjà bien riche, deviennent encore plus riche.

Lorsqu'elle arriva devant une grande porte on la fit attendre pour qu'elle soit présentée. Ce ne fut pas long et la demoiselle se demandait bien se que lui voulait cet homme. En entrant elle aperçut tout de suite le jeune homme et s'arrêta, attendant qu'on referme la porte derrière elle.

- Bonjour.

Mirai lui montra un fauteuil pour prendre place à ses cotés. Le jeune femme regarda l'assise sans bouger et continua à percer son hôte de ses grands yeux verts. Lui aussi semblait la regarder intensément.

- C’est un réel bonheur de faire enfin votre connaissance. Je suis Jonathan Mirai.

Jonathan céda le premier en riant de cet échange visuel, surement gêné. Ce qui donna un léger sourire à Tina qui se rapprocha du fauteuil sans toutefois s'asseoir.

- Veuillez me pardonner, il y a des semaines que je vous cherche avec pour seuls indices quelques captures d’écrans de caméras de surveillance. Comprenez que, de vous voir ainsi animée de vie me laisse difficilement de glace.

Tina eut un sourire plus prononcer. C'était plutôt mignon de sa part. Elle fit le tour du fauteuil pour si asseoir, les jambes croisées alors que le milliardaire se mettait plus à l'aise.

- Rassurez-vous, votre apparence n’est pas la raison de mon invitation. Je vous ai convoquée pour parler affaires, si toutefois, bien-sûr, les miennes vous intéressent.

Tina offrit à Jonathan un sourire enjôleur sur le coté de son visage, sans toutefois n'avoir encore prononcer un mot. Elle regarda lentement le jeune homme de haut en bas avant de fixer à nouveau ses yeux.
Il était plutôt mignon, un visage amical, une jolie chevelure dorée, des traits de visage intéressant.
Qui pourrait croire que cette gueule d'ange avait fait assassiner son propre père ? Si elle avait été disponible ce jour là elle l'aurait sans doute fait vu la somme astronomique qui fut donné au tueur.
Toujours en fixant son interlocuteur avec intensité, la demoiselle parla enfin :

-Je ne suis physiquement pas à votre goût ?

Dit-elle pour la remarque de tantôt. Et certainement pour rendre son hôte un peu confus. La gêne le rendait mignon et donnait à Tina l'impression d'avoir le dessus (c'est important!). Après quoi elle se mit plus à l'aise en retirant sa longue et sombre veste, laissant son buste à découvert et ses fins bras s'accouder à sa cuisse, continuant de fixer les yeux de son potentiel client, sans aucune gêne.

-Votre offre éveille en moi un intérêt. Cependant j'aimerais en savoir d'avantage avant d'accepter.
avatar
Tina

Messages : 80
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Jonathan H. Mirai le Jeu 11 Aoû - 22:41

- Rassurez-vous, votre apparence n’est pas la raison de mon invitation. Je vous ai convoquée pour parler affaires, si toutefois, bien-sûr, les miennes vous intéressent.

Nathan observe attentivement la réaction de la jeune femme. Elle semble attentive, ce qui est bon signe.

- Je ne suis physiquement pas à votre goût ?

Jonathan rit. La jeune femme se découvre davantage, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Il se surprend même à imaginer la douceur que lui procurerait sa peau blanche en frissonnant sous ses attentions, voyant déjà la chair de poule escalader ses avant-bras ; une réaction qu’il adore provoquer.

- Votre offre éveille en moi un intérêt, dit-elle. Cependant j'aimerais en savoir d'avantage avant d'accepter.

- J'aurais un poste à vous proposer dans mon entreprise. Rien de formel, quelque chose qui, je crois, pourrait être dans vos cordes. On m'a beaucoup vanté vos talents, vous savez.

Parmi l'élite de la ville, les informations sur les meilleurs tueurs à gages valent cher. Le blond mène des recherches depuis longtemps déjà dans le but de dénicher cette petite perle rare.

- Avez-vous déjà entendu parler de la repossession ? C'est une nouvelle loi que je travaille à faire passer, présentement. Comme vous le savez surement, Mirai Inc. a commencé, il y a environ 15 ans, à fabriquer et à vendre des organes de remplacement, sortes de prothèses synthétiques et électroniques, visant à pallier à certaines déficiences biologiques.

Il s'interrompt pour prendre une autre gorgée de thé, la mine plus grave, anticipant la suite de son discours.

- Cette invention a pu sauver de nombreuses vies, c’est l’une des grande fiertés de la famille Mirai. L’entreprise offre même des contrats permettant aux gens moins nantis de payer à crédit leurs nouveaux organes, dans un concept de « soyez sauvé aujourd’hui, payez plus tard ». Tristement, certains profitent de cette générosité et n’honorent jamais leur contrat… La repossession est une méthode comme une autre de punir les voleurs, me suivez-vous ? Tu me vole un cœur et je reviens le chercher.

Il laisse son regard se perdre dans l’étendue du jardin derrière la fenêtre. Les fleurs et les arbres à fruits sont tous très bien entretenus, malgré la sauvagerie de la nature environnante. Il fixe alors un grand rosier blanc, massif et imposant, qui entoure la grille d’entrée et grimpe sur la façade de brique comme le ferait un intrus nocturne.

- Magnifique, n’est-ce pas ? s’enquit-il en voyant que Tina regarde la même chose que lui. Mais, je suis davantage du type reine de cœur.

Il se tourne vers elle et lui sourit sans malice.

- Je préfère mes roses peintes en rouge.

avatar
Jonathan H. Mirai

Messages : 16
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Tina le Ven 12 Aoû - 8:49

Cependant j'aimerais en savoir d'avantage avant d'accepter.

- J'aurais un poste à vous proposer dans mon entreprise. Rien de formel, quelque chose qui, je crois, pourrait être dans vos cordes. On m'a beaucoup vanté vos talents, vous savez.

Tina sourit en se disant que cet homme devait avoir le bras bien long. Très peu de monde pouvait la retrouver, même son boss avait du mal à la contacter quand elle ne voulait pas travailler, surtout en ce moment ou elle désire être seule.

- Avez-vous déjà entendu parler de la repossession ? C'est une nouvelle loi que je travaille à faire passer, présentement. Comme vous le savez sûrement, Mirai Inc. a commencé, il y a environ 15 ans, à fabriquer et à vendre des organes de remplacement, sortes de prothèses synthétiques et électroniques, visant à pallier à certaines déficiences biologiques.

Tina écouta avec attention, se doutant du reste.

- Cette invention a pu sauver de nombreuses vies, c’est l’une des grande fiertés de la famille Mirai. L’entreprise offre même des contrats permettant aux gens moins nantis de payer à crédit leurs nouveaux organes, dans un concept de « soyez sauvé aujourd’hui, payez plus tard ». Tristement, certains profitent de cette générosité et n’honorent jamais leur contrat… La repossession est une méthode comme une autre de punir les voleurs, me suivez-vous ? Tu me vole un cœur et je reviens le chercher.

Œil pour œil, dent pour dent. Tina aimait bien se concept, seulement, si on lui prenait un œil, elle prendrait au centuple se qu'on lui doit.
Il fallait mieux ne rien lui devoir.
Jonathan se mit a regarder son jardin. Un magnifique jardin ruisselant de lumière. La nature était tellement belle avec ses couleurs, cette élégante façon de grandir, ces odeurs propres à chaque plante. Oui la nature était parfaite contrairement aux humains.

- Magnifique, n’est-ce pas ? Mais, je suis davantage du type reine de cœur … Je préfère mes roses peintes en rouge.

Tina sourit sans émotion avant de se lever et se mettre devant la fenêtre, tant quelle pouvait presque voir son reflet à travers cette vitre d'une extrême propreté.

-Je vous comprend parfaitement. Il n'y a décemment quasi aucune autre fleur qui n'arrive a la cheville d'une rose rouge. Elle insuffle toute les émotions aussi bien négatives que positives.

La belle se retourna vers Jonathan et alla derrière lui. S'accoudit au sommet du dossier du fauteuil de son hôte.

-Je comprend votre demande monsieur Mirai. Mais je ne travaillerais avec vous que sous certaine condition, vous vous en doutez.

Elle s'arrêta de parler un instant pour faire le tour de la pièce, analysant l'architecture de l'établissement.

-Rassurez vous, ce n'est rien de bien compliqué, je l'impose à tout mes clients … en premier lieu, je travaille seule, n'essayez pas de me mettre un de vos colosses sur le dos ça me gênerait plus que autre chose. En deuxième lieu, je ne signe aucun contrat. Pas de papier pas de preuve il faudra que vous ayez confiance en moi. Et dernièrement …

Tina revint sur le jeune homme et lui murmura dans l'oreille :

-Ne cherchez pas à me contacter.

Elle se redressa en lui adressant un sourire bien sombre, le regardant de haut. Non pas qu'elle voulait s'imposer ou paraitre hautaine mais ainsi il semblait tout a fait a son écoute et son sang bouillait rien que le fait d'imaginer les petites tortures quelle pourrait faire à ses petites victimes.

-Ca ne servirait à rien, dit elle en retournant s'asseoir, prenant sa tasse. Chercher une ombre la nuit relève de l'impossible. Je vous contacterai une fois le travaille finit et si mes services vous plaises nous discuterons de nouveau. Mon prix sera le votre. Qu'en pensez vous monsieur Mirai ?
avatar
Tina

Messages : 80
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Jonathan H. Mirai le Ven 2 Sep - 23:21


- Je préfère mes roses peintes en rouge.

Il ne peut s’empêcher, à ces mots, d’imaginer la jolie tueuse tachée du sang de ses ennemis ou victimes. Il sourit face à sa réponse. Voilà une meurtrière à l’esprit spécialement poétique. Elle semble ouverte à sa proposition, cd qui ravit le jeune PDG, par contre, elle mentionne des, hum, conditions.

- Rassurez-vous, ce n'est rien de bien compliqué, je l'impose à tous mes clients … en premier lieu, je travaille seule, n'essayait pas de me mettre un de vos colosses sur le dos ça me gênerait plus que autre chose. En deuxième lieu, je ne signe aucun contrat. Pas de papier pas de preuve il faudra que vous ayez confiance en moi. Et dernièrement … N’essayez pas de me contacter.

Jonathan tilt sur ce point. Il sera plutôt difficile de s'assurer qu'elle exécutait bel et bien ses ordres s'il ne pouvait pas communiquer avec elle. Toutefois, son attitude lui plait beaucoup. Et puis... a-t-il réellement envie de pouvoir s'assurer qu'elle exécute bien tous ses ordres ? Le blond est avant tout friand de surprises.

-Ca ne servirait à rien. Chercher une ombre la nuit relève de l'impossible. Je vous contacterai une fois le travail finit et si mes services vous plaises nous discuterons de nouveau. Mon prix sera le vôtre. Qu'en pensez-vous monsieur Mirai ?

- Bien, j'accepte vos conditions. Reste à voir si vous acceptez aussi les miennes.

Il prend une autre gorgée de thé, ancrant son regard cuivré dans celui, émeraude, de son invitée. Son visage se fait un peu moins rieur, ses traits se durcissent légèrement, bien que pas assez pour lui donner une expression menaçante.

- Je vous ferai parvenir les contrats de la manière que vous désirez, mais j'exige que les organes me soient retournés selon mes règles. Ils doivent être en parfait état. Au cas contraire, je me réserve le droit de ne pas honorer votre salaire. Vous comprenez, bien sûr ? Ensuite, dans le cas où vous vous feriez arrêtée - oh, n'ayez crainte ! Je ne doute pas du tout de votre capacité à échapper à la police et à faire votre travail dans la plus exemplaire des discrétions - mais j'aime être prudent. Dans ce cas, donc, je vous sommes de vous en remettre à mes avocats. Ils savent ce qu'ils font et ont tous signé avec moi un contrat de confidentialité.
 


Sentant qu'il a pu se montrer un peu brusque, Jonathan s'accorde un petit rire qui vient casser la tension des négociations commençant à se faire sentir entre les deux antagonistes, car c’est bien ce qu’ils sont et tous deux en ont conscience. Il sourit et repose sa tasse dans la soucoupe.

- Même si vous ne signez rien, je compte également sur votre silence, lui dit-il plus doucement.

Il lui prend la main et vient poser ses lèvres contre ses premières jointures.

- Je me réjouis de pouvoir faire des affaires avec vous, mademoiselle.

FINI
avatar
Jonathan H. Mirai

Messages : 16
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [PV : Nat]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum