Soirée en mer. (Robin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée en mer. (Robin)

Message par Keros Yüeh Jadziah le Mer 9 Mar - 0:15

Le Johanna était un énorme bateau de croisière que possédait HellRoy Jadziah, l'une des têtes dirigeantes de la mafia. Nombreuse étaient les soirées qui s'y donnaient, souvent sans le chinois. Il y en avait une le soir même, accueillant de nombreux scientifiques pour qu'ils présentent leurs projets futurs, mais HellRoy n'y était toujours pas. Lorsqu'il était plus jeune, le génie adorait se retrouver en mer, malheureusement, suite à de trop nombreuses attaques lorsqu'il se trouvait en publique, l'homme aux cheveux blanc se barricadait dans son confortable manoir.

Keros, son fils, appréciait toujours ce genre de soirée. Il n'était pas très féru de tout ce qui touchait le domaine scientifique, mais aimait le Johanna. Le chinois se tenait seul, près du bord, regardant de loin la soirée qui battait son comble. Il écoutait d'une oreille distraite les discours, son regard ne s'arrêtant sur personne en particulier. Un vent doux caressait son visage creux, et c'était tout ce qui lui importait pour le moment.

Une petite blonde grimpa sur la scène et raconta les mérites des robots. Le chinois se retourna pour regarder a mer, désintéressé. Il avait toujours préféré les vieilles traditions plutôt que toutes les nouvelles inventions compliquées, hm.

Après un moment il quitta le quai pour entrer à l'intérieur du bateau. Keros se retrouva dans une énorme salle aux airs anciens, le style de la pièce rappelait l'aristocratie anglaise, ou le film ''Titanic''... En espérant qu'ils ne coulent pas. Quoi que nager jusqu'à la cité se prouverait être un entrainement à sa taille.

Il avança jusqu'à ce qu'il soit au milieu de la salle de réception, ou se trouvait divers instruments de musique. Agrippant un énorme violoncelle, il s'installa pour en jouer, laissant son archet glisser sur les cordes au rythme des vagues. C'était un moment très relaxant.

Son petit moment de détente loin de la société fut de courte durée, cependant, puisqu'un des employés s'avança vers l'homme pour lui dire timidement, intimidé par sa taille, une mauvaise nouvelle.

-Monsieur Jadziah... La cérémonie de remises des prix à débutée...

Le chinois ne s'en souciait pas vraiment, pourquoi venait-on le déranger?

-...... Hm?

Un long moment de silence s'écoula avant que le brun n'ajoute :

-Nous n'avons probablement pas toute la soirée garçon... Quel est le problème?

Le garçon, qui se maudissait de devoir faire affaire avec le Jadziah (les employés avait tirer au hasard), rassembla son courage pour informer son employeur :

-L'homme qui devait distribuer les prix est saoul mort. I-Impossible de le faire monter sur scène.

...

-Et que propose tu?


Le jeune homme avait légèrement envie de mourir.

-Heum... Nous pensions que vous pourriez distribué les prix, monsieur...

Le Jadziah posa finalement son regard cramoisi sur son cadet, les sourcils légèrement froncés ; IL devait donner les prix? Mais qui était l'imbécile qui avait penser à ça? (Ses sourcils se froncèrent d'avantage en pensent que c'était ses propres employés). Après avoir lâché un très long soupire, Keros abandonna :

-Très bien. J'irais.


L'homme aux cheveux ébènes prit tout de même le temps de se changer, optant pour un kimono sombre. Il noua sa chevelure et asperga son visage d'eau froide ; soit humain, Keros... Le social n'était pas vraiment son truc.

Après s'être entretenue avec le chef des domestiques sur le bateau, le génie était prêt.

Il grimpa sur la scène et nomma, un à un, les trois victorieux. Une fois les prix donnés à la troisième et deuxième place, il appela, de sa voix grave, la gagnante.

-Robin McAllistair.


Il lui donna des roses, lorsqu'elle fut à ses côtés. Le chinois était étonné de leur différence de taille ; bien évidement, c'était une enfant, mais elle était si petite... Toujours sans aucune émotion, il la félicita froidement :

-Tout mon respect pour votre victoire, mademoiselle. Votre prix est...

Une visite du bateau?? Par monsieur Jadziah lui même? Qui était l'imbécile...

-Une prime de 100 000$.

Un domestique s'exclama bien haut et fort :

-Il en fait quoi de la visite du bateau, à ses côtés, monsieur Jadziah?

........................

-Ainsi qu'une visite du Johanna, si vous êtes intéressée, Miss?

Les têtes rouleraient ce soir.


Dernière édition par Keros Yüeh Jadziah le Mar 15 Mar - 19:47, édité 3 fois (Raison : Robin voulait que le bateau s'appelle Johanna. Enfant gâtée 8D)
avatar
Keros Yüeh Jadziah

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Robin McAllistair le Jeu 24 Mar - 20:51

Robin se tiens sur le quai, ses cheveux clairs volant dans tous les sens autour de son visage nacré. La brusque bouffée de vent marin qui s’engouffre dans ses poumons lui donne le vertige ; elle n’a pas l’habitude de se trouver dans des espaces si ouverts, passant la majeure partie de ses journées entre quatre murs. Devant elle, l’énorme squelette de fer du Johanna repose sur les flots, aussi imposant qu’une montagne. Des dizaines de gens élégants y montent avec leurs valises et la jeune scientifique fait la file derrière eux, attendant qu’un valet prenne ses bagages et lui indique où aller. Un nœud désagréable lui serre le ventre. Elle a horreur d’être entourée d’autant de monde.

« Je suis très fier que tu aies remporté un prix, Robin, tu représenteras à merveille notre département lors de la cérémonie de remise. »

La voix douce et feutrée du professeur Santos lui résonne dans la tête, et elle essaie d’en tirer un peu de courage.  De tous les assistants du département d’intelligence artificielle, c’est elle qu’il a nommé pour venir ici. De son accent si agréable à l’oreille, de haut de sa posture si droite, drapé dans son sarrau absolument immaculé… Cet homme sait se montrer très convaincant, hum.

Une fois sur le bateau, on lui prend ses affaires, qu’elle laisse à contrecœur, n’aimant pas laisser des inconnus en possession de ses précieuses inventions, puis elle se dirige vers le pont, où se trouvent les autres invités. Ils sont beaucoup plus nombreux qu’elle ne l’aurait cru… Le navire quitte le port, et Robin se dirige vers le bord du pont, où elle observe les vagues en tentant d’éviter le regard des autres, espérant secrètement que personne ne vienne lui parler. En vérité, son attention est davantage attirée par le fonctionnement du moteur de ce mastodonte plus que par la beauté de la mer.

Quelqu’un l’appelle alors pour lui dire que tous les invités doivent se rapprocher de l’estrade, car la remise des prix est sur le point de commencer. Celui qui annonce les gagnants est un jeune homme gigantesque, distingué, aux longs cheveux noirs. Il remet à Robin un immense bouquet de roses. Il n’a pas l’air d’avoir envie d’être là.

- Tout mon respect pour votre victoire, Mademoiselle,
commence-t-il froidement. Votre prix est… Une prime de 100 000 $.

Robin force un pâle sourire, lorsque quelqu’un dans l’audience intervient, rappelant au jeune homme la véritable nature du prix, ce qui semble l’agacer au plus haut point.

- Ainsi qu’une visite du Johanna, si vous êtes intéressée, Miss ?

Parmi les autres invitées, plusieurs arborent des visages étonnés, irrités ou même jaloux. Robin lève les yeux et doit presque se tordre le cou pour croiser le regard de « Monsieur Jadziah ». Une visite du bateau ? Avec lui ? Elle s’apprête à lui dire qu’elle n’est pas intéressée, lorsqu’un nouvel aspect de ce prix lui vient en tête.

- C’est d’accord, dit-elle.

Elle remet le bouquet de roses dans les mains du deuxième, un vieillard en veston de tweed, et suit le grand chinois sur le devant du pont. Les informations sur les conditions d’acquisition du bateau, de la rareté des œuvres d’arts le décorant et du luxe des installations ne l’intéressent pas spécialement.

- Pouvons-nous descendre à la cale ? demande-t-elle. Je voudrais voir la machinerie.
avatar
Robin McAllistair
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 09/12/2015
Localisation : Au labo

Voir le profil de l'utilisateur http://asheimkai-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Keros Yüeh Jadziah le Jeu 24 Mar - 21:46

Keros ignora les divers commentaires de la salle, ne comprenant pas réellement pourquoi les invités étaient jaloux ; S’ils voulaient visiter le Johanna, il pouvait le faire eux-mêmes, hmph. Il suffisait de s’éclipser discrètement et de le faire en secret.  Les employés Jadziah étaient si misérables que ça ne devait pas être une tâche très difficile.

La jeune victorieuse accepta le prix, à son plus grand damne. Il soupira silencieusement et mena la marche, la sachant sur ses talons. Commentant d’une voix blasée les décorations et autres, Keros espérait la perdre dans le bateau. À bien y penser, la semé pourrait être assez facile… L’idée prenait place dans sa tête lorsque la blondinette lui fit une requête :

- Pouvons-nous descendre à la cale ? Je voudrais voir la machinerie.

Le brun se retourna vers la jeune femme, un sourcil haussé. La machinerie? Quelle idée ridicule. Tous les employés s’y tenaient, et le Jadziah les haïssait ce soir plus que jamais. Quoi que, s’ils s’y trouvaient, le taciturne pouvait se venger, hm…

Il ne répondit pas et s’enfonça dans les escaliers pour amener la gagnante faire un tour de la cale. Il y avait, selon lui, tellement plus intéressant sur le Johanna. HellRoy était comme un dragon, rassemblant pour lui-même de véritables trésors qu’il exposait ensuite dans ses nombreuses caves. Des merveilles hors de prix se trouvaient sur le bateau, alors pourquoi vouloir aller avec les misérables rats qui travaillaient dans le sous-sol?  

L’assassin poussa la porte et les hommes qui parlaient fort quelque secondes auparavant se turent ; que faisait Jadziah dans la cave? Ils faisaient pourtant tout pour déplaire aux deux maîtres et être tranquilles…

Posant sa main dans le dos de la jeune femme pour la rediriger vers les machines, il fusilla du regard les rustres qui travaillaient pour lui. Sa voix sec et grave s’éleva pour s’excuser à la demoiselle :

-Je vous laisse seule ici, quelques instants… J’ai à faire un peu plus loin.

Il força un sourire, la froideur de son regard ne disparaissant pas, cependant.

-Amusez-vous avec les machines.

Puis il lui tourna le dos, quittant rapidement la pièce.  

Keros retrouva l’imbécile qui était responsable de cette petite promenade. Sans rien dire, il attrapa l’homme d’un certain âge par le cou. Il le toisa longuement de son regard vermeil alors que ce dernier s’excusait faiblement, visiblement encore ivre. Ignorant ses derniers souhaits, et remarquant la porte de l’incinérateur qui était resté ouverte (par mégarde… Quels ratés.), il jeta l’employé dans les flammes.

Ses cris se firent de douleur se firent entendre partout dans la cave. Le Jadziah ne fit qu’un seul commentaire :

-Remettez-vous au travail.

Le génie rejoignit rapidement sa camarade de la soirée, les hurlements de l’homme résonnant toujours. Tentant de la distraire, il lui offrit de nouveau un faux (très faux) sourire et lui demanda :

-Comment trouvez-vous le cœur de Johanna?

Il s’approcha des machines et ouvrit un panneau, à la façon d’une fenêtre. On pouvait maintenant voir à l’extérieur. Il faisait très sombre, naturellement, mais le duo eurent la chance d’apercevoir un énorme requin se frotter contre la fenêtre.

-Désiriez-vous voir autre chose?

Le bateau se heurta à quelque chose, ce qui n’avait rien de très alarmant, mais tous ceux qui se trouvaient dans les sous-sols furent secouer, de façon à ce que le brun dut attraper la frêle jeune femme pour lui éviter de tomber au sol.

La tenant contre lui, il maugréa :

-Quelle bande d’ignobles imbéciles… Remontons. Ce n’est pas un environnement digne d’une gagnante, ici.

La flatterie lui ferait peut-être oublier ce qu’elle pourrait probablement identifier comme un violent meurtre, hm.
avatar
Keros Yüeh Jadziah

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Robin McAllistair le Ven 25 Mar - 0:10

La salle des machines du Johanna est un endroit énorme. Tous ces mécanismes, tous ces rouages, ces fils, ces tuyaux, tous si impeccablement synchronisés pour permettre à ce monstre de métal de ne pas couler jusqu’au ventre de la mer. Robin est fascinée par cet endroit beaucoup plus que par tout ce qui se passe au-dessus.

- Je vous laisse seule ici, quelques instants… J’ai à faire un peu plus loin. Amusez-vous avec les machines.

La jeune femme remarque à peine le maître des lieux s’éclipser. Elle n’a absolument plus besoin de lui, maintenant qu’il l’a amenée où elle voulait. D’ailleurs, il ne pourrait probablement pas lui montrer grand-chose ici. Elle est convaincue qu’elle connait la plupart de ces machines nettement mieux que lui.

Elle fait le tour des équipements, se faufilant entre les gens et les engrenages comme une petite souris, impressionnée par l’envergure et la complexité de la chose, lorsque, quelques minutes plus tard, un long cri retentit, puis le jeune Jadziah refait son apparition.

- Comment trouvez-vous le cœur de Johanna ?
demande-t-il.

Il lui montre un hublot qui laisse entrevoir un imposant requin. Robin fronce les sourcils. Y-a-t-il réellement eu des cris ? Le jeune homme lui demande si elle désire voir autre chose, mais avant qu’elle n’ait le temps de répondre, une brusque secousse les plaque au sol. La scientifique se retrouve coincée entre les bras du brun qui la serre contre lui, sans doute pour la protéger, mais cette promiscuité la rend mal-à-l’aise.

- Quelle bande d’ignobles imbéciles…
grogne-t-il, menaçant. Remontons. Ce n’est pas un environnement digne d’une gagnante, ici.

- La visite peut s’arrêter là, répond Robin en s’éloignant de lui. Je préférerais rester ici.

Elle entend alors un bruit étrange, et un torrent d’eau fumante se met à couler d’un tuyau, quelques mètres au-dessus d’eux. Elle s’écarte pour ne pas être brûlée, et lève la tête, sourcils froncés. Une large fuite émerge du tuyau, et déverse son contenu sur les ouvriers qui hurlent et courent dans tous les sens, en contrebas. Robin se penche et ramasse une grosse clé à molette qu’un travailleur a dû laisser tomber dans sa course.

- Faites-moi la courte échelle, dit-elle au Jadziah.

Avec son aide, elle parvient à se hisser jusqu’à une petite plate-forme de montage, soutenue par un système de poulies, et grimpe sur le tuyau d’à côté en évitant soigneusement le déferlement bouillant. Elle tente de resserrer le boulon du tuyau, mais quelque chose d’autre pose problème.

- Quelque chose bloque le tuyau et fait que l’eau s’y accumule ! crie-t-elle aux ouvriers. Ça semble venir de l’incinérateur !

Soudain, le métal produit un affreux craquement, et le tuyau éclate. Robin est projetée et tombe sur le sol. Sa cheville craque et elle sent un de ses os céder, lui arrachant un cri de douleur. Les ouvriers se rassemblent près d’elle, mais ne lui portent pas une très grande attention. Ils sont tous concentrés sur l’objet en question qui a fait exploser le tuyau : une tête humaine, à moitié brûlée. La chair et la peau calcinées par le feu et bouillies par l’eau rendent l’identité du cadavre méconnaissable.

- Seigneur… souffle un ouvrier, horrifié.

Avec un gémissement de souffrance, Robin parvient à regagner l’attention du maître des lieux. Elle se relève en s’appuyant sur lui et se tient sur une jambe.

- Pitié, dites leurs de réparer ça au plus vite, commence-t-elle en désignant de la tête le tuyau perforé. Si l’eau continue de s’amasser ici, nous allons couler.
avatar
Robin McAllistair
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 09/12/2015
Localisation : Au labo

Voir le profil de l'utilisateur http://asheimkai-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Keros Yüeh Jadziah le Lun 9 Mai - 15:18

-Quelle bande d’ignobles imbéciles… Remontons. Ce n’est pas un environnement digne d’une gagnante, ici.

Le jeune homme espérait que la demoiselle le suive. Elle ne semblait pas très encline à le faire, ce qui l’agaça un peu. Aucune émotion ne transparu sur son visage. La petite scientifique ne faisait absolument pas attention à lui :

- La visite peut s’arrêter là, je préférerais rester ici.


Dans d’autre circonstances, le taciturne ne se serait pas opposé, mais il venait de mettre un homme encore vivant dans le feu. Ce n’était pas le meilleur moment pour rester près des machines.
L’un des tuyaux perça et le duo dut s’écarter pour ne pas être ébouillanté. Elle fronça les sourcils en examinant la brèche alors que le Jadziah examinait les employés, réalisant à quel point lui et HellRoy avaient embauchés une équipe de bras cassés. La blondinette attira son attention en lui ordonnant :

- Faites-moi la courte échelle.


Il s’exécuta sans broncher. Ce n’était pas très difficile, puisqu’elle était très légère. Il fixait le vide alors qu’elle travaillait sur le problème. Quand allait-il pouvoir retrouver le calme? Le taciturne n’aurait pas dû quitter le manoir aujourd’hui. Il leva la tête lorsque la jeune femme s’exclama :

- Quelque chose bloque le tuyau et fait que l’eau s’y accumule ! Ça semble venir de l’incinérateur !

. . .

Dans un coin de son esprit, Keros espérait que ce ne soit pas un cadavre, mais en réalité, ça ne le dérangeait pas vraiment, il avait rarement des problèmes.

Ce qui bloquait le tuyau le fit explosé et la scientifique tomba au sol, le brun était néanmoins trop concentré sur l’horrible tête gisant au milieu de la pièce pour lui accorder de l’attention. Les crétins avaient laissé le corps dans l’incinérateur… Détestaient-ils à ce point l’employé pour refermer la porte derrière lui, l’enfermant dans un véritable enfer ou il s’éteindrait douloureusement? Keros se disait qu’ils avaient eu tout le temps du monde pour sortir l’homme une fois qu’il les eut quittés pour rejoindre McAllister.
Robin gémit et le brun tourna la tête pour la regarder, encore au sol. S’adressant seulement à lui, cette fois, elle le supplia :

- Pitié, dites leurs de réparer ça au plus vite, si l’eau continue de s’amasser ici, nous allons couler.

Hm… Tous les laisser sombrer vers une mort certaine lui semblait être plus bénéfique pour son cas, mais ce serait sa mort qui serait assurée s’il laissait couler le Johanna, véritable joyaux aux yeux d’HellRoy. Il évalua réellement la situation, se demandant si se faire gronder par son père était valable à tous les laisser mourir.

...

Avec un soupire, il décida de sauver le Johanna.

Levant le ton pour s’adresser aux employés, ils leurs dicta :

-Fermé les portes de secours. Assurez-vous que le reste du corps ne bloque pas les tuyaux.


Soulevant Robin et la posant sur son épaule comme un vulgaire sac de patates, l’état de sa cheville les ralentissant trop, il continua, autoritaire :

-Ce caisson peux être inondé mais nous allons coulez si les autre le sont aussi. Le capitaine doit être averti de se diriger le plus possible vers la côte.

Le groupe quitta ainsi cette section du bateau, le laissant en proie à l’eau. Même s’ils ne sombraient pas dans la mer tout de suite, il fallait rejoindre Asheimkai au plus vite. Retournant rapidement en haut, il prit les choses en mains, refusant de laisser la famille Jadziah se faire humilié d’avantage. Il posa Robin sur une chaise, la laissant derrière un moment pour aller s’adresser aux autres scientifiques qui profitaient de la croisière.

-Le Johanna s’est heurté à un glacier. Les dommages sont mineurs mais le capitaine préfère retourner au port pour éviter tout problème.


Il força un sourire qui se voulait rassurant et continua :

-Un autre navire nous attend une fois là-bas. S’il vous plait, préparé vos bagages. Pardonnez cet inconvénient.

La petite foule obtempéra, sachant très bien que s’ils refusaient au Jadziah, ils n’allaient pas mourir dans les eaux glaciales, mais d'une façon plus douloureuse encore. Il retourna chercher Robin, la repositionnant sur son épaule, sans rien dire, s’enfonçant profondément dans les couloirs du bateau. Il y avait certains objets qui ne pouvaient absolument pas être perdus. Plus froidement, sa voix s’éleva :

-Vous vous doutez bien que vous ne pouvez absolument rien raconter de tout cela à personne, hm?
avatar
Keros Yüeh Jadziah

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Robin McAllistair le Mar 19 Juil - 18:19


- Pitié, dites-leur de réparer ça au plus vite. Si l’eau continue de s’amasser ici, nous allons couler.

L’héritier Jadziah semble prendre l’avertissement au sérieux : il donne des ordres à ses employés avec une précision qui laisse Robin plutôt impressionnée. Lui qui avait l’air de ne se soucier de rien concernant ce navire, le voilà maintenant qui arrive à en comprendre le fonctionnement et à déléguer les choses à faire avec un flegme exemplaire.

Sa cheville la fait toujours souffrir, mais monsieur Jadziah semble avoir les choses en main, alors elle ne s’inquiète pas trop. Le jeune homme la laisse en plan quelques instants, histoire d’aller passer un message aux autres passagers, indiquant qu’ils devraient être transférés sur un autre bateau, puis revient la chercher pour la jeter sur son épaule.

- Vous vous doutez bien que vous ne pouvez absolument rien raconter de tout cela à personne, hm?

La jeune femme le regarde sans ciller. Pourquoi irait-elle parler de lui à qui que ce soit ? Le navire n’a pas coulé, c’est bien tout ce qui compte. En vérité, Robin s’est plus inquiétée de voir ses précieuses machines être jetées dans l’eau glacée que de la sécurité des autres passagers. Un être humain, ça nage, ça se débat. Une machine, une fois l’eau infiltrée comme un parasite dans le système de programmation, c’est fichu.

- Je ne dirai rien, répond-t-elle comme si la question en elle-même était complètement futile.

Le Jadziah la ramène sur le pont et la pose sur un banc, où un domestique lui apporte des béquilles. Devant ses yeux, tous les passagers se pressent pour descendre de l’embarcation, avec la même crainte que si elle était sur le point d’exploser. Robin soupire. Décidément, les gens ne comprennent rien aux machines. Pour elle, ce mastodonte de métal ronronnant douloureusement est semblable à une grande bête blessée.

Une fois certaine que ses valises ont été chargées sur le deuxième bateau, Robin se lève et, aidée des béquilles, passe devant le jeune homme pour monter sur le quai.

- Merci pour la visite, lui dit-elle d’un ton se voulant poli.

Elle s’apprête à monter lorsqu’elle se fait bousculer par un large corps baraqué. Deux hommes très imposants ouvrent le chemin pour un autre, dont Robin reconnait tout de suite le visage. Ses traits réguliers et doux sont mitraillés en permanence sur les écrans publics. Le professeur Santos en a souvent parlé à Robin ; après tout, tout le centre de recherche scientifique d’Asheimkai lui appartient. Intimidée, la blonde s’écarte alors que Jonathan Mirai s’approche de l’hôte de la soirée.

- Monsieur Jadziah, commence-t-il en lui tendant une main à serrer, je voudrais vous remercier d’avoir si… intelligemment géré la situation. Dites donc à votre père que je le verrai sous peu.

Sans un regard de plus, Robin s’éloigne alors qu’elle sent son téléphone vibrer dans son petit sac à main. Elle a reçu un texto, tapé par le professeur Santos et son sarreau immaculé :

J’espère que la cérémonie se passe bien ! J’ai hâte que tu me racontes tout ça à ton retour au labo Wink


_________________
~ Do you wish to initiate consciousness ? ~



When I woke, and I hear the silent secret behind smiles
What they won't speak, before machine, I used to be a child


Rob parle aux robots en e3b100
avatar
Robin McAllistair
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 09/12/2015
Localisation : Au labo

Voir le profil de l'utilisateur http://asheimkai-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée en mer. (Robin)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum